Menu
facebook twitter
 
.
Lundi 4 juin 2018 à 13h54
Loubna Serraj

Consultante. Après plusieurs années en entreprises, en France et au Maroc, elle se spécialise dans la stratégie de contenu et co-fonde un cabinet de conseil en 2012. Passionnée par l'écriture et par la lecture, elle tient un blog.

 
 

Les obsessions dangereuses

Les obsessions dangereuses
 (Photo AFP)

"Il me semble que c'est rendre un service aux mœurs que de dévoiler les moyens qu'emploient ceux qui en ont de mauvaises pour corrompre ceux qui en ont de bonnes."
Pierre Choderlos de Laclos dans la préface de son ouvrage Les liaisons dangereuses.

 

Lettre I :

La France, mai 2018

Chers compatriotes, chère communauté internationale,

Nous avons encore débusqué ce dangereux fléau qu’est l’Islam et l’avons mis sous la lumière des projecteurs et des médias. Cette fois-ci, il a pris le visage d’une jeune femme de 19 ans, Maryam Pougetoux. Avec son voile ostentatoire, elle a osé s’afficher à la télévision en tant que présidente de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF) à l’Université Paris-Sorbonne et à une heure de grande écoute. N’est-ce pas inadmissible?

Ah, je vous entends d’ici me dire qu’il s’agit là d’un fait banal et que ce n’est pas la 1ère femme qui passe à la télévision française affublée d’un morceau de tissu sur la tête.

Mais là, c’est différent.

Enfin, rendez-vous compte! Il ne s’agissait pas d’une émission sur le droit ou non de porter le hijab ou sur les dangers de la radicalisation (parce que bon, son voile tel qu’il était mis était plutôt du type douteux d’ailleurs…) mais d’un reportage sur les critères de sélection à l’université. Pourquoi donc doit-on diffuser cette image totalement non laïque à la télévision? Non, il nous faut protéger la laïcité. C’est notre devoir; celle-ci est en danger.

Comment? Elle a parlé parce qu’elle a été élue?

N’importe quoi ! D’abord, cela veut tout simplement dire qu’il y a eu manipulation ou qu’il y a anguille sous roche. L’islamisme et le prosélytisme musulman sont en train de s’intégrer dans nos institutions. Il nous faut le dénoncer.

Comment ça la laïcité reposerait sur la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions respectueusement et l’égalité de tous devant la loi? Oui, je sais, c’est bien ce qui est écrit sur le site du Gouvernement. Il y a même noté, plus loin, qu’elle garantit aussi le libre exercice des cultes et la liberté des religions (il faudrait peut-être penser à changer ce texte d’ailleurs, à la relecture, je le trouve bien trop… tolérant). Néanmoins, il y a là une telle provocation à voir une jeune fille, qui en plus n’a pas l’air d’avoir été obligée de mettre ce voile, l’arborer si naturellement en parlant d’autre chose que de sa religion.

Est-ce là le visage de la France?

Hors de question de me dire que la France n'a pas qu'un seul visage, parce qu’elle en a plusieurs et qu’il n’y pas lieu d’en faire un fromage (français!) puisque cette jeune femme a été élue (simple hypothèse) sur la base de ce qu'elle portait comme arguments et non comme vêtements.

Non ! Je ne suis pas d’accord. D’ailleurs même la secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, y a vu une "forme de promotion de l’islam politique", quand Gérard Collomb, son homologue de l’Intérieur, a affirmé "avoir trouvé choquant qu’elle apparaisse à la télévision avec un voile. "C'est du prosélytisme. On le voit bien qu'il y a un certain nombre de gens qui au travers de ces signes sont dans la provocation", s'est-il indigné.

Si toutes ces personnes sont outrées, cela veut bien dire que c’est légitime! Mais non, aucune manipulation politique et transfert du débat sur un sujet plus qu’éculé. Nous sommes en France, le pays de la liberté d’expression et il est bien entendu qu’aucune récupération politique ou hystérie médiatique (#burkinigate) ne peuvent exister.

Le plus simple est d’interdire le port du voile, voire même de ne plus donner la parole à celles et ceux qui ne sont pas comme nous. Qui ça nous? Les Français, voyons! Celles et ceux qui s’habillent comme ils le souhaitent et ne sont soumis à aucun diktat, fut-il de parole ou de vêtement.

Entendez bien, en France, il est interdit d’interdire, comme le scandait ce slogan de Mai 68.

Liberté, Égalité, Fraternité

(Enfin, pour celles et ceux qui veulent bien se fondre dans le moule).

Lettre II :

Le Maroc, mai 2018

Chers compatriotes, chère communauté internationale,

Et voilà, nous avons encore débusqué ce dangereux fléau qu’est l’Irréligion et l’avons combattue à coup de poings et de bâtons. Cette fois-ci, elle a pris plusieurs visages. Il y a d’abord eu ces personnes qui avaient l’air de manger dans la rue, narguant les passants comme celles et ceux qui observent scrupuleusement le jeûne du mois de Ramadan. Ensuite, il y a eu ce couple qui a été vu dans une voiture, dans la région de Safi, et qui, fort heureusement, a été maté par de braves citoyens ayant à cœur le respect des valeurs du pays. N’est-ce pas inadmissible?

Ah, je vous entends d’ici me dire qu’il s’agit là de faits banals et que rien ne prouve que ce couple, en plus illégitime, avait des relations sexuelles en plein jour (quoi? quand bien même, ce serait le cas, ce serait à la justice de s’en occuper?) tout comme il s’avère, a posteriori, que beaucoup de ces dé-jeûneurs n’en étaient pas vraiment. Bien sûr, des hommes et des femmes circulent tous les jours dans toutes les villes du Maroc en mixité et bien sûr, il y a nombre de personnes qui ne pratiquent pas le jeûne pendant le Ramadan.

Mais là, c’est différent.

Enfin, rendez-vous compte! Il ne s’agissait pas d’une période normale mais de ce mois où piété et respect doivent être de rigueur. Pourquoi donc devrait-on respecter ces symboles de l’irréligion? Non, il nous faut protéger la religion. C’est notre devoir; celle-ci est en danger.

Comment? Qu’en savons-nous de la religion?

C’est simple, ce qui ne correspond pas à ma manière de penser (ce qui veut dire très peu de choses in fine) est haram et doit être redressé. Oh, que je ne vous entende pas scander que la morale est loin d’être présente dans cette obsession mal placée pour le religieux; le faux religieux, celui qui ferme, qui obscurcit, qui détruit, qui musèle, qui annihile le droit d’exister ou de vivre. Que je ne lise pas non plus quelque argument pour l’esprit de la foi et sa connexion exclusive aux valeurs de respect d’autrui et de la différence quelle qu’elle soit. Je n’ai pas appris ceci à l’école ; puisque je n’ai pas été à l’école de toute façon. L’éducation ne sert à rien ; nous avons notre conception de la religion avec nous. De cette manière, nous ne risquons pas d’être influencés par des idées perverties venues d’Occident. Nous leur préférons le wahhabisme venu d’une autre contrée qui nous abreuve de belles conceptions sur les dangers de la modernité et les dérives de l’irréligion rampante.

Parce qu’il faut le dire, c’est de la provocation, tout ça! Bientôt, le Maroc va être envahi par la laïcité. Nos femmes se verront dénudées dans les rues. Nos hommes ne seront plus de vrais hommes. L’Islam ne sera plus respecté et ce sera le chaos.

Est-ce là le visage du Maroc?

Hors de question de me dire que ce n’est pas ça la laïcité et que l’Islam prône justement le respect d’autrui et de la différence puisqu’il n’y a que Dieu qui puisse en décider. Inutile aussi d’insister sur le fait qu’un pays dit musulman ne signifie pas qu’il doit être persécuteur de ceux et celles qui ne le sont pas; ni même que l’histoire du Maroc a prouvé qu’il n’a été que plus riche du brassages de plusieurs cultures, communautés ou religions qui y ont toujours vécu en parfaite tolérance. Je hais ce verbatim de "tolérance" ; il respire la liberté. Or, pas de liberté, synonyme de dévergondage et d’absence de valeurs morales.

Et puis, qu’est-ce encore que cette idée saugrenue de liberté de conscience qui vient sûrement encore du maléfique Occident. Sûrement un complot du Polisario ou du Mossad… à moins que ce ne soit l’alliance Dark Vador.

D’ailleurs, même le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a dénoncé le dernier rapport annuel sur les libertés religieuses publié par le département d’État américain (moi qui avais une réelle sympathie pour l’œuvre de Trump! Quel gâchis) en arguant "qu’il ne reposait pas sur des données scientifiques et qu’il comportait des jugements de valeur et des exagérations". Bien sûr, ce n’est pas un petit rappel à l’ordre (moral), ici ou là, qui entrave la liberté religieuse; de toute façon, soit dit entre nous, on n’en a pas besoin!

Mais non, aucun dérapage ou escalade de l’obscurantisme. Nous sommes au Maroc, le pays où il n’y a absolument aucune urgence en matière d’accès à l’éducation et où celles et ceux qui peuvent aller voter se vantent de ne pas le faire parce que bon ‘tous pourris et tutti quanti’. Les choses ne sont pas prêtes de changer pour le plus grand bonheur des professionnels de la politique qui semblent tétanisés et peu doués en communication politique (ou communication tout court!). Il est bien entendu qu’aucune dérive ne peut exister car aucun malaise ne transparait dans le pays.

Le plus simple est d’interdire aux personnes de penser, de lire ou de discuter d’autre chose que de religion et de la manière que nous dictons. Pas n’importe laquelle; celle qui soit en cohérence avec notre conception du hallal/haram. Qui ça nous? La vague d’ultra-conservatisme qui est en train de balayer sur son chemin toute pensée et tout libre-arbitre, voyons! Celles et ceux qui pensent qu’il n’est pas admissible de respecter autrui pour le simple fait qu’il soit un être humain, qui voit en chaque femme une tentatrice en puissance et qui ont des sérieux soucis avec l’égalité homme-femme. Nous n’avons aucune couleur politique, même si certains partis sont plus doués à utiliser nos arguments que d’autres et surfent allègrement sur l’opportunisme du religieux. Normal puisque nous détenons la vérité absolue, la seule, l’unique.

Entendez bien, au Maroc, il est bon d’être fier quand on est lion, comme le dit ce slogan de l’équipe de football marocaine ‘Les Lions de l’Atlas, la fierté du Maroc’. Les autres "bêtes" n’ont qu’à disparaître.

Le plus beau pays du monde

(Enfin, pour celles et ceux qui souffrent de strabisme de la liberté).

.
.
.
.
Ajouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close