Amazigh sur les billets de banque : le RNI et l’UC ne sont plus contre

Après avoir voté contre l’amendement du PAM à l’instar des autres partis de la majorité et de l’Istiqlal, le RNI et l’UC changent de position et demandent l'adoption de l’amendement sur l’introduction de l’Amazigh dans la monnaie nationale.

Amazigh sur les billets de banque : le RNI et l’UC ne sont plus contre

Le 24 mai 2019 à 15:07

Modifié le 25 mai 2019 à 08:49

Le groupe parlementaire RNI-UC à la première Chambre se rétracte sur la question de l’introduction de l’Amazigh dans les billets de banque et les pièces de monnaie. Il a publié un communiqué le 23 mai où il se dit favorable à l’amendement de l’article 57 du projet de loi portant statut de Bank Al-Maghrib, introduit par le PAM à la Chambre des conseillers et rejeté par les partis de la majorité (dont le RNI et l’UC) ainsi que l’Istiqlal en deuxième lecture à la Chambre des représentants.

Ce vote défavorable par des partis dont les chefs sont majoritairement berbères avait suscité l'étonnement.

Le groupe parlementaire estime désormais que le retard d’adoption du projet de loi organique sur le caractère officiel de l’Amazigh ne doit pas bloquer les initiatives visant à renforcer l’utilisation de cette langue dans les différents domaines de la vie publique.

Il demande ainsi à la présidence de la chambre le renvoi du texte en commission des finances et du développement économique, pour examen et adoption de l’amendement, via l’activation des articles 192 et 197 du règlement intérieur.

Il appelle les autres groupes à soutenir cette initiative et à accélérer l’adoption des deux projets de loi organique sur l’Amazigh et le conseil national des langues.

Amazigh sur les billets de banque : le RNI et l’UC ne sont plus contre

Le 24 mai 2019 à15:07

Modifié le 25 mai 2019 à 08:49

Après avoir voté contre l’amendement du PAM à l’instar des autres partis de la majorité et de l’Istiqlal, le RNI et l’UC changent de position et demandent l'adoption de l’amendement sur l’introduction de l’Amazigh dans la monnaie nationale.

Le groupe parlementaire RNI-UC à la première Chambre se rétracte sur la question de l’introduction de l’Amazigh dans les billets de banque et les pièces de monnaie. Il a publié un communiqué le 23 mai où il se dit favorable à l’amendement de l’article 57 du projet de loi portant statut de Bank Al-Maghrib, introduit par le PAM à la Chambre des conseillers et rejeté par les partis de la majorité (dont le RNI et l’UC) ainsi que l’Istiqlal en deuxième lecture à la Chambre des représentants.

Ce vote défavorable par des partis dont les chefs sont majoritairement berbères avait suscité l'étonnement.

Le groupe parlementaire estime désormais que le retard d’adoption du projet de loi organique sur le caractère officiel de l’Amazigh ne doit pas bloquer les initiatives visant à renforcer l’utilisation de cette langue dans les différents domaines de la vie publique.

Il demande ainsi à la présidence de la chambre le renvoi du texte en commission des finances et du développement économique, pour examen et adoption de l’amendement, via l’activation des articles 192 et 197 du règlement intérieur.

Il appelle les autres groupes à soutenir cette initiative et à accélérer l’adoption des deux projets de loi organique sur l’Amazigh et le conseil national des langues.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.