Casablanca: 104 avocats, dont 6 femmes, éligibles au mandat de bâtonnier

La liste des avocats éligibles au bâtonnat de Casablanca est désormais publique. 104 noms, dont seulement 6 femmes, peuvent concourir à la succession du bâtonnier Hassan Birouaine.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/22-10-2020/HassanBirouaine0.jpg-oui
Casablanca : 104 avocats, dont 6 femmes, éligibles au mandat de bâtonnier Hassan Birouaine, bâtonnier sortant du barreau de Casablanca

Le 22 octobre 2020 à 13:53

Modifié le 22 octobre 2020 à 14:30

Cent-quatre avocats sont éligibles au bâtonnat de Casablanca. Le barreau vient de dévoiler la liste des candidats potentiels à la succession de Hassan Birouaine, qui occupe cette fonction depuis 2017. Ce dernier ne peut pas se succéder à lui-même et doit attendre l’écoulement du futur mandat, qui s’étale entre 2020 et 2023.

Les élections auront lieu en décembre. La date exacte n’a pas encore été fixée. La liste dévoilée n’est pas celle des avocats qui ont effectivement déposé leurs candidatures. Il s’agit des robes noires qui remplissent les conditions légales pour ce faire.

Cela dit, trois ou quatre noms circulent avec insistance au sein du barreau, dont un qui a déjà occupé la fonction de bâtonnier par le passé. On en saura plus lorsque les candidatures seront officiellement exprimées.

Le doyen des avocats "éligibles", Me Hassan Belhaj, est inscrit au barreau depuis 1962. Inscrit en 2003, Me Hassan Harouch fait figure de cadet. Ce dernier est actuellement membre du Conseil de l’ordre.  Avoir déjà siégé au sein du Conseil est l’une des conditions, entre autres, pour concourir à la fonction de bâtonnier.

Sur les 104 noms listés, on ne retrouve que six femmes. A Casablanca comme dans les 16 autres barreaux du Royaume, jamais une femme n’a tenu "le bâton". La représentativité féminine au sein du conseil de l’ordre reste également timorée. Dans la composition actuelle, on ne retrouve qu’une seule avocate, Me Nesrine Roudane.

L’autre enjeu des futures échéances concerne les membres du Conseil de l’ordre. Cette élection aura également lieu en décembre, généralement après la désignation du bâtonnier.

Les avocats éligibles au Conseil de l’ordre ont également été classés dans des listes. 10 noms ont été répertoriés dans la catégorie des anciens bâtonniers, dont Me Omar Ouidra, président de l’Association des barreaux du Maroc. Ou encore Me Adelaziz Benzakour, ancien Médiateur du Royaume.

Les deux autres catégories concernent respectivement les avocats inscrits au barreau depuis plus de 20 ans, et ceux dont inscrits pendant une durée de 10 à 20 ans.

Hassan Birouaine, bâtonnier sortant du barreau de Casablanca

Casablanca: 104 avocats, dont 6 femmes, éligibles au mandat de bâtonnier

Le 22 octobre 2020 à14:07

Modifié le 22 octobre 2020 à 14:30

La liste des avocats éligibles au bâtonnat de Casablanca est désormais publique. 104 noms, dont seulement 6 femmes, peuvent concourir à la succession du bâtonnier Hassan Birouaine.

com_redaction-11

Cent-quatre avocats sont éligibles au bâtonnat de Casablanca. Le barreau vient de dévoiler la liste des candidats potentiels à la succession de Hassan Birouaine, qui occupe cette fonction depuis 2017. Ce dernier ne peut pas se succéder à lui-même et doit attendre l’écoulement du futur mandat, qui s’étale entre 2020 et 2023.

Les élections auront lieu en décembre. La date exacte n’a pas encore été fixée. La liste dévoilée n’est pas celle des avocats qui ont effectivement déposé leurs candidatures. Il s’agit des robes noires qui remplissent les conditions légales pour ce faire.

Cela dit, trois ou quatre noms circulent avec insistance au sein du barreau, dont un qui a déjà occupé la fonction de bâtonnier par le passé. On en saura plus lorsque les candidatures seront officiellement exprimées.

Le doyen des avocats "éligibles", Me Hassan Belhaj, est inscrit au barreau depuis 1962. Inscrit en 2003, Me Hassan Harouch fait figure de cadet. Ce dernier est actuellement membre du Conseil de l’ordre.  Avoir déjà siégé au sein du Conseil est l’une des conditions, entre autres, pour concourir à la fonction de bâtonnier.

Sur les 104 noms listés, on ne retrouve que six femmes. A Casablanca comme dans les 16 autres barreaux du Royaume, jamais une femme n’a tenu "le bâton". La représentativité féminine au sein du conseil de l’ordre reste également timorée. Dans la composition actuelle, on ne retrouve qu’une seule avocate, Me Nesrine Roudane.

L’autre enjeu des futures échéances concerne les membres du Conseil de l’ordre. Cette élection aura également lieu en décembre, généralement après la désignation du bâtonnier.

Les avocats éligibles au Conseil de l’ordre ont également été classés dans des listes. 10 noms ont été répertoriés dans la catégorie des anciens bâtonniers, dont Me Omar Ouidra, président de l’Association des barreaux du Maroc. Ou encore Me Adelaziz Benzakour, ancien Médiateur du Royaume.

Les deux autres catégories concernent respectivement les avocats inscrits au barreau depuis plus de 20 ans, et ceux dont inscrits pendant une durée de 10 à 20 ans.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication financière T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.