Casablanca: 932 MDH par an pour la nouvelle gestion déléguée de la propreté

Les contrats de la gestion déléguée de la collecte des déchets et du nettoiement à Casablanca, remportés par Averda et Derichebourg, entrent en vigueur avant la fin du mois de juin. Budget alloué à ces nouveaux contrats, principaux changements et engagements des deux délégataires, voici les principaux points à retenir.

Le 25 juin 2019 à 12:20

Modifié le 08 juillet 2019 à 13:31

Au total, huit conventions ont été signées avec les deux délégataires, soit une par préfecture, a annoncé le président de Conseil de la ville de Casablanca, Abdelaziz El Omari, lors de la cérémonie de lancement organisée ce mardi 25 juin. 

Derichebourg va gérer, pendant 7 ans, les préfectures d’arrondissements de Casablanca-Anfa, El Fida Mers Sultan, Moulay Rachid et de Ben M’Sick.

Averda va pour sa part gérer les préfectures d’arrondissements de Hay Hassani, Ain Chock, Ain Sebaa-Hay Mohammadi et de Sidi Bernoussi, pendant la même période.

Un budget de 932 MDH (hors taxes) sera alloué chaque année par la ville de Casablanca -avec l'aide du ministère de l'Intérieur- dans le cadre de ces contrats. Les délégataires vont pour leur part investir un montant de 982 MDH (TTC), dont 95% au cours des 6 premiers mois.

M. El Omari a, par ailleurs, appelé les citoyens de la métropole à être coopératifs et à changer de comportement.

"Les responsables de la ville ont tiré les leçons des contrats précédents"

"Les responsables de la ville de Casablanca ont tiré des leçons des contrats précédents, qui n'ont pas permis d'atteindre l'objectif fixé en 2014: rendre Casablanca propre", a déclaré le Wali de la métropole.

"La propreté est une condition essentielle pour le développement des activités économique et touristique de la ville". 

"Ce n’est pas la première fois que la ville de Casablanca signe des contrats avec des sociétés privées. Mais cette fois, plusieurs mesures ont été prises pour éviter les fautes commises par le passé".

Parmi ces mesures figurent:

- l'obligation de résultats et non de moyens. Ainsi, les habitants de la ville doivent remarquer un changement dès les premiers jours, voire les premières heures de l'entrée en vigueur des nouveaux contrats; 

- la collecte des déchets pendant la nuit, afin de faciliter le travail pour les agents de nettoiement et éviter de créer des embouteillages;

- l'utilisation des nouvelles technologies pour contrôler le travail des deux nouveaux délégataires. 

Tout sera contrôlé

Selon M. El Omari, des tournées seront effectuées dans tous les arrondissements pour exposer les principaux changements des nouveaux contrats.  

Il a également annoncé le lancement, le 4 juillet prochain, de la police administrative, qui se chargera entre autres du contrôle de la propreté de la ville. 

Après avoir rappelé les principales missions des nouveaux délégataires, le président de Casa Bay'a a pour sa part détaillé le volet informatique des huit nouveaux contrats. 

"Derichebourg et Averda se chargeront de la collecte des déchets ménagers et assimilés, déchets verts, déchets des points noirs, ainsi que du lavage et brossage des conteneurs et de leurs emplacements…. Le tri et la collecte bi-flux des déchets ménagers et assimilés seront lancés progressivement". 

"Les camions de collecte seront équipés de puces GPS permettant un suivi en temps réel des opérations de collecte et un archivage des données produites dans une base de données accessible aux délégataires et à la commune (vitesse, consommation de carburant, heure d'arrivée à la décharge...).

"Les véhicules de nettoiement et de balayage de la voirie, ainsi que les chariots de balayage manuel seront également équipés de GPS".

"Les conteneurs seront pour leur part équipés d’une puce électronique, qui permettra de contrôler les prestations des délégataires, et de retrouver les bacs".

"Des rotations supplémentaires auront lieu pour vider les conteneurs remplis durant la matinée". 

Par ailleurs, "les deux entreprises doivent obtenir la certification Iso 9001 durant la première année de leur exercice". 

Différentes applications ont été créées pour contrôler la propreté dans la ville. Elles sont en cours d'essai et seront lancées dans les semaines qui viennent. D'autres applications déjà existantes ont été améliorées. Voici quelques exemples

- Application constat de la propreté: Des agents des deux sociétés, qui seront dotés de smartphones, effectueront des tournées pour enregistrer les situations de non-conformité au cahier des charges sur cette application. Les photos de l'endroit concerné et sa localisation seront envoyées en temps réel au délégataire concerné, qui aura une durée déterminée pour régler le problème. 

- Une deuxième version de "Casa M'dinti": l'application a été améliorée. Les citoyens pourront à présent détecter les conteneurs les plus proches pour y déposer leurs déchets. Ils pourront également recevoir des notifications lorsque les camions de collecte se rapprochent de leurs maisons pour faire sortir leurs déchets.

- L'application "Allô propreté" sera toujours disponible, et a été améliorée. Elle est dédiée aux personnes qui ne disposent pas de smartphones ou à celles qui ne savent pas les manipuler. Ainsi, des téléconseillers se chargeront d'enregistrer les réclamations reçues par téléphone sur l'application de nettoiement. Les agents de la société concernée se chargeront du reste.

- "Géored": l'application permettra de localiser les chariots de balayage et les conteneurs, mais aussi de connaître à quelle heure les bacs ont été vidés....

- Une base de données, accessible aux délégataires et à la commune, sera mise en place pour suivre et contrôler les prestations des deux sociétés et de leurs employés.

>>Lire aussi: Collecte des déchets à Casablanca: ce qui va changer

Casablanca: 932 MDH par an pour la nouvelle gestion déléguée de la propreté

Le 25 juin 2019 à13:08

Modifié le 08 juillet 2019 à 13:31

Les contrats de la gestion déléguée de la collecte des déchets et du nettoiement à Casablanca, remportés par Averda et Derichebourg, entrent en vigueur avant la fin du mois de juin. Budget alloué à ces nouveaux contrats, principaux changements et engagements des deux délégataires, voici les principaux points à retenir.

Au total, huit conventions ont été signées avec les deux délégataires, soit une par préfecture, a annoncé le président de Conseil de la ville de Casablanca, Abdelaziz El Omari, lors de la cérémonie de lancement organisée ce mardi 25 juin. 

Derichebourg va gérer, pendant 7 ans, les préfectures d’arrondissements de Casablanca-Anfa, El Fida Mers Sultan, Moulay Rachid et de Ben M’Sick.

Averda va pour sa part gérer les préfectures d’arrondissements de Hay Hassani, Ain Chock, Ain Sebaa-Hay Mohammadi et de Sidi Bernoussi, pendant la même période.

Un budget de 932 MDH (hors taxes) sera alloué chaque année par la ville de Casablanca -avec l'aide du ministère de l'Intérieur- dans le cadre de ces contrats. Les délégataires vont pour leur part investir un montant de 982 MDH (TTC), dont 95% au cours des 6 premiers mois.

M. El Omari a, par ailleurs, appelé les citoyens de la métropole à être coopératifs et à changer de comportement.

"Les responsables de la ville ont tiré les leçons des contrats précédents"

"Les responsables de la ville de Casablanca ont tiré des leçons des contrats précédents, qui n'ont pas permis d'atteindre l'objectif fixé en 2014: rendre Casablanca propre", a déclaré le Wali de la métropole.

"La propreté est une condition essentielle pour le développement des activités économique et touristique de la ville". 

"Ce n’est pas la première fois que la ville de Casablanca signe des contrats avec des sociétés privées. Mais cette fois, plusieurs mesures ont été prises pour éviter les fautes commises par le passé".

Parmi ces mesures figurent:

- l'obligation de résultats et non de moyens. Ainsi, les habitants de la ville doivent remarquer un changement dès les premiers jours, voire les premières heures de l'entrée en vigueur des nouveaux contrats; 

- la collecte des déchets pendant la nuit, afin de faciliter le travail pour les agents de nettoiement et éviter de créer des embouteillages;

- l'utilisation des nouvelles technologies pour contrôler le travail des deux nouveaux délégataires. 

Tout sera contrôlé

Selon M. El Omari, des tournées seront effectuées dans tous les arrondissements pour exposer les principaux changements des nouveaux contrats.  

Il a également annoncé le lancement, le 4 juillet prochain, de la police administrative, qui se chargera entre autres du contrôle de la propreté de la ville. 

Après avoir rappelé les principales missions des nouveaux délégataires, le président de Casa Bay'a a pour sa part détaillé le volet informatique des huit nouveaux contrats. 

"Derichebourg et Averda se chargeront de la collecte des déchets ménagers et assimilés, déchets verts, déchets des points noirs, ainsi que du lavage et brossage des conteneurs et de leurs emplacements…. Le tri et la collecte bi-flux des déchets ménagers et assimilés seront lancés progressivement". 

"Les camions de collecte seront équipés de puces GPS permettant un suivi en temps réel des opérations de collecte et un archivage des données produites dans une base de données accessible aux délégataires et à la commune (vitesse, consommation de carburant, heure d'arrivée à la décharge...).

"Les véhicules de nettoiement et de balayage de la voirie, ainsi que les chariots de balayage manuel seront également équipés de GPS".

"Les conteneurs seront pour leur part équipés d’une puce électronique, qui permettra de contrôler les prestations des délégataires, et de retrouver les bacs".

"Des rotations supplémentaires auront lieu pour vider les conteneurs remplis durant la matinée". 

Par ailleurs, "les deux entreprises doivent obtenir la certification Iso 9001 durant la première année de leur exercice". 

Différentes applications ont été créées pour contrôler la propreté dans la ville. Elles sont en cours d'essai et seront lancées dans les semaines qui viennent. D'autres applications déjà existantes ont été améliorées. Voici quelques exemples

- Application constat de la propreté: Des agents des deux sociétés, qui seront dotés de smartphones, effectueront des tournées pour enregistrer les situations de non-conformité au cahier des charges sur cette application. Les photos de l'endroit concerné et sa localisation seront envoyées en temps réel au délégataire concerné, qui aura une durée déterminée pour régler le problème. 

- Une deuxième version de "Casa M'dinti": l'application a été améliorée. Les citoyens pourront à présent détecter les conteneurs les plus proches pour y déposer leurs déchets. Ils pourront également recevoir des notifications lorsque les camions de collecte se rapprochent de leurs maisons pour faire sortir leurs déchets.

- L'application "Allô propreté" sera toujours disponible, et a été améliorée. Elle est dédiée aux personnes qui ne disposent pas de smartphones ou à celles qui ne savent pas les manipuler. Ainsi, des téléconseillers se chargeront d'enregistrer les réclamations reçues par téléphone sur l'application de nettoiement. Les agents de la société concernée se chargeront du reste.

- "Géored": l'application permettra de localiser les chariots de balayage et les conteneurs, mais aussi de connaître à quelle heure les bacs ont été vidés....

- Une base de données, accessible aux délégataires et à la commune, sera mise en place pour suivre et contrôler les prestations des deux sociétés et de leurs employés.

>>Lire aussi: Collecte des déchets à Casablanca: ce qui va changer

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.