Bus à Casablanca: un autre marché reporté

Nouvelle complication dans l'affaire des bus à Casablanca. Un autre marché vient d’être reporté. Les chances que les nouveaux bus démarrent dans les délais sont quasi-nulles.

Bus à Casablanca: un autre marché reporté, la peine des usagers va se prolonger

Le 26 septembre 2019 à 14:23

Modifié le 27 septembre 2019 à 15:24

L’appel d’offres en question est relatif à la prestation de maîtrise d’œuvre pour la mise à niveau du réseau de bus au niveau de la métropole.

L’ouverture des plis, prévue le 3 octobre, a été reportée au 22 octobre prochain, alors que le contrat de M’dina Bus, actuel gestionnaire, s’achève à la fin du mois d’octobre 2019.

L’Etablissement de coopération intercommunale (ECI) "Al Bayda", qui gère à présent tous les dossiers concernant les bus à Casablanca, ne sera donc jamais prêt à temps pour assurer la continuité du service.

Mohammed Bourrahim, vice-président du Conseil de la ville de Casablanca en charge de la mobilité, avait donc raison. Les nouveaux bus ne seront finalement pas prêts au 1er novembre 2019.

En quoi consiste le marché reporté?

L’appel d’offres en question a pour but de sélectionner un "Bureau d’ingénieurs conseils" pour la réalisation des prestations de maîtrise d’œuvre pour la mise à niveau du réseau de bus dans le territoire de l’ECI. Il aura pour missions principales:

- le suivi de la réalisation des marchés d’acquisition de 700 bus pour l’ECI;

- le suivi de la réalisation du marché de la billettique du réseau de bus de l’ECI;

- le suivi de la réalisation des prestations de mise en place d’un système d’aide à l’exploitation et l'information des voyageurs pour le réseau de bus de l'ECI.

Le bureau choisi se chargera également de la planification et de la coordination des études et des travaux des titulaires des marchés des bus.

Le report de ce marché retardera ainsi l’aboutissement des autres appels d’offres en cours.

Rappelons que le remplaçant de M’dina Bus n’est pas encore connu. Selon nos informations, seuls deux soumissionnaires sont encore en lice, à l’issue de l’examen des dossiers de présélection. Il s’agit de l’espagnol Alsa et du français RATP Dev, actionnaire de M’dina Bus.

Quant au marché relatif à l’acquisition des nouveaux bus, seules trois sociétés ont été retenues sur huit soumissionnaires, à l’issue de l’examen des dossiers administratifs. Leur identité n’a pas encore été dévoilée. L’examen des dossiers techniques est en cours.

L’ECI tiendra début octobre sa session ordinaire. Une rencontre attendue de pied ferme par les Casablancais qui attendent depuis plusieurs mois d'obtenir des éclaircissements sur le sujet.

A l’ordre du jour, l’examen du nouveau projet d’accord relatif à la gestion du transport en commun par autobus par l’établissement, ainsi que la manière dont sera gérée la phase transitoire par Casa Transport

Encore plusieurs mois de galère pour les Casablancais

Même si tous ces appels d’offres aboutissent fin octobre, il faudra au moins quelques mois pour le démarrage effectif du service.

Entre-temps, les Casablancais doivent prendre leur mal en patience, en attendant le dénouement de cette situation.

Rappelons qu’actuellement, à peine 200 bus de M’dina Bus sont encore en service, pour un besoin minimum de 1.300 bus. Et les quelques bus toujours en circulation sont dans un état désastreux, et mettent la vie des usagers en danger.

Contactés à plusieurs reprises par Médias 24, les responsables de la ville n'ont pas répondu à nos sollicitations et refusent ainsi de nous livrer plus de détails à ce sujet. La session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca aura lieu le 3 octobre prochain, deux jours après celle de l'ECI. Au moment où nous publions cet article, aucune information n'a été dévoilée sur les sujets qui devraient y être abordés.

Bus à Casablanca: un autre marché reporté

Le 26 septembre 2019 à14:36

Modifié le 27 septembre 2019 à 15:24

Nouvelle complication dans l'affaire des bus à Casablanca. Un autre marché vient d’être reporté. Les chances que les nouveaux bus démarrent dans les délais sont quasi-nulles.

L’appel d’offres en question est relatif à la prestation de maîtrise d’œuvre pour la mise à niveau du réseau de bus au niveau de la métropole.

L’ouverture des plis, prévue le 3 octobre, a été reportée au 22 octobre prochain, alors que le contrat de M’dina Bus, actuel gestionnaire, s’achève à la fin du mois d’octobre 2019.

L’Etablissement de coopération intercommunale (ECI) "Al Bayda", qui gère à présent tous les dossiers concernant les bus à Casablanca, ne sera donc jamais prêt à temps pour assurer la continuité du service.

Mohammed Bourrahim, vice-président du Conseil de la ville de Casablanca en charge de la mobilité, avait donc raison. Les nouveaux bus ne seront finalement pas prêts au 1er novembre 2019.

En quoi consiste le marché reporté?

L’appel d’offres en question a pour but de sélectionner un "Bureau d’ingénieurs conseils" pour la réalisation des prestations de maîtrise d’œuvre pour la mise à niveau du réseau de bus dans le territoire de l’ECI. Il aura pour missions principales:

- le suivi de la réalisation des marchés d’acquisition de 700 bus pour l’ECI;

- le suivi de la réalisation du marché de la billettique du réseau de bus de l’ECI;

- le suivi de la réalisation des prestations de mise en place d’un système d’aide à l’exploitation et l'information des voyageurs pour le réseau de bus de l'ECI.

Le bureau choisi se chargera également de la planification et de la coordination des études et des travaux des titulaires des marchés des bus.

Le report de ce marché retardera ainsi l’aboutissement des autres appels d’offres en cours.

Rappelons que le remplaçant de M’dina Bus n’est pas encore connu. Selon nos informations, seuls deux soumissionnaires sont encore en lice, à l’issue de l’examen des dossiers de présélection. Il s’agit de l’espagnol Alsa et du français RATP Dev, actionnaire de M’dina Bus.

Quant au marché relatif à l’acquisition des nouveaux bus, seules trois sociétés ont été retenues sur huit soumissionnaires, à l’issue de l’examen des dossiers administratifs. Leur identité n’a pas encore été dévoilée. L’examen des dossiers techniques est en cours.

L’ECI tiendra début octobre sa session ordinaire. Une rencontre attendue de pied ferme par les Casablancais qui attendent depuis plusieurs mois d'obtenir des éclaircissements sur le sujet.

A l’ordre du jour, l’examen du nouveau projet d’accord relatif à la gestion du transport en commun par autobus par l’établissement, ainsi que la manière dont sera gérée la phase transitoire par Casa Transport

Encore plusieurs mois de galère pour les Casablancais

Même si tous ces appels d’offres aboutissent fin octobre, il faudra au moins quelques mois pour le démarrage effectif du service.

Entre-temps, les Casablancais doivent prendre leur mal en patience, en attendant le dénouement de cette situation.

Rappelons qu’actuellement, à peine 200 bus de M’dina Bus sont encore en service, pour un besoin minimum de 1.300 bus. Et les quelques bus toujours en circulation sont dans un état désastreux, et mettent la vie des usagers en danger.

Contactés à plusieurs reprises par Médias 24, les responsables de la ville n'ont pas répondu à nos sollicitations et refusent ainsi de nous livrer plus de détails à ce sujet. La session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca aura lieu le 3 octobre prochain, deux jours après celle de l'ECI. Au moment où nous publions cet article, aucune information n'a été dévoilée sur les sujets qui devraient y être abordés.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.