Dossier Cet article est issu du dossier «Spécial Logismed 2019» Voir tout le sommaire

AMDL. Un plan d’action pour la PME, les régions et la formation

Développement de zones logistiques, formation et accompagnement technique et financier en faveur des PME… l’AMDL (Agence marocaine de développement logistique) déploie un plan d’action qui englobe les différents volets de développement du secteur.

AMDL. Un plan d’action pour la PME, les régions et la formation

Le 09 avril 2019 à 07:44

Modifié le 09 avril 2019 à 14:39

Les chantiers de l’AMDL sont légion. Pour la mise en place de sa feuille de route, l’Agence se penche, notamment, sur la mise à niveau logistique des PME, l’amélioration des chaînes logistiques des principaux flux et du développement des compétences dans les métiers de la logistique.

Pour le renforcement des outils d’appui technique et financier en faveur de la PME, plusieurs actions ont été, déjà, lancées. Cet accompagnement se fait au profit des entreprises dans les domaines du diagnostic de la fonction logistique, de l’externalisation des activités logistiques, des systèmes d’informations logistiques et de la formation dans les métiers de la logistique.

“Nous menons depuis 2018 un chantier de mise à niveau logistique des PME en partenariat avec la CGEM. Ce programme qui s’étale sur 5 ans (2018-202) propose un appui technique et financier pour les PME et ce sur plusieurs volets“, souligne Abdelkebir Chajai, directeur des opérateurs et des chaînes logistiques à l’AMDL.

En 2018, l’Agence a validé près de 90 demandes de financement pour un engagement total de 22 millions de DH. Cette année, l’AMDL veut “doubler, sinon tripler ce montant“, précise Abdelkebir Chajai. A fin mars 2019, 140 demandes de financement ont été validées pour bénéficier des différents services de ce programme.

L’élaboration des études relatives aux projets de zones d’activités logistiques est l’une des principales missions de l’AMDL. Cette année sera, ainsi, marquée par la mise en place d’un ensemble de dispositions afin d’amorcer, avec l’accompagnement du ministère de tutelle, la concrétisation du schéma des zones logistiques planifiées. Concrètement, cela se fera à travers le développement de premiers projets notamment dans les régions de Souss-Massa et de Fès-Meknès. Le déploiement de ce schéma a pour principale ambition d’améliorer l’attractivité des régions en offrant un immobilier logistique moderne à des prix compétitifs accessibles aux opérateurs économiques.

Cette année, l’Agence se penchera, par ailleurs, sur le renforcement de ses partenariats avec les différentes régions afin de structurer le secteur logistique au niveau territorial. Il s’agit dans ce sens de mobiliser le foncier nécessaire et de définir le cadre institutionnel et les mécanismes de financement pour le développement de zones logistiques modernes. L’objectif est que ces zones disposent d’une grande capacité permettant la consolidation des flux de marchandises et fournissant aux acteurs économiques locaux une offre de service intégrée.

L’autre volet prioritaire pour l’AMDL est la formation.

“L’Agence a un  rôle de coordonnateur avec les autorités de formation. L’une de ses missions principales est de donner de la visibilité aux employeurs en termes de besoins de compétences. Nous avons, ainsi, une feuille de route pour la formation et le développement de compétences logistiques“, explique Abdelkebir Chajai. C’est dans ce cadre que l’AMDL a réalisé, récemment, une étude sectorielle suite à laquelle le plan national de formation en logistique 2020-2024 a été établi tout en se basant sur les projections d’emplois. “Nous sommes, par ailleurs, en train de voir avec l’Anapec comment on peut développer des outils reconversion des chercheurs de travail“, poursuit-il.

En plus de l’élaboration du plan de formation, l’AMDL compte lancer un chantier de conception et de mise en place d’un système de labellisation des formations en logistique. L’agence œuvrera également pour la mise en place d’un Centre national de certification en logistique au niveau du Giac Translog reconnu par l’Association européenne de la logistique (ELA).

AMDL. Un plan d’action pour la PME, les régions et la formation

Le 09 avril 2019 à08:57

Modifié le 09 avril 2019 à 14:39

Développement de zones logistiques, formation et accompagnement technique et financier en faveur des PME… l’AMDL (Agence marocaine de développement logistique) déploie un plan d’action qui englobe les différents volets de développement du secteur.

Les chantiers de l’AMDL sont légion. Pour la mise en place de sa feuille de route, l’Agence se penche, notamment, sur la mise à niveau logistique des PME, l’amélioration des chaînes logistiques des principaux flux et du développement des compétences dans les métiers de la logistique.

Pour le renforcement des outils d’appui technique et financier en faveur de la PME, plusieurs actions ont été, déjà, lancées. Cet accompagnement se fait au profit des entreprises dans les domaines du diagnostic de la fonction logistique, de l’externalisation des activités logistiques, des systèmes d’informations logistiques et de la formation dans les métiers de la logistique.

“Nous menons depuis 2018 un chantier de mise à niveau logistique des PME en partenariat avec la CGEM. Ce programme qui s’étale sur 5 ans (2018-202) propose un appui technique et financier pour les PME et ce sur plusieurs volets“, souligne Abdelkebir Chajai, directeur des opérateurs et des chaînes logistiques à l’AMDL.

En 2018, l’Agence a validé près de 90 demandes de financement pour un engagement total de 22 millions de DH. Cette année, l’AMDL veut “doubler, sinon tripler ce montant“, précise Abdelkebir Chajai. A fin mars 2019, 140 demandes de financement ont été validées pour bénéficier des différents services de ce programme.

L’élaboration des études relatives aux projets de zones d’activités logistiques est l’une des principales missions de l’AMDL. Cette année sera, ainsi, marquée par la mise en place d’un ensemble de dispositions afin d’amorcer, avec l’accompagnement du ministère de tutelle, la concrétisation du schéma des zones logistiques planifiées. Concrètement, cela se fera à travers le développement de premiers projets notamment dans les régions de Souss-Massa et de Fès-Meknès. Le déploiement de ce schéma a pour principale ambition d’améliorer l’attractivité des régions en offrant un immobilier logistique moderne à des prix compétitifs accessibles aux opérateurs économiques.

Cette année, l’Agence se penchera, par ailleurs, sur le renforcement de ses partenariats avec les différentes régions afin de structurer le secteur logistique au niveau territorial. Il s’agit dans ce sens de mobiliser le foncier nécessaire et de définir le cadre institutionnel et les mécanismes de financement pour le développement de zones logistiques modernes. L’objectif est que ces zones disposent d’une grande capacité permettant la consolidation des flux de marchandises et fournissant aux acteurs économiques locaux une offre de service intégrée.

L’autre volet prioritaire pour l’AMDL est la formation.

“L’Agence a un  rôle de coordonnateur avec les autorités de formation. L’une de ses missions principales est de donner de la visibilité aux employeurs en termes de besoins de compétences. Nous avons, ainsi, une feuille de route pour la formation et le développement de compétences logistiques“, explique Abdelkebir Chajai. C’est dans ce cadre que l’AMDL a réalisé, récemment, une étude sectorielle suite à laquelle le plan national de formation en logistique 2020-2024 a été établi tout en se basant sur les projections d’emplois. “Nous sommes, par ailleurs, en train de voir avec l’Anapec comment on peut développer des outils reconversion des chercheurs de travail“, poursuit-il.

En plus de l’élaboration du plan de formation, l’AMDL compte lancer un chantier de conception et de mise en place d’un système de labellisation des formations en logistique. L’agence œuvrera également pour la mise en place d’un Centre national de certification en logistique au niveau du Giac Translog reconnu par l’Association européenne de la logistique (ELA).

A lire aussi


Communication financière

Titre : Avis rectificatif de la convocation AGOA d'Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.