Aid Al Adha: 8,5 millions de têtes pour une demande de 5,4 millions

Le chiffre d’affaires correspondant à la vente des animaux destinés à l'abattage à l'occasion de l'Aid Al Adha 1440 est estimé à 12 milliards de dirhams, dont une grande partie sera transférée au milieu rural.

Aid Al Adha: 8,5 millions de têtes pour une demande de 5,4 millions

Le 07 août 2019 à 10:08

Modifié le 07 août 2019 à 10:08

Le ministère de l’agriculture vient de procéder à l’évaluation de la situation d'approvisionnement du marché en animaux destinés à l'abattage pour le sacrifice de l’Aïd ainsi que l'état sanitaire du cheptel, en concertation avec les professionnels de la filière des viandes rouges.

Dans un communiqué, il annonce que les disponibilités en animaux dépassent la demande de plus de 40%. En effet, l'offre en ovins et caprins destinés à l’abattage de l’Aïd est estimée à près de 8.5 millions de têtes dont 4.3 millions d’ovins mâles, 2.8 millions de brebis et 1.4 millions de caprins. La demande est quant à elle estimée à 5,4 millions de têtes, dont 5 millions d’ovins et 460.000 caprins.

Le ministère signale que pendant la campagne agricole 2018-2019, l'élevage ovin et caprin a connu un développement important et un approvisionnement du marché en aliments de bétail en quantité suffisante et dans des conditions satisfaisantes.

Sur le plan de la transparence et de la traçabilité, une opération de d’identification spéciale pour l’Aid Al Adha a été menée. Elle a permis d’identifier près de 8 millions de tête d'ovins et de caprins. Il a également été procédé à l'installation de 30 souks temporaires dans certaines villes pour renforcer les structures de commercialisation des animaux destinés à l’abattage.

La fièvre aphteuse contrôlée

L'état sanitaire du cheptel est très satisfaisant dans l’ensemble des régions du Royaume, annonce le ministère.

Concernant la maladie de la fièvre aphteuse qui est apparue au début du mois de janvier 2019, l’ONSSA a procédé à l’éradication de tous les foyers dans un temps très court, ce qui a permis de contrôler la maladie et protéger le cheptel. Une campagne de vaccination nationale couvrant environ 3 millions de têtes de bovins a été réalisée dans ce sens entre janvier et avril derniers.

Une campagne généralisée de vaccination de rappel des bovins ainsi qu'une campagne de vaccination généralisée préventive des ovins et des caprins ont aussi été lancées depuis le 17 juin 2019.

Au total, plus de 19,6 millions de têtes d’ovins et caprins et 1,37 millions de têtes de bovins ont été vaccinés.

Un chiffre d’affaires de 12 milliards de dirhams

Le ministère rappelle que Aid Al Adha constitue une opportunité pour améliorer la trésorerie des agriculteurs pour lesquels l’élevage des petits ruminants représente la principale source de revenu, notamment dans les vastes zones de parcours.

Ainsi, les transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de l’Aïd Al Adha permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 12 milliards de dirhams, dont la grande partie sera transférée au milieu rural, permettant ainsi aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant la période de lancement de la campagne agricole 2019-2020.

Ces ressources financières contribueront à dynamiser les activités économiques globales dans le monde rural.

>>Lire aussi:

Voici la date de Aïd Al Adha 2019 au Maroc (officiel)

Aïd Al Adha: les prix varient entre 47 et 52 DH le kilo

Aid Al Adha: 8,5 millions de têtes pour une demande de 5,4 millions

Le 07 août 2019 à10:08

Modifié le 07 août 2019 à 10:08

Le chiffre d’affaires correspondant à la vente des animaux destinés à l'abattage à l'occasion de l'Aid Al Adha 1440 est estimé à 12 milliards de dirhams, dont une grande partie sera transférée au milieu rural.

Le ministère de l’agriculture vient de procéder à l’évaluation de la situation d'approvisionnement du marché en animaux destinés à l'abattage pour le sacrifice de l’Aïd ainsi que l'état sanitaire du cheptel, en concertation avec les professionnels de la filière des viandes rouges.

Dans un communiqué, il annonce que les disponibilités en animaux dépassent la demande de plus de 40%. En effet, l'offre en ovins et caprins destinés à l’abattage de l’Aïd est estimée à près de 8.5 millions de têtes dont 4.3 millions d’ovins mâles, 2.8 millions de brebis et 1.4 millions de caprins. La demande est quant à elle estimée à 5,4 millions de têtes, dont 5 millions d’ovins et 460.000 caprins.

Le ministère signale que pendant la campagne agricole 2018-2019, l'élevage ovin et caprin a connu un développement important et un approvisionnement du marché en aliments de bétail en quantité suffisante et dans des conditions satisfaisantes.

Sur le plan de la transparence et de la traçabilité, une opération de d’identification spéciale pour l’Aid Al Adha a été menée. Elle a permis d’identifier près de 8 millions de tête d'ovins et de caprins. Il a également été procédé à l'installation de 30 souks temporaires dans certaines villes pour renforcer les structures de commercialisation des animaux destinés à l’abattage.

La fièvre aphteuse contrôlée

L'état sanitaire du cheptel est très satisfaisant dans l’ensemble des régions du Royaume, annonce le ministère.

Concernant la maladie de la fièvre aphteuse qui est apparue au début du mois de janvier 2019, l’ONSSA a procédé à l’éradication de tous les foyers dans un temps très court, ce qui a permis de contrôler la maladie et protéger le cheptel. Une campagne de vaccination nationale couvrant environ 3 millions de têtes de bovins a été réalisée dans ce sens entre janvier et avril derniers.

Une campagne généralisée de vaccination de rappel des bovins ainsi qu'une campagne de vaccination généralisée préventive des ovins et des caprins ont aussi été lancées depuis le 17 juin 2019.

Au total, plus de 19,6 millions de têtes d’ovins et caprins et 1,37 millions de têtes de bovins ont été vaccinés.

Un chiffre d’affaires de 12 milliards de dirhams

Le ministère rappelle que Aid Al Adha constitue une opportunité pour améliorer la trésorerie des agriculteurs pour lesquels l’élevage des petits ruminants représente la principale source de revenu, notamment dans les vastes zones de parcours.

Ainsi, les transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de l’Aïd Al Adha permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 12 milliards de dirhams, dont la grande partie sera transférée au milieu rural, permettant ainsi aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant la période de lancement de la campagne agricole 2019-2020.

Ces ressources financières contribueront à dynamiser les activités économiques globales dans le monde rural.

>>Lire aussi:

Voici la date de Aïd Al Adha 2019 au Maroc (officiel)

Aïd Al Adha: les prix varient entre 47 et 52 DH le kilo

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.