Aid Al Adha: les prix ne devraient pas dépasser 50 DH le kilo, selon l'ANOC

Selon l'Association nationale ovine et caprine (ANOC), l’offre pour l’Aid Al Adha 2019 est satisfaisante. Malgré une campagne agricole moyenne, les prix des moutons ne devraient pas dépasser 50 DH le kilo.

Aid Al Adha: les prix ne devraient pas dépasser 50 DH le kilo, selon l'ANOC

Le 12 juillet 2019 à 12:55

Modifié le 12 juillet 2019 à 13:12

L'année dernière, le cheptel disponible permettait d'assurer une offre d'environ 8,1 millions de têtes, dépassant ainsi de 48% la demande habituelle exprimée par les consommateurs à cette occasion.

Pour 2019, "l'offre est satisfaisante", nous confie une source au sein de l'Association nationale ovine et caprine (ANOC). A un mois de l’Aid Al Adha, il n’y a pas encore de chiffre précis, ajoute notre interlocuteur.

Au 10 juillet 2019, six millions de têtes ont déjà été identifiées par l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa). A fin juillet, environ 8 millions d’ovins et de caprins devraient être identifiés.

A elle seule, l’ANOC a été chargée de l’identification de 1,5 million de têtes. L’opération a démarré avant le mois de Ramadan. Au 12 juillet, plus d’un million d'ovins et de caprins ont été identifiés par l’Association. Selon notre interlocuteur, au 31 juillet, "nous allons dépasser les 1,5 million de têtes".

Rappelons que l’opération d'enregistrement des éleveurs et d'identification du cheptel a été lancée en mai 2019. Au 10 juillet, plus de 223.000 éleveurs engraisseurs ont été enregistrés, soit une augmentation de 62% par rapport à l’année dernière.

"Des prix raisonnables"

"Les prix des moutons resteront raisonnables cette année", malgré une campagne agricole moyenne. "Les prix varieront selon la race et la région, mais ne dépasseront pas les 50 DH / kilogramme, avec une différence de 1 ou 2 DH entre les races", estime notre source.

"La race Sardi (Ouest du Maroc) occupe toutefois une place très spéciale dans l'élevage ovin au Maroc. Elle est appréciée à l'échelle nationale, et est de ce fait un peu plus chère que les autres". 

Notons que chaque région du Maroc possède ses propres spécificités. Différentes races sont disponibles au Maroc, et c'est donc au consommateur de faire son choix selon ses habitudes de consommation. 

Selon l'Association, "quatre races principales seront proposées par les éleveurs à l'Aid Al Adha, dont la Beni Guil (Oriental), Timahdite -également appelée Bergui- (Moyen Atlas), et la race Sardi".

"Du point de vue de la qualité, toutes les races sont bonnes. L’opération de contrôle menée par l’Onssa cette année était assez sévère".

Quant à l'alimentation, "elle était un peu plus chère par rapport à l’année dernière: 15 DH le Kg de paille contre 10 DH en 2018". 

Quels conseils pour les consommateurs?

Le principal conseil de l’ANOC pour l'Aid Al Adha est "le respect de la chaîne de froid". Les viandes doivent être conservées au frais après deux ou trois heures de l'abattage afin d'éviter la propagation rapide des bactéries, puisque les températures seront très élevées au mois d'août.

Lire aussi: Les conseils de l'ONSSA pour Aïd Al-Adha

Bientôt des boucles électroniques

Selon notre source, le ministère de l’Agriculture prévoit de lancer, à partir de l’année prochaine, l’identification des moutons avec des boucles électroniques.

Ces boucles seront plus efficaces. Elles garantiront la qualité des moutons, donneront des précisions sur leur état de santé, et garantiront également la traçabilité du cheptel…

Par ailleurs, l’ANOC a installé cette année à Tétouan un marché dédié aux éleveurs de Timahdite. "L'expérience pourrait être élargie à deux ou trois autres villes l’année prochaine", conclut notre source.

Lire aussi: 

Aid Al Adha: voici les préparatifs pour garantir son bon déroulement

Aid Al Adha. Voici à quoi servira l'opération d'identification du cheptel lancée par l'ONSSA

Voici la date de l'Aid Al Adha 2019 au Maroc

Aid Al Adha: les prix ne devraient pas dépasser 50 DH le kilo, selon l'ANOC

Le 12 juillet 2019 à13:12

Modifié le 12 juillet 2019 à 13:12

Selon l'Association nationale ovine et caprine (ANOC), l’offre pour l’Aid Al Adha 2019 est satisfaisante. Malgré une campagne agricole moyenne, les prix des moutons ne devraient pas dépasser 50 DH le kilo.

L'année dernière, le cheptel disponible permettait d'assurer une offre d'environ 8,1 millions de têtes, dépassant ainsi de 48% la demande habituelle exprimée par les consommateurs à cette occasion.

Pour 2019, "l'offre est satisfaisante", nous confie une source au sein de l'Association nationale ovine et caprine (ANOC). A un mois de l’Aid Al Adha, il n’y a pas encore de chiffre précis, ajoute notre interlocuteur.

Au 10 juillet 2019, six millions de têtes ont déjà été identifiées par l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa). A fin juillet, environ 8 millions d’ovins et de caprins devraient être identifiés.

A elle seule, l’ANOC a été chargée de l’identification de 1,5 million de têtes. L’opération a démarré avant le mois de Ramadan. Au 12 juillet, plus d’un million d'ovins et de caprins ont été identifiés par l’Association. Selon notre interlocuteur, au 31 juillet, "nous allons dépasser les 1,5 million de têtes".

Rappelons que l’opération d'enregistrement des éleveurs et d'identification du cheptel a été lancée en mai 2019. Au 10 juillet, plus de 223.000 éleveurs engraisseurs ont été enregistrés, soit une augmentation de 62% par rapport à l’année dernière.

"Des prix raisonnables"

"Les prix des moutons resteront raisonnables cette année", malgré une campagne agricole moyenne. "Les prix varieront selon la race et la région, mais ne dépasseront pas les 50 DH / kilogramme, avec une différence de 1 ou 2 DH entre les races", estime notre source.

"La race Sardi (Ouest du Maroc) occupe toutefois une place très spéciale dans l'élevage ovin au Maroc. Elle est appréciée à l'échelle nationale, et est de ce fait un peu plus chère que les autres". 

Notons que chaque région du Maroc possède ses propres spécificités. Différentes races sont disponibles au Maroc, et c'est donc au consommateur de faire son choix selon ses habitudes de consommation. 

Selon l'Association, "quatre races principales seront proposées par les éleveurs à l'Aid Al Adha, dont la Beni Guil (Oriental), Timahdite -également appelée Bergui- (Moyen Atlas), et la race Sardi".

"Du point de vue de la qualité, toutes les races sont bonnes. L’opération de contrôle menée par l’Onssa cette année était assez sévère".

Quant à l'alimentation, "elle était un peu plus chère par rapport à l’année dernière: 15 DH le Kg de paille contre 10 DH en 2018". 

Quels conseils pour les consommateurs?

Le principal conseil de l’ANOC pour l'Aid Al Adha est "le respect de la chaîne de froid". Les viandes doivent être conservées au frais après deux ou trois heures de l'abattage afin d'éviter la propagation rapide des bactéries, puisque les températures seront très élevées au mois d'août.

Lire aussi: Les conseils de l'ONSSA pour Aïd Al-Adha

Bientôt des boucles électroniques

Selon notre source, le ministère de l’Agriculture prévoit de lancer, à partir de l’année prochaine, l’identification des moutons avec des boucles électroniques.

Ces boucles seront plus efficaces. Elles garantiront la qualité des moutons, donneront des précisions sur leur état de santé, et garantiront également la traçabilité du cheptel…

Par ailleurs, l’ANOC a installé cette année à Tétouan un marché dédié aux éleveurs de Timahdite. "L'expérience pourrait être élargie à deux ou trois autres villes l’année prochaine", conclut notre source.

Lire aussi: 

Aid Al Adha: voici les préparatifs pour garantir son bon déroulement

Aid Al Adha. Voici à quoi servira l'opération d'identification du cheptel lancée par l'ONSSA

Voici la date de l'Aid Al Adha 2019 au Maroc

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.