Amnistie des changes 2020: ce qu'en dit Hassan Boulaknadel

EXCLUSIF. L'amnistie de 2014 avait rapporté à l'Etat 2,3 MMDH versés dans le Fonds de cohésion sociale. Surtout, elle avait permis de régulariser l'équivalent de 28 MMDH de biens détenus à l'étranger par des Marocains résidents.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/31-10-2019/HassanBoulaknadal.jpg-oui
Amnistie des changes 2020: ce qu'en dit Hassan Boulaknadel

Le 31 octobre 2019 à 11:08

Modifié le 31 octobre 2019 à 12:11

L'opération de 2020 ressemblera en tous points à celle de 2014. Cette fois-ci, il s'agit réellement d'une dernière chance parce que le maître mot à l'avenir, est la conformité. La logique consiste à taxer le revenu mondial des personnes, physiques ou morales, là où elles sont.

En 2021, la convention de l'OCDE entrera en vigueur et le Maroc recevra d'une manière automatisée, les données concernant ses propres résidents. Ces données pourraient permettre de débusquer des cas d'irrégularités.

Depuis 2015 et avant la mise en oeuvre de cette convention, le Maroc a eu accès, au cas par cas, sans que le processus ne soit automatisé, à des données concernant ses ressortissants. 500 dossiers contentieux ont été ainsi ouverts dont une partie a donné lieu à des transactions et une autre à des procédures judicaires.

Lire l'entretien avec Hassan Boulaknadel, dans Le Boursier.

Amnistie des changes 2020: ce qu'en dit Hassan Boulaknadel

Le 31 octobre 2019 à12:11

Modifié le 31 octobre 2019 à 12:11

EXCLUSIF. L'amnistie de 2014 avait rapporté à l'Etat 2,3 MMDH versés dans le Fonds de cohésion sociale. Surtout, elle avait permis de régulariser l'équivalent de 28 MMDH de biens détenus à l'étranger par des Marocains résidents.

L'opération de 2020 ressemblera en tous points à celle de 2014. Cette fois-ci, il s'agit réellement d'une dernière chance parce que le maître mot à l'avenir, est la conformité. La logique consiste à taxer le revenu mondial des personnes, physiques ou morales, là où elles sont.

En 2021, la convention de l'OCDE entrera en vigueur et le Maroc recevra d'une manière automatisée, les données concernant ses propres résidents. Ces données pourraient permettre de débusquer des cas d'irrégularités.

Depuis 2015 et avant la mise en oeuvre de cette convention, le Maroc a eu accès, au cas par cas, sans que le processus ne soit automatisé, à des données concernant ses ressortissants. 500 dossiers contentieux ont été ainsi ouverts dont une partie a donné lieu à des transactions et une autre à des procédures judicaires.

Lire l'entretien avec Hassan Boulaknadel, dans Le Boursier.

A lire aussi


Communication financière

Résultats semestriels 2020 de la société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.