Au Maroc, 39 millions de tonnes de déchets à valoriser d'ici 2030

La stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets prévoit un gisement total des déchets à l’échelle nationale de 39 millions de tonnes à l’horizon 2030.

39 millions de tonnes de gisement de déchets à valoriser au Maroc en 2030

Le 11 mars 2019 à 15:38

Modifié le 11 mars 2019 à 16:35

C'est ce qui ressort d'une étude du secrétariat d’Etat chargé du développement durable, présentée lundi 11 mars à Rabat. A l'horizon 2030, le Maroc prévoit un gisement total des déchets de 39 millions de tonnes.

Il s'agit d'une progression importante de 45% par rapport à 2015 où le gisement des déchets totalisait 26,8 millions de tonnes, relève l’étude dévoilée lors d’un atelier consacrée à la Stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets au Maroc.

La mise en œuvre de cette stratégie devra permettre également de contribuer à la réduction du coût de dégradation de l’environnement lié à la gestion des déchets. Ce coût a été évalué à 3,7 milliards de DH, soit 0,4% du PIB.

Les filières concernées sont notamment les plastiques issus des déchets ménagers, les batteries usagées, les déchets électriques et électroniques, les huiles usées, les pneus usagés, les huiles alimentaires utilisées, le carton et les déchets de construction.

La stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets, élaborée avec l’appui de la Coopération technique allemande (GIZ) définit les objectifs et les axes stratégiques de réduction et de valorisation des déchets. Elle constitue un référentiel national et un outil d’aide à la prise de décision pour une gestion durable des déchets et la promotion de l’économie circulaire au niveau territorial.

S’exprimant à cette occasion, la secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Nezha El Ouafi a souligné que cette stratégie dresse un état des lieux de la répartition des déchets sur l’ensemble du territoire, dans la perspective d’identifier les potentialités régionales en matière de développement des filières de leur valorisation et d’en faire profiter les collectivités territoriales en matière de préservation des ressources naturelles et de création d’emplois verts.

La quantité potentiellement recyclable des déchets ménagers et assimilés (DMA) est estimée à 1,4 million de tonnes dont la part réellement recyclée ne dépasse pas 340.000 tonnes, soit 6% en 2015, a-t-elle rappelé.

Les déchets générés par les activités économiques sont estimés à 1,7 million de tonnes dont la part recyclée s’élève à 641.000 tonnes, soit un taux de recyclage moyen de 12% par rapport au total des déchets industriels produits en 2015.

(Avec MAP)

Tags : déchets

Au Maroc, 39 millions de tonnes de déchets à valoriser d'ici 2030

Le 11 mars 2019 à15:58

Modifié le 11 mars 2019 à 16:35

La stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets prévoit un gisement total des déchets à l’échelle nationale de 39 millions de tonnes à l’horizon 2030.

C'est ce qui ressort d'une étude du secrétariat d’Etat chargé du développement durable, présentée lundi 11 mars à Rabat. A l'horizon 2030, le Maroc prévoit un gisement total des déchets de 39 millions de tonnes.

Il s'agit d'une progression importante de 45% par rapport à 2015 où le gisement des déchets totalisait 26,8 millions de tonnes, relève l’étude dévoilée lors d’un atelier consacrée à la Stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets au Maroc.

La mise en œuvre de cette stratégie devra permettre également de contribuer à la réduction du coût de dégradation de l’environnement lié à la gestion des déchets. Ce coût a été évalué à 3,7 milliards de DH, soit 0,4% du PIB.

Les filières concernées sont notamment les plastiques issus des déchets ménagers, les batteries usagées, les déchets électriques et électroniques, les huiles usées, les pneus usagés, les huiles alimentaires utilisées, le carton et les déchets de construction.

La stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets, élaborée avec l’appui de la Coopération technique allemande (GIZ) définit les objectifs et les axes stratégiques de réduction et de valorisation des déchets. Elle constitue un référentiel national et un outil d’aide à la prise de décision pour une gestion durable des déchets et la promotion de l’économie circulaire au niveau territorial.

S’exprimant à cette occasion, la secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Nezha El Ouafi a souligné que cette stratégie dresse un état des lieux de la répartition des déchets sur l’ensemble du territoire, dans la perspective d’identifier les potentialités régionales en matière de développement des filières de leur valorisation et d’en faire profiter les collectivités territoriales en matière de préservation des ressources naturelles et de création d’emplois verts.

La quantité potentiellement recyclable des déchets ménagers et assimilés (DMA) est estimée à 1,4 million de tonnes dont la part réellement recyclée ne dépasse pas 340.000 tonnes, soit 6% en 2015, a-t-elle rappelé.

Les déchets générés par les activités économiques sont estimés à 1,7 million de tonnes dont la part recyclée s’élève à 641.000 tonnes, soit un taux de recyclage moyen de 12% par rapport au total des déchets industriels produits en 2015.

(Avec MAP)

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.