Bac 2019: baisse des cas de fraude à l'échelle nationale depuis 2016

Le ministre de l'Education nationale, Saaid Amzazi, a fait état d'une baisse "très importante" des cas de fraude enregistrés à l'échelle nationale lors des épreuves de baccalauréat depuis 2016, année marquée par l'entrée en vigueur de la loi relative à la répression de ce type de fraude.

Bac 2019: baisse des cas de fraude à l'échelle nationale depuis 2016

Le 12 juin 2019 à 13:22

Modifié le 12 juin 2019 à 14:08

Cette évolution est aussi le fruit des campagnes de sensibilisation organisées dans les différents lycées du Royaume tout au long du mois de mai, a-t-il déclaré à la presse en marge du lancement de la session ordinaire des examens du baccalauréat, dans les lycées Abderahmane Ennacer et Abdelmalek Esaadi à Kénitra et le lycée Al Anouar dans la commune de Sidi Taibi.

Se félicitant de la mobilisation des cadres pédagogiques et des élèves en faveur de cette initiative, le ministre a mis l'accent sur le rôle de la loi relative à la répression de la fraude aux examens scolaires dans la réduction des cas de fraude au niveau national. Une dynamique qui a été confortée cette année avec en particulier la création de comités régionaux chargés du suivi et de l'évaluation des examens, a-t-il ajouté.

Au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, un total de 45.784 candidats passent les examens du Baccalauréat au titre de la session ordinaire 2018-2019, débutés lundi.

A l'échelle nationale, quelque 440.000 candidats se présentent aux examens au titre de cette session, dont 48% sont des filles, alors que les candidats libres représentent un quart de l'effectif global.

Les résultats de cette session seront annoncés le 26 juin, alors que la session de rattrapage se tiendra les 4, 5, 6 et 8 juillet 2019, avec l'affichage des résultats le 13 du même mois.

(Avec MAP)

Bac 2019: baisse des cas de fraude à l'échelle nationale depuis 2016

Le 12 juin 2019 à13:44

Modifié le 12 juin 2019 à 14:08

Le ministre de l'Education nationale, Saaid Amzazi, a fait état d'une baisse "très importante" des cas de fraude enregistrés à l'échelle nationale lors des épreuves de baccalauréat depuis 2016, année marquée par l'entrée en vigueur de la loi relative à la répression de ce type de fraude.

Cette évolution est aussi le fruit des campagnes de sensibilisation organisées dans les différents lycées du Royaume tout au long du mois de mai, a-t-il déclaré à la presse en marge du lancement de la session ordinaire des examens du baccalauréat, dans les lycées Abderahmane Ennacer et Abdelmalek Esaadi à Kénitra et le lycée Al Anouar dans la commune de Sidi Taibi.

Se félicitant de la mobilisation des cadres pédagogiques et des élèves en faveur de cette initiative, le ministre a mis l'accent sur le rôle de la loi relative à la répression de la fraude aux examens scolaires dans la réduction des cas de fraude au niveau national. Une dynamique qui a été confortée cette année avec en particulier la création de comités régionaux chargés du suivi et de l'évaluation des examens, a-t-il ajouté.

Au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, un total de 45.784 candidats passent les examens du Baccalauréat au titre de la session ordinaire 2018-2019, débutés lundi.

A l'échelle nationale, quelque 440.000 candidats se présentent aux examens au titre de cette session, dont 48% sont des filles, alors que les candidats libres représentent un quart de l'effectif global.

Les résultats de cette session seront annoncés le 26 juin, alors que la session de rattrapage se tiendra les 4, 5, 6 et 8 juillet 2019, avec l'affichage des résultats le 13 du même mois.

(Avec MAP)

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.