Chakib Alj présente officiellement les propositions de la CGEM pour le PLF 2021

La CGEM a présenté officiellement, ce lundi 28 septembre, ses propositions pour la loi de finances 2021. Voici le détail. 

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/28-09-2020/CGEMPLF2021.jpeg-oui

Le 28 septembre 2020 à 14:36

Modifié le 28 septembre 2020 à 15:17

Chakib Alj et Mehdi Tazi en compagnie des présidents des commissions de la CGEM ont présenté officiellement à la presse les propositions du patronat pour la loi de finances 2021

"Comme vous le savez, la Loi de Finances est un rendez-vous annuel où nous, chefs d’entreprises, portons nos attentes et notre vision sur la gestion budgétaire, économique et fiscale nationales selon les exigences de nos secteurs et de nos activités, afin de créer l’environnement propice à leur évolution et les rendre plus compétitifs sur le plan national et international", déclare le président de la CGEM. 

"Pour ne rien vous cacher, la préparation de nos propositions pour cette Loi de Finances n’a pas été chose facile. Le contexte actuel lié à la pandémie du Covid-19, tire tous les indicateurs vers le bas: Déficit budgétaire, repli de la croissance, faiblesse des investissements et perte d’emplois. L’incertitude de l’évolution de cette pandémie, rend l’exercice encore plus difficile", admet Chakib Alj. 

"Nous sommes conscients que nos propositions constitueront un défi pour le budget de l’Etat mais elles sont nécessaires pour que les entreprises se relèvent de cette crise. Autrement, nous risquons de les voir disparaître ainsi que les recettes fiscales qui vont avec. Nous ne le dirons jamais assez, cette crise porte et portera beaucoup de préjudices à nos entreprises et à la pérennité de l’emploi comme c’est le cas partout ailleurs", ajoute le parton des patrons. 

Voici les cinq priorités qui constituent la vision de la CGEM pour la prochaine loi de finances : 

- Le maintien des acteurs encore en activité au coeur des préoccupations. "La résilience de notre économie tient à la survie de ces acteurs que nous devons soutenir plus que jamais à travers des mesures audacieuses leur accordant un carnet de commande stable et des aides ou incitations leur permettant de renforcer leurs capacités productives actuelles", avance Chakib Alj.

- L'accélération de la capitalisation des entreprises et l’allégement des conditions pour les opérations de structuration et d’apports en capital pour faire émerger une nouvelle génération d’entreprises solides et compétitives.

- Le recouvrement des créances dues par l’Etat avec notamment la réforme de la TVA est un impératif majeur et urgent.

- Maintenir les emplois, encourager les recrutements, stimuler la demande,...

- Renforcer la confiance avec l’Administration à travers une simplification des relations actuelles et une révision des procédures de contrôles, dans le but de permettre à l’entreprise de se concentrer sur sa mission première de création d’emploi et de valeur.

L'ensemble des mesures proposées par la CGEM sont disponibles sur ce lien

Chakib Alj présente officiellement les propositions de la CGEM pour le PLF 2021

Le 28 septembre 2020 à15:17

Modifié le 28 septembre 2020 à 15:17

La CGEM a présenté officiellement, ce lundi 28 septembre, ses propositions pour la loi de finances 2021. Voici le détail. 

com_redaction-56

Chakib Alj et Mehdi Tazi en compagnie des présidents des commissions de la CGEM ont présenté officiellement à la presse les propositions du patronat pour la loi de finances 2021

"Comme vous le savez, la Loi de Finances est un rendez-vous annuel où nous, chefs d’entreprises, portons nos attentes et notre vision sur la gestion budgétaire, économique et fiscale nationales selon les exigences de nos secteurs et de nos activités, afin de créer l’environnement propice à leur évolution et les rendre plus compétitifs sur le plan national et international", déclare le président de la CGEM. 

"Pour ne rien vous cacher, la préparation de nos propositions pour cette Loi de Finances n’a pas été chose facile. Le contexte actuel lié à la pandémie du Covid-19, tire tous les indicateurs vers le bas: Déficit budgétaire, repli de la croissance, faiblesse des investissements et perte d’emplois. L’incertitude de l’évolution de cette pandémie, rend l’exercice encore plus difficile", admet Chakib Alj. 

"Nous sommes conscients que nos propositions constitueront un défi pour le budget de l’Etat mais elles sont nécessaires pour que les entreprises se relèvent de cette crise. Autrement, nous risquons de les voir disparaître ainsi que les recettes fiscales qui vont avec. Nous ne le dirons jamais assez, cette crise porte et portera beaucoup de préjudices à nos entreprises et à la pérennité de l’emploi comme c’est le cas partout ailleurs", ajoute le parton des patrons. 

Voici les cinq priorités qui constituent la vision de la CGEM pour la prochaine loi de finances : 

- Le maintien des acteurs encore en activité au coeur des préoccupations. "La résilience de notre économie tient à la survie de ces acteurs que nous devons soutenir plus que jamais à travers des mesures audacieuses leur accordant un carnet de commande stable et des aides ou incitations leur permettant de renforcer leurs capacités productives actuelles", avance Chakib Alj.

- L'accélération de la capitalisation des entreprises et l’allégement des conditions pour les opérations de structuration et d’apports en capital pour faire émerger une nouvelle génération d’entreprises solides et compétitives.

- Le recouvrement des créances dues par l’Etat avec notamment la réforme de la TVA est un impératif majeur et urgent.

- Maintenir les emplois, encourager les recrutements, stimuler la demande,...

- Renforcer la confiance avec l’Administration à travers une simplification des relations actuelles et une révision des procédures de contrôles, dans le but de permettre à l’entreprise de se concentrer sur sa mission première de création d’emploi et de valeur.

L'ensemble des mesures proposées par la CGEM sont disponibles sur ce lien

A lire aussi


Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.