.
Baccalauréat International

Le baccalauréat international : Une alternative de qualité

Le baccalauréat international : Une alternative de qualité

L'association des écoles du BI du Maroc (AEBIM) expose cette année et pour la première fois les réalisations artistiques des élèves bénéficiant du programme du Baccalauréat International. Les élèves sont venus nombreux admirer les œuvres de leurs camarades. Les peintures exposées révèlent un sens artistique indéniable chez ces jeunes élèves de la filière du Baccalauréat International.

Cette exposition a été pilotée par le comité exécutif de l'association, où les Ecoles Al Madina, premier établissement Marocain accrédité par la fondation de Genève pour le BI, sont largement représentées.

Enrichissante à plus d’un titre, la filière « Baccalauréat International » vient maximiser le potentiel des élèves. "Le programme international ne remplace pas les contenus du programme national, mais vient les étoffer par des activités dont l’objectif est l’ouverture des élèves sur le monde" explique André Richaud, Public relation & Branding manager du groupe scolaire Al Madina.

Initialement crée en 1968 par des fonctionnaires expatriés et des diplomates au profit de leurs enfants, le baccalauréat international a toujours revêtu une dimension à la fois nationale et transnationale.

De nos jours, plus d’un million de jeunes sont lauréats du BI chaque année aux quatre coins du globe. Porté par la Fondation de Genève, le programme de l’IB est un ensemble de contenus pédagogiques, cohérents, diversifiés, qui débute dès la maternelle.

"Le programme du Baccalauréat international proposé par les Ecoles Al Madina est axé sur le développement de la créativité des élèves, sur plusieurs plans : l’autonomie, prise de décision, réflexion,... C’est une pédagogie de projet qui vise à former des élèves responsables dans la vie" souligne André Richaud.

En adoptant le programme du Baccalauréat international, l’objectif d’Al Madina va bien au-delà de la réussite aux examens. Il s'agit de préparer les élèves à vivre dans le contexte mondialisé d'aujourd'hui et, selon la philosophie de la Fondation de Genève, de les aider à devenir des hommes et des femmes « qui contribueront à construire un monde meilleur et plus paisible » Extrait de lamission de l’IB. Autrement dit, former des jeunes en mesure de maîtriser leur avenir et de construire.

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close