Centrale Danone lance de nouveaux produits pour tenter de remonter la pente

De nouveaux yaourts et un nouveau lait seront mis sur le marché en 2019. Centrale Danone met l'accent sur la qualité et l'innovation. Le groupe compte aussi poursuivre ses actions citoyennes. En 2018, la facture du boycott était salée : un déficit de 540 MDH.

Centrale Danone lance de nouveaux produits pour tenter de remonter la pente

Le 06 mars 2019 à 10:45

Modifié le 06 mars 2019 à 19:26

Un peu moins d’une année après le mouvement de boycott ayant ciblé ses produits, Centrale Danone tente de remonter la pente en mettant sur le marché de nouveaux produits.
 
De source sûre, le groupe français s’apprête à lancer officiellement, à partir des prochaines semaines, de nouveaux yaourts et un nouveau lait. Certains points de vente offrent déjà ces nouveautés.
 
Ainsi, de nouveaux yaourts de la gamme Danone (Assil et velouté) seront commercialisés avec une nouvelle forme de pot, un nouveau toucher et une nouvelle impression. Surtout, ces nouveaux yaourts se basent sur une recette naturelle, sans conservateurs et à base de fruits naturels.
 
La gamme « Moufid », destinée aux enfants, sera également revisitée : nouveau packaging, nouvelle recette naturelle sans conservateurs, et surtout 30% de sucre en moins.
 
Sur le segment lait, un nouveau lancement est imminent. Il s’agit de « Centrale Ta9alid Bladi » (traditions de mon pays) qui associe le lait à des parfums traditionnels.
 
Pour le lancement de la nouvelle gamme, deux saveurs sont disponibles : le lait stérilisé UHT demi-écrémé à l’arôme naturel de fleur d’oranger et le lait stérilisé UHT demi-écrémé aromatisé à la saveur gâteau coco. Des saveurs que le groupe associe aux fêtes et cérémonies traditionnelles au Maroc.
 
Les nouveaux yaourts seront commercialisés sans changement de prix : 2 DH pour Danone et 1 DH pour Moufid. Aucune information par contre sur le nouveau lait.

Poursuivre les actions RSE

Centrale Danone semble ainsi miser sur la qualité et l’innovation pour reconquérir le marché après avoir perdu beaucoup de clients à cause du boycott.
 
« Le groupe se positionne dans une approche de co-innovation avec les consommateurs. Les nouveaux produis épousent les modes de consommation des clients et répondent aux objectifs d’une alimentation quotidienne équilibrée à base d’ingrédients naturels », indique notre source.
 
Pour rappel, le management de Centrale Danone avait lancé une vaste opération de consultation de son écosystème (consommateurs, éleveurs, épiciers…) après le boycott pour sonder leurs attentes et adapter sa stratégie.
 
Cette opération s’était soldée par une baisse de 0,30 DH du prix du lait frais (3,20 DH pour 470 ml) et le lancement d’un nouveau lait semi-écrémé à 2,50 DH pour 470 ml.
 
Ces nouveaux lancements s’inscrivent dans la continuité de ces efforts sachant que le groupe compte également poursuivre ses actions citoyennes en faveur de son écosystème et mieux communiquer dessus.
 
Pour rappel, le boycott a causé de gros dégâts chez Centrale Danone : le chiffre d’affaires a chuté de 27% en 2018, engendrant un déficit de près de 540 MDH. Le management s’attend à des résultats toujours négatifs en 2019, au moins pour les six premiers mois de l’année.

Centrale Danone lance de nouveaux produits pour tenter de remonter la pente

Le 06 mars 2019 à10:45

Modifié le 06 mars 2019 à 19:26

De nouveaux yaourts et un nouveau lait seront mis sur le marché en 2019. Centrale Danone met l'accent sur la qualité et l'innovation. Le groupe compte aussi poursuivre ses actions citoyennes. En 2018, la facture du boycott était salée : un déficit de 540 MDH.

Un peu moins d’une année après le mouvement de boycott ayant ciblé ses produits, Centrale Danone tente de remonter la pente en mettant sur le marché de nouveaux produits.
 
De source sûre, le groupe français s’apprête à lancer officiellement, à partir des prochaines semaines, de nouveaux yaourts et un nouveau lait. Certains points de vente offrent déjà ces nouveautés.
 
Ainsi, de nouveaux yaourts de la gamme Danone (Assil et velouté) seront commercialisés avec une nouvelle forme de pot, un nouveau toucher et une nouvelle impression. Surtout, ces nouveaux yaourts se basent sur une recette naturelle, sans conservateurs et à base de fruits naturels.
 
La gamme « Moufid », destinée aux enfants, sera également revisitée : nouveau packaging, nouvelle recette naturelle sans conservateurs, et surtout 30% de sucre en moins.
 
Sur le segment lait, un nouveau lancement est imminent. Il s’agit de « Centrale Ta9alid Bladi » (traditions de mon pays) qui associe le lait à des parfums traditionnels.
 
Pour le lancement de la nouvelle gamme, deux saveurs sont disponibles : le lait stérilisé UHT demi-écrémé à l’arôme naturel de fleur d’oranger et le lait stérilisé UHT demi-écrémé aromatisé à la saveur gâteau coco. Des saveurs que le groupe associe aux fêtes et cérémonies traditionnelles au Maroc.
 
Les nouveaux yaourts seront commercialisés sans changement de prix : 2 DH pour Danone et 1 DH pour Moufid. Aucune information par contre sur le nouveau lait.

Poursuivre les actions RSE

Centrale Danone semble ainsi miser sur la qualité et l’innovation pour reconquérir le marché après avoir perdu beaucoup de clients à cause du boycott.
 
« Le groupe se positionne dans une approche de co-innovation avec les consommateurs. Les nouveaux produis épousent les modes de consommation des clients et répondent aux objectifs d’une alimentation quotidienne équilibrée à base d’ingrédients naturels », indique notre source.
 
Pour rappel, le management de Centrale Danone avait lancé une vaste opération de consultation de son écosystème (consommateurs, éleveurs, épiciers…) après le boycott pour sonder leurs attentes et adapter sa stratégie.
 
Cette opération s’était soldée par une baisse de 0,30 DH du prix du lait frais (3,20 DH pour 470 ml) et le lancement d’un nouveau lait semi-écrémé à 2,50 DH pour 470 ml.
 
Ces nouveaux lancements s’inscrivent dans la continuité de ces efforts sachant que le groupe compte également poursuivre ses actions citoyennes en faveur de son écosystème et mieux communiquer dessus.
 
Pour rappel, le boycott a causé de gros dégâts chez Centrale Danone : le chiffre d’affaires a chuté de 27% en 2018, engendrant un déficit de près de 540 MDH. Le management s’attend à des résultats toujours négatifs en 2019, au moins pour les six premiers mois de l’année.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.