Assises de la culture: Des recommandations et beaucoup d'attentes

L’initiative est louable et le travail à faire est immense. C’est ce qui ressort des recommandations des 1ères assises des industries culturelles et créatives, organisées les 4 et 5 octobre à Rabat, par la jeune Fédération de ces industries, affiliée à la CGEM et le ministère de la Culture.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/07-10-2019/PSX_20191004_112336.jpg-oui
Assises de la culture: De nombreuses recommandations et beaucoup d'attentes Neila Tazi, présidente de la Fédération des industries culturelles et créatives

Le 07 octobre 2019 à 16:09

Modifié le 09 octobre 2019 à 13:37

Les recommandations annoncées à l’issue de ces journées émanant de la réflexion des professionnels, des responsables du gouvernement, de quelques experts, mais aussi des témoignages personnels de certains acteurs du champ culturel versent toutes dans le sens de l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan stratégique pour faire émerger un secteur laissé en quasi-jachère pendant des décennies.

En tête des recommandations, il s’agira de remplacer tout l’arsenal juridique et réglementaire général ainsi que celui des différents métiers liés à la culture et à la création, par des textes juridiques adaptés, et notamment en les soumettant à un mécanisme fiscal incitatif pour la création d’entreprise et répondant à leurs besoins.

Dans cette optique, la législation relative aux droits de la propriété intellectuelle et artistique doit être aussi renforcée.

Une charte d’investissement et des fonds dédiés

Pour encourager l’entrepreneuriat dans ces activités culturelles et créatives (ICC) et attirer vers elles les investissements, l’idée de la mise en place d’une charte d’investissement spécifique à ces industries a été retenue, accompagnée par la création d’un fonds national pour soutenir ces industries.

L’idée d’un fonds commun entre les secteurs public et privé a été avancée pour soutenir les festivals et manifestations régionales relatives aux ICC, sachant que le secteur privé est fortement sollicité pour investir dans ces industries.

Par ailleurs, on recommande la mise en place de programmes de formation dans les domaines du cinéma et de l’audiovisuel, au sein des universités et des instituts d’enseignement supérieur. De même que l’introduction de méthodes d’initiation aux arts dans les manuels scolaires des plus jeunes est souhaitée, ainsi qu’une politique de protection et de transmission des expressions artistiques menacées de disparition.

Il est également demandé le recensement de tous les professionnels des activités des industries culturelles et créatives et le Haut-Commissariat au plan est sollicité pour introduire des indicateurs relatifs à ces activités dans l’élaboration de ses statistiques.

Autres recommandations : l’implication des régions et des communes dans le développement de ces industries, leur promotion à travers les médias et particulièrement à travers des programmes audiovisuels ; encouragement du suivi de la commercialisation des productions audiovisuelles et cinématographiques à l’étranger ; et pour finir, le renforcement de la diplomatie culturelle pour le rayonnement du Maroc.

Cliquez ici pour consulter toutes les vidéos des Assises des ICC, retransmises en direct par Médias24.

Neila Tazi, présidente de la Fédération des industries culturelles et créatives

Assises de la culture: Des recommandations et beaucoup d'attentes

Le 07 octobre 2019 à16:35

Modifié le 09 octobre 2019 à 13:37

L’initiative est louable et le travail à faire est immense. C’est ce qui ressort des recommandations des 1ères assises des industries culturelles et créatives, organisées les 4 et 5 octobre à Rabat, par la jeune Fédération de ces industries, affiliée à la CGEM et le ministère de la Culture.

com_redaction-14

Les recommandations annoncées à l’issue de ces journées émanant de la réflexion des professionnels, des responsables du gouvernement, de quelques experts, mais aussi des témoignages personnels de certains acteurs du champ culturel versent toutes dans le sens de l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan stratégique pour faire émerger un secteur laissé en quasi-jachère pendant des décennies.

En tête des recommandations, il s’agira de remplacer tout l’arsenal juridique et réglementaire général ainsi que celui des différents métiers liés à la culture et à la création, par des textes juridiques adaptés, et notamment en les soumettant à un mécanisme fiscal incitatif pour la création d’entreprise et répondant à leurs besoins.

Dans cette optique, la législation relative aux droits de la propriété intellectuelle et artistique doit être aussi renforcée.

Une charte d’investissement et des fonds dédiés

Pour encourager l’entrepreneuriat dans ces activités culturelles et créatives (ICC) et attirer vers elles les investissements, l’idée de la mise en place d’une charte d’investissement spécifique à ces industries a été retenue, accompagnée par la création d’un fonds national pour soutenir ces industries.

L’idée d’un fonds commun entre les secteurs public et privé a été avancée pour soutenir les festivals et manifestations régionales relatives aux ICC, sachant que le secteur privé est fortement sollicité pour investir dans ces industries.

Par ailleurs, on recommande la mise en place de programmes de formation dans les domaines du cinéma et de l’audiovisuel, au sein des universités et des instituts d’enseignement supérieur. De même que l’introduction de méthodes d’initiation aux arts dans les manuels scolaires des plus jeunes est souhaitée, ainsi qu’une politique de protection et de transmission des expressions artistiques menacées de disparition.

Il est également demandé le recensement de tous les professionnels des activités des industries culturelles et créatives et le Haut-Commissariat au plan est sollicité pour introduire des indicateurs relatifs à ces activités dans l’élaboration de ses statistiques.

Autres recommandations : l’implication des régions et des communes dans le développement de ces industries, leur promotion à travers les médias et particulièrement à travers des programmes audiovisuels ; encouragement du suivi de la commercialisation des productions audiovisuelles et cinématographiques à l’étranger ; et pour finir, le renforcement de la diplomatie culturelle pour le rayonnement du Maroc.

Cliquez ici pour consulter toutes les vidéos des Assises des ICC, retransmises en direct par Médias24.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Indicateurs du troisième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.