BAD: 80% de la migration africaine s’effectue à l’intérieur du continent

Selon la BAD, 80% de la migration africaine s'effectue à l’intérieur du continent. Elle bénéficie aux pays d’accueil puisque 85% des apports y restent.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/07-03-2019/migrants5001.jpg-oui
BAD : 80% de la migration africaine s’effectue à l’intérieur du continent

Le 07 mars 2019 à 13:28

Modifié le 07 mars 2019 à 14:06

En 2017, les Africains représentaient 10% des 258 millions de personnes qui ont migré dans le monde alors que la migration intra-africaine se situe autour de 80%, a indiqué, mercredi 6 mars, le vice-président principal de la Banque africaine de développement (BAD), Charles Boamah, lors du 3e Forum africain pour la résilience.

Il a, par ailleurs, insisté sur les dividendes que pourrait apporter une migration sûre et maîtrisée aux pays de départ, de transit et de destination.

"La migration est régulière à hauteur de 80%. Elle bénéficie aux pays d’accueil, puisque 85% des apports y restent. Sur 5 migrants africains, 4 restent en Afrique", a, de son côté, indiqué le ministre ivoirien de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Ally Coulibaly.

D'après lui, pour une meilleure gestion des migrations, il faut rétablir la vérité face à des débats "démagogiques, xénophobes et outrancièrement mensongers".

Les travaux du 3e Forum africain pour la résilience est l'occasion de débattre des défis posés par la migration, la sécurité, le chômage des jeunes, les questions de genre, les effets du changement climatique.

(Avec MAP)

BAD: 80% de la migration africaine s’effectue à l’intérieur du continent

Le 07 mars 2019 à14:06

Modifié le 07 mars 2019 à 14:06

Selon la BAD, 80% de la migration africaine s'effectue à l’intérieur du continent. Elle bénéficie aux pays d’accueil puisque 85% des apports y restent.

En 2017, les Africains représentaient 10% des 258 millions de personnes qui ont migré dans le monde alors que la migration intra-africaine se situe autour de 80%, a indiqué, mercredi 6 mars, le vice-président principal de la Banque africaine de développement (BAD), Charles Boamah, lors du 3e Forum africain pour la résilience.

Il a, par ailleurs, insisté sur les dividendes que pourrait apporter une migration sûre et maîtrisée aux pays de départ, de transit et de destination.

"La migration est régulière à hauteur de 80%. Elle bénéficie aux pays d’accueil, puisque 85% des apports y restent. Sur 5 migrants africains, 4 restent en Afrique", a, de son côté, indiqué le ministre ivoirien de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Ally Coulibaly.

D'après lui, pour une meilleure gestion des migrations, il faut rétablir la vérité face à des débats "démagogiques, xénophobes et outrancièrement mensongers".

Les travaux du 3e Forum africain pour la résilience est l'occasion de débattre des défis posés par la migration, la sécurité, le chômage des jeunes, les questions de genre, les effets du changement climatique.

(Avec MAP)

A lire aussi


Communication financière

INVOLYS: Tableau des Comptes Au 30-06-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.