Câblage: Alstom veut doubler sa capacité à horizon 2023

Le groupe ferroviaire souhaite renforcer sa présence au Maroc, en misant sur le câblage à travers son usine basée à Fès. Voici ses objectifs à horizon 2023. 

Câblage : Alstom veut doubler sa capacité à horizon 2023

Le 09 juillet 2019 à 10:30

Modifié le 09 juillet 2019 à 17:16

Alstom Maroc a présenté, lundi 8 juillet à Casablanca, les réalisations du groupe, sa nouvelle stratégie et ses objectifs à horizon 2023.

A cette occasion, Didier Pfleger, président d’Alstom dans la région Mena, a présenté également la nouvelle stratégie d’Alstom "Alstom in Motion", qui s'étale sur la période 2019-2023.

Celle-ci repose sur trois fondamentaux selon M. Pfleger: croître en offrant plus de valeurs aux clients, innover en premier dans des solutions de mobilité plus vertes et plus intelligentes et livrer efficacement grâce à la puissance digitale.

Suite à la mise en œuvre de cette stratégie, Alstom prévoit:

- La réalisation d’un taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires d’environ 5% entre la période 2019-2020 et 2022-2023;

Une marge d’exploitation ajustée d’environ 9% en 2022-2023;

La conversion du résultat net en cash-flow libre, supérieure à 80% d’ici 2022-2023;

- La distribution des dividendes avec un taux situé entre 25% et 35% dès 2019-2020.

Miser sur le câblage

La vision d’Alstom Maroc telle que présentée par son PDG Noureddine Rhalmi, s'inscrit dans ce cadre global. Elle vise à accompagner le développement ferroviaire dans le Royaume, accompagner la transition vers la mobilité durable connectée, répondre aux besoins croissants de mobilité des Marocains, et proposer des solutions vertes et écologiques de transport.

Alstom veut aussi renforcer sa présence au Maroc, particulièrement grâce au câblage, à travers Cabliance, premier câbleur ferroviaire du Maroc autonome industriellement, acquis à 100% par le groupe en 2016.

Située à Fès, l’usine est bâtie sur une surface couverte de 12.000 m² et est spécialisée dans la fabrication des faisceaux et armoires électriques ferroviaires. Celle-ci compte actuellement 420 collaborateurs et livre des projets dans 20 pays dans le monde.

A horizon 2023, le groupe envisage de multiplier par 2 le nombre d’heures actuellement produites. Ainsi, Alstom Fès pourra générer 580 emplois de plus (dont 330 directs), portant le nombre total des employés à 1.000.

Dans la région Mena, Alstom est présent depuis de nombreuses années, avec près de 4.500 employés.

Au sein de ce marché qui est estimé à 10 milliards d’euros pour 2023, Alstom fournit des trains, des systèmes de signalisation, des infrastructures et des services de maintenance dans les principales villes de la région.

Câblage: Alstom veut doubler sa capacité à horizon 2023

Le 09 juillet 2019 à10:46

Modifié le 09 juillet 2019 à 17:16

Le groupe ferroviaire souhaite renforcer sa présence au Maroc, en misant sur le câblage à travers son usine basée à Fès. Voici ses objectifs à horizon 2023. 

Alstom Maroc a présenté, lundi 8 juillet à Casablanca, les réalisations du groupe, sa nouvelle stratégie et ses objectifs à horizon 2023.

A cette occasion, Didier Pfleger, président d’Alstom dans la région Mena, a présenté également la nouvelle stratégie d’Alstom "Alstom in Motion", qui s'étale sur la période 2019-2023.

Celle-ci repose sur trois fondamentaux selon M. Pfleger: croître en offrant plus de valeurs aux clients, innover en premier dans des solutions de mobilité plus vertes et plus intelligentes et livrer efficacement grâce à la puissance digitale.

Suite à la mise en œuvre de cette stratégie, Alstom prévoit:

- La réalisation d’un taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires d’environ 5% entre la période 2019-2020 et 2022-2023;

Une marge d’exploitation ajustée d’environ 9% en 2022-2023;

La conversion du résultat net en cash-flow libre, supérieure à 80% d’ici 2022-2023;

- La distribution des dividendes avec un taux situé entre 25% et 35% dès 2019-2020.

Miser sur le câblage

La vision d’Alstom Maroc telle que présentée par son PDG Noureddine Rhalmi, s'inscrit dans ce cadre global. Elle vise à accompagner le développement ferroviaire dans le Royaume, accompagner la transition vers la mobilité durable connectée, répondre aux besoins croissants de mobilité des Marocains, et proposer des solutions vertes et écologiques de transport.

Alstom veut aussi renforcer sa présence au Maroc, particulièrement grâce au câblage, à travers Cabliance, premier câbleur ferroviaire du Maroc autonome industriellement, acquis à 100% par le groupe en 2016.

Située à Fès, l’usine est bâtie sur une surface couverte de 12.000 m² et est spécialisée dans la fabrication des faisceaux et armoires électriques ferroviaires. Celle-ci compte actuellement 420 collaborateurs et livre des projets dans 20 pays dans le monde.

A horizon 2023, le groupe envisage de multiplier par 2 le nombre d’heures actuellement produites. Ainsi, Alstom Fès pourra générer 580 emplois de plus (dont 330 directs), portant le nombre total des employés à 1.000.

Dans la région Mena, Alstom est présent depuis de nombreuses années, avec près de 4.500 employés.

Au sein de ce marché qui est estimé à 10 milliards d’euros pour 2023, Alstom fournit des trains, des systèmes de signalisation, des infrastructures et des services de maintenance dans les principales villes de la région.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.