Commune de Casablanca: les détails du budget 2020

La Commune de Casablanca dispose d'un budget de 4,49 milliards de DH pour l'année 2020. Voici la répartition des ressources et les principales postes de dépenses pour cette année. 

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/04-02-2020/Conseil-de-la-ville-casa6000.jpg-oui
Commune de Casablanca : Les détails du budget 2020

Le 04 février 2020 à 15:38

Modifié le 06 février 2020 à 10:46

En octobre 2019, le Conseil de la ville de Casablanca a voté le budget de la commune pour l'année 2020. Ce budget est de 4,49 milliards de DH en hausse de 25,82% par rapport à 2019 où le budget était de 3,57 milliards de DH. On n'en savait pas plus. 

L'arrondissement Ain Chock a publié, le 3 février, sur son compte Facebook, les différents documents relatifs à ce budget dans un exercice de transparence vis-à-vis des citoyens, qu'on ne peut que saluer. 

Aussi, on en sait davantage sur le détail de ce budget qui se monte donc à près de 4,5 milliards pour l'année 2020:

- Le budget de fonctionnement: 3,7 milliards de DH.

- Le budget d'équipement: 205 millions de DH.

- Les comptes spéciaux: 587,1 millions de DH.

Sur le volet des recettes de fonctionnement, les impôts et taxes locales représentent la principale ressource de la commune estimée à 2,82 milliards de DH dont:

- Taxe professionnelle: 1,155 milliards de DH.

- Taxe sur les services communaux: 1 milliard de DH.

- Taxe sur les terrains urbains non bâtis: 250 millions de DH.

- Redevance d’occupation temporaire du domaine public communal: 350 millions de DH.

- Redevance sur les recettes des mandataires du marché de gros des fruits et légumes: 151 millions de DH.

- Taxe d’habitation: 150 millions de DH.

- Taxe de séjour: 30 millions de DH.

- Taxe sur les débits de boissons: 60 millions de DH.

- Impôt des patentes: 5 millions de DH.

En plus des impôts et taxes locales, la commune peut compter sur d’autres recettes comme:

- Les transferts de l’Etat au titre de la TVA: 168 millions de DH. Un poste en baisse en comparaison avec les années précédentes (plus de 400 millions de DH en 2017 et 2018 et 269 millions de DH à fin septembre 2019).

- Les recettes de services: 216,2 millions de DH.

- Les recettes des biens communaux: 440,8 millions de DH.

Selon les chiffres publiés, la commune a collecté à fin 30 septembre 2019, le montant de 2,73 milliards de DH. Les réalisations au titre de 2017 et 2018 sont respectivement de 3,2 MMDH et 3,5 MMDH.

Le reste à recouvrer pour l’année écoulée n’est pas mentionné. Par contre, celui de l’année 2018 est estimé à 7,6 milliards de DH.

Plus d’un milliard de DH pour les salaires

Où cet argent sera-t-il dépensé? Selon les documents publiés par l’arrondissement de Ain Chock, plus de 30% des dépenses du budget de fonctionnement sont  consacrés aux rémunérations des fonctionnaires et des élus. Ce poste à lui seul accapare 1,097 milliard de DH.

Le budget consacre 2,15 milliards de DH à des dépenses diverses dont la moitié est réservée au titre de versement aux entreprises privées en contrepartie des services rendus à la collectivité.

A noter que sur le tableau détaillé du budget de fonctionnement, plusieurs lignes de crédit affichent des montants importants pour lesquels la nature de la dépense n'est pas précisée. 

D’autres dépenses sont réservées aux engagements financiers dans le cadre des conventions et contrats. Le montant global est de 229 millions de DH dédiés particulièrement aux SDL:  

- Casa prestations: 16 MDH dont 10 MDH pour le marché de gros des fruits et légumes, 5 MDH pour la stratégie de communication.

- Casa Events et animation: 20,1 MDH. Ce montant comprend 10 MDH pour la gestion du grand théâtre, 4 MDH pour le financement du festival de Casablanca, 2 MDH pour Smart City et 2 pour le marathon international.

- Casa Patrimoine: 4 MDH

- Casa Transport: 53 MDH pour le financement du déficit de l’exploitation du tramway

- Casa Environnement: 113 MDH pour l’exploitation de la décharge

Les autres dépenses de fonctionnement budgétisées sont comme suit:

- Les dépenses relatives aux intérêts des différents emprunts: 122 MDH

- Les dépenses d’exécution des jugements: 81 MDH (le montant global dont doit s’acquitter la ville est de 425,1 MDH!).

- Les aides aux associations: 20,5 MDH.

Voici le détail du budget pluriannuel voté par les élus de la capitale économique: 

Lire aussi: Casablanca. Comment évoluera le budget de la ville de 2017 à 2019

Commune de Casablanca: les détails du budget 2020

Le 04 février 2020 à19:30

Modifié le 06 février 2020 à 10:46

La Commune de Casablanca dispose d'un budget de 4,49 milliards de DH pour l'année 2020. Voici la répartition des ressources et les principales postes de dépenses pour cette année. 

En octobre 2019, le Conseil de la ville de Casablanca a voté le budget de la commune pour l'année 2020. Ce budget est de 4,49 milliards de DH en hausse de 25,82% par rapport à 2019 où le budget était de 3,57 milliards de DH. On n'en savait pas plus. 

L'arrondissement Ain Chock a publié, le 3 février, sur son compte Facebook, les différents documents relatifs à ce budget dans un exercice de transparence vis-à-vis des citoyens, qu'on ne peut que saluer. 

Aussi, on en sait davantage sur le détail de ce budget qui se monte donc à près de 4,5 milliards pour l'année 2020:

- Le budget de fonctionnement: 3,7 milliards de DH.

- Le budget d'équipement: 205 millions de DH.

- Les comptes spéciaux: 587,1 millions de DH.

Sur le volet des recettes de fonctionnement, les impôts et taxes locales représentent la principale ressource de la commune estimée à 2,82 milliards de DH dont:

- Taxe professionnelle: 1,155 milliards de DH.

- Taxe sur les services communaux: 1 milliard de DH.

- Taxe sur les terrains urbains non bâtis: 250 millions de DH.

- Redevance d’occupation temporaire du domaine public communal: 350 millions de DH.

- Redevance sur les recettes des mandataires du marché de gros des fruits et légumes: 151 millions de DH.

- Taxe d’habitation: 150 millions de DH.

- Taxe de séjour: 30 millions de DH.

- Taxe sur les débits de boissons: 60 millions de DH.

- Impôt des patentes: 5 millions de DH.

En plus des impôts et taxes locales, la commune peut compter sur d’autres recettes comme:

- Les transferts de l’Etat au titre de la TVA: 168 millions de DH. Un poste en baisse en comparaison avec les années précédentes (plus de 400 millions de DH en 2017 et 2018 et 269 millions de DH à fin septembre 2019).

- Les recettes de services: 216,2 millions de DH.

- Les recettes des biens communaux: 440,8 millions de DH.

Selon les chiffres publiés, la commune a collecté à fin 30 septembre 2019, le montant de 2,73 milliards de DH. Les réalisations au titre de 2017 et 2018 sont respectivement de 3,2 MMDH et 3,5 MMDH.

Le reste à recouvrer pour l’année écoulée n’est pas mentionné. Par contre, celui de l’année 2018 est estimé à 7,6 milliards de DH.

Plus d’un milliard de DH pour les salaires

Où cet argent sera-t-il dépensé? Selon les documents publiés par l’arrondissement de Ain Chock, plus de 30% des dépenses du budget de fonctionnement sont  consacrés aux rémunérations des fonctionnaires et des élus. Ce poste à lui seul accapare 1,097 milliard de DH.

Le budget consacre 2,15 milliards de DH à des dépenses diverses dont la moitié est réservée au titre de versement aux entreprises privées en contrepartie des services rendus à la collectivité.

A noter que sur le tableau détaillé du budget de fonctionnement, plusieurs lignes de crédit affichent des montants importants pour lesquels la nature de la dépense n'est pas précisée. 

D’autres dépenses sont réservées aux engagements financiers dans le cadre des conventions et contrats. Le montant global est de 229 millions de DH dédiés particulièrement aux SDL:  

- Casa prestations: 16 MDH dont 10 MDH pour le marché de gros des fruits et légumes, 5 MDH pour la stratégie de communication.

- Casa Events et animation: 20,1 MDH. Ce montant comprend 10 MDH pour la gestion du grand théâtre, 4 MDH pour le financement du festival de Casablanca, 2 MDH pour Smart City et 2 pour le marathon international.

- Casa Patrimoine: 4 MDH

- Casa Transport: 53 MDH pour le financement du déficit de l’exploitation du tramway

- Casa Environnement: 113 MDH pour l’exploitation de la décharge

Les autres dépenses de fonctionnement budgétisées sont comme suit:

- Les dépenses relatives aux intérêts des différents emprunts: 122 MDH

- Les dépenses d’exécution des jugements: 81 MDH (le montant global dont doit s’acquitter la ville est de 425,1 MDH!).

- Les aides aux associations: 20,5 MDH.

Voici le détail du budget pluriannuel voté par les élus de la capitale économique: 

Lire aussi: Casablanca. Comment évoluera le budget de la ville de 2017 à 2019

A lire aussi


Communication financière

SONASID : Effets de la crise sanitaire sur les résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.