Chute des investisseurs directs étrangers au Maroc en 2019

Près de 16 milliards de DH de moins qu’en 2018, principalement en raison de la non-récurrence la cession de Saham Finances au Sud-africain Sanlam. En face, les IDE marocains à l’étranger ont augmenté de 50%.

Chute des investisseurs directs étrangers au Maroc en 2019

Le 05 février 2020 à 10:36

Modifié le 05 février 2020 à 11:04

L’année 2019 n’a pas été bonne pour le Maroc sur le plan des investissements directs étrangers. Certes, il y a un effet de base suite à la réalisation en 2018 de la cession de Saham Finances au Sud-africain Sanlam qui avait permis d’encaisser près de 10 milliards de DH. Mais même en neutralisant l’effet de cette opération, les résultats resteront en baisse.

Selon les dernières données de l’Office des changes, les flux des investissements directs étrangers reçus par le Maroc ont baissé de 47% ou 15,9 milliards de DH, passant de 34,1 à 18,2 milliards de DH.

Une chute qui résulte de la baisse des recettes de 13,9 milliards et d’une hausse des dépenses de 2 milliards de DH.

Pour rappel, les IDE comprennent les nouvelles prises de participations, les bénéfices réinvestis et les instruments de dette contractés.

En face, les investissements directs marocains à l’étranger ont crû de 49% ou 3 milliards de DH pour s’établir à 9,3 milliards. Ce qui témoigne de la poursuite de l’expansion des opérateurs marocains notamment en Afrique, entre autres dans le secteur bancaire et financier.

Au final, les IDE entrants nets des IDE sortants s’établissent à 8,8 milliards de DH contre 27,9 milliards en 2018, soit une baisse de 68%.

Evolution des IDE entre 2018 et 2019. Source: Office des Changes
(En MDH) 2019 2018 Evol. Montant Evol. %
IDE entrants 18184 34169 -15985 -46,8
Recettes 33529 47426 -13897 -29,3
Dépenses 15345 13257 2088 15,8
IDE sortants 9337 6250 3087 49,4
Recettes 1578 1807 -229 -12,7
Dépenses 10915 8057 3087 49,4

Chute des investisseurs directs étrangers au Maroc en 2019

Le 05 février 2020 à10:36

Modifié le 05 février 2020 à 11:04

Près de 16 milliards de DH de moins qu’en 2018, principalement en raison de la non-récurrence la cession de Saham Finances au Sud-africain Sanlam. En face, les IDE marocains à l’étranger ont augmenté de 50%.

L’année 2019 n’a pas été bonne pour le Maroc sur le plan des investissements directs étrangers. Certes, il y a un effet de base suite à la réalisation en 2018 de la cession de Saham Finances au Sud-africain Sanlam qui avait permis d’encaisser près de 10 milliards de DH. Mais même en neutralisant l’effet de cette opération, les résultats resteront en baisse.

Selon les dernières données de l’Office des changes, les flux des investissements directs étrangers reçus par le Maroc ont baissé de 47% ou 15,9 milliards de DH, passant de 34,1 à 18,2 milliards de DH.

Une chute qui résulte de la baisse des recettes de 13,9 milliards et d’une hausse des dépenses de 2 milliards de DH.

Pour rappel, les IDE comprennent les nouvelles prises de participations, les bénéfices réinvestis et les instruments de dette contractés.

En face, les investissements directs marocains à l’étranger ont crû de 49% ou 3 milliards de DH pour s’établir à 9,3 milliards. Ce qui témoigne de la poursuite de l’expansion des opérateurs marocains notamment en Afrique, entre autres dans le secteur bancaire et financier.

Au final, les IDE entrants nets des IDE sortants s’établissent à 8,8 milliards de DH contre 27,9 milliards en 2018, soit une baisse de 68%.

Evolution des IDE entre 2018 et 2019. Source: Office des Changes
(En MDH) 2019 2018 Evol. Montant Evol. %
IDE entrants 18184 34169 -15985 -46,8
Recettes 33529 47426 -13897 -29,3
Dépenses 15345 13257 2088 15,8
IDE sortants 9337 6250 3087 49,4
Recettes 1578 1807 -229 -12,7
Dépenses 10915 8057 3087 49,4

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.