Application de traçage: le ministère de la Santé se prépare au lancement

Le ministère de la Santé se prépare au lancement imminent de l'application communautaire de notification d’exposition au coronavirus, "Wiqaytna". Des ateliers de formation seront bientôt organisés au profit du personnel du ministère.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/27-05-2020/Tracage-1-AFP1.jpg-oui
Application de traçage : le ministère de la Santé se prépare au lancement (Photo AFP)

Le 27 mai 2020 à 11:56

Modifié le 27 mai 2020 à 12:40

Le ministère vient d'adresser une circulaire dans ce sens aux directeurs des Centres hospitaliers universitaires et directeurs régionaux. Le lancement de l'application aura probablement lieu la semaine prochaine.

Des ateliers virtuels par visioconférence de formation des équipes chargées du suivi de ces contacts seront déployés dans les meilleurs délais, souligne la circulaire du ministère. Le matériel didactique et de communication sera envoyé par mail aux directeurs des CHU et directeurs régionaux de la santé, ajoute le document.  

"Parallèlement, le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur lancent incessamment une campagne de sensibilisation sur cette application sous le slogan 'Restons vigilants, protégeons nous mutuellement'". 

"L’efficacité de l’application est tributaire d’une large adoption par les citoyens. La contribution et l’engagement de tous sont nécessaires, en vue d’aider à limiter la circulation du virus Covid-19 et prendre des décisions éclairées pour un meilleur ciblage des actions de riposte", affirme le ministère.

"Préparer le déconfinement"

L'application "Wiqaytna" a été conçue par les ministères de la Santé et de l'Intérieur en collaboration avec l’Agence de développement digital et l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, et en contribution bénévole d’entreprises et de startups marocaines. Elle permettra de tracer les interactions entre les cas positifs de Covid-19 et leurs contacts potentiels à travers les connexions bluetooth. 

Ces interactions seront visibles sur un backoffice du ministère de la Santé, sous forme de liste et tableau de bord, avec les différents indicateurs.

En plus du suivi des contacts, cette application va permettre de cibler les activités de dépistage en identifiant des zones à haut risque de transmission et de préparer la levée progressive du confinement de la population. 

Ainsi, couplée au testing massif, cette application pourrait être un moyen efficace pour lutter contre cette pandémie à l'échelle nationale, et d'identifier très rapidement tout foyer.

Rappelons que le Maroc a récemment lancé une stratégie nationale de dépistage dans toutes les régions. L'objectif chiffré est de 1.790.000 tests de dépistage et 125.000 tests de diagnostic précoce d'ici fin juillet ou début août.

Lire aussi: 

(Photo AFP)

Application de traçage: le ministère de la Santé se prépare au lancement

Le 27 mai 2020 à12:29

Modifié le 27 mai 2020 à 12:40

Le ministère de la Santé se prépare au lancement imminent de l'application communautaire de notification d’exposition au coronavirus, "Wiqaytna". Des ateliers de formation seront bientôt organisés au profit du personnel du ministère.

com_redaction-96

Le ministère vient d'adresser une circulaire dans ce sens aux directeurs des Centres hospitaliers universitaires et directeurs régionaux. Le lancement de l'application aura probablement lieu la semaine prochaine.

Des ateliers virtuels par visioconférence de formation des équipes chargées du suivi de ces contacts seront déployés dans les meilleurs délais, souligne la circulaire du ministère. Le matériel didactique et de communication sera envoyé par mail aux directeurs des CHU et directeurs régionaux de la santé, ajoute le document.  

"Parallèlement, le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur lancent incessamment une campagne de sensibilisation sur cette application sous le slogan 'Restons vigilants, protégeons nous mutuellement'". 

"L’efficacité de l’application est tributaire d’une large adoption par les citoyens. La contribution et l’engagement de tous sont nécessaires, en vue d’aider à limiter la circulation du virus Covid-19 et prendre des décisions éclairées pour un meilleur ciblage des actions de riposte", affirme le ministère.

"Préparer le déconfinement"

L'application "Wiqaytna" a été conçue par les ministères de la Santé et de l'Intérieur en collaboration avec l’Agence de développement digital et l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, et en contribution bénévole d’entreprises et de startups marocaines. Elle permettra de tracer les interactions entre les cas positifs de Covid-19 et leurs contacts potentiels à travers les connexions bluetooth. 

Ces interactions seront visibles sur un backoffice du ministère de la Santé, sous forme de liste et tableau de bord, avec les différents indicateurs.

En plus du suivi des contacts, cette application va permettre de cibler les activités de dépistage en identifiant des zones à haut risque de transmission et de préparer la levée progressive du confinement de la population. 

Ainsi, couplée au testing massif, cette application pourrait être un moyen efficace pour lutter contre cette pandémie à l'échelle nationale, et d'identifier très rapidement tout foyer.

Rappelons que le Maroc a récemment lancé une stratégie nationale de dépistage dans toutes les régions. L'objectif chiffré est de 1.790.000 tests de dépistage et 125.000 tests de diagnostic précoce d'ici fin juillet ou début août.

Lire aussi: 

A lire aussi


Communication financière

Publication complémentaire suite à l’avis réunion de l’assemblée générale extraordinaire de la société ALUMINIUM DU MAROC SA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.