Convid-19: 80% des diabétiques ont souffert du manque du suivi médical

80% des diabétiques ont souffert du manque du suivi médical approprié à cause des mesures du confinement instaurées par les autorités publiques pour faire face à la pandémie de la Covid-19.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/29-06-2020/diabete.jpg-oui
Convid-19 : 80% des diabétiques ont souffert du manque du suivi médical

Le 29 juin 2020 à 14:47

Modifié le 29 juin 2020 à 14:57

Dans un entretien à la MAP sur les répercussions de la pandémie sur les diabétiques, l'endocrinologue et diabétologue, Hamdoun Lhassani a indiqué que le confinement qui a été appliqué dans le Royaume pendant plus de trois mois a eu des répercussions économiques et sociales avérées, ainsi que des effets majeurs sur la santé, en particulier pour les personnes atteintes de maladies chroniques qui doivent suivre le traitement et le contrôle médical.

Selon Dr Lhassani qui est également président de la Société marocaine d'endocrinologie, diabétologie et nutrition (Smedian), une fois que cette maladie est décelée chez une personne, celle-ci doit passer directement au traitement, à un régime alimentaire et au sport. Or, ceci n'était pas possible pendant la période du confinement puisque les activités sportives ont été interdites, le régime alimentaire n'a pas été respecté correctement et le contrôle médical n'a pas été suivi comme il le fallait, a-t-il argumenté.

Il a expliqué que les personnes diabétiques ont arrêté de consulter leurs médecins pour des contrôles périodiques nécessaires non seulement à cause du confinement sanitaire mais également par peur d'attraper le virus en accédant aux hôpitaux, aux laboratoires ou aux cabinets médicaux, ce qui a abouti à ce que 80% des diabétiques n'ont pas suivi leur contrôle médical approprié, selon les données de la Smedian.

"Nous avons contacté nos patients plusieurs fois par téléphone ou via des applications de messagerie instantanée afin de s'assurer de leur état de santé et de discuter en direct du respect de la diététique, de l'injection d'insuline et de la prise de médicaments prescrits", a-t-il dit.

Après avoir exprimé un avis favorable vis-à-vis de l'allègement progressif des mesures de confinement, Dr. Lhassani a souligné que cette étape ne signifie pas que tout est permis pour les diabétiques, car ces derniers sont tenus comme toute autre personne de respecter les mesures de sécurité telles que la distanciation physique, le port de masque de protection et d'éviter les rassemblements, en plus de réserver et de prendre des rendez-vous chez les médecins avant de s'y rendre.

Maintenant que les mesures du confinement se sont allégées et les établissements et cabinets médicaux ont rouvert leur porte, il est nécessaire, selon Dr Lhassani que le ministère de la Santé sensibilise davantage les diabétiques et les personnes souffrant de maladies chroniques sur la nécessité de se rendre dans ces structures qui sont désormais devenues prêtes pour accueillir les patients à part ceux affectés par la Covid-19.


Convid-19: 80% des diabétiques ont souffert du manque du suivi médical

Le 29 juin 2020 à14:57

Modifié le 29 juin 2020 à 14:57

80% des diabétiques ont souffert du manque du suivi médical approprié à cause des mesures du confinement instaurées par les autorités publiques pour faire face à la pandémie de la Covid-19.

Dans un entretien à la MAP sur les répercussions de la pandémie sur les diabétiques, l'endocrinologue et diabétologue, Hamdoun Lhassani a indiqué que le confinement qui a été appliqué dans le Royaume pendant plus de trois mois a eu des répercussions économiques et sociales avérées, ainsi que des effets majeurs sur la santé, en particulier pour les personnes atteintes de maladies chroniques qui doivent suivre le traitement et le contrôle médical.

Selon Dr Lhassani qui est également président de la Société marocaine d'endocrinologie, diabétologie et nutrition (Smedian), une fois que cette maladie est décelée chez une personne, celle-ci doit passer directement au traitement, à un régime alimentaire et au sport. Or, ceci n'était pas possible pendant la période du confinement puisque les activités sportives ont été interdites, le régime alimentaire n'a pas été respecté correctement et le contrôle médical n'a pas été suivi comme il le fallait, a-t-il argumenté.

Il a expliqué que les personnes diabétiques ont arrêté de consulter leurs médecins pour des contrôles périodiques nécessaires non seulement à cause du confinement sanitaire mais également par peur d'attraper le virus en accédant aux hôpitaux, aux laboratoires ou aux cabinets médicaux, ce qui a abouti à ce que 80% des diabétiques n'ont pas suivi leur contrôle médical approprié, selon les données de la Smedian.

"Nous avons contacté nos patients plusieurs fois par téléphone ou via des applications de messagerie instantanée afin de s'assurer de leur état de santé et de discuter en direct du respect de la diététique, de l'injection d'insuline et de la prise de médicaments prescrits", a-t-il dit.

Après avoir exprimé un avis favorable vis-à-vis de l'allègement progressif des mesures de confinement, Dr. Lhassani a souligné que cette étape ne signifie pas que tout est permis pour les diabétiques, car ces derniers sont tenus comme toute autre personne de respecter les mesures de sécurité telles que la distanciation physique, le port de masque de protection et d'éviter les rassemblements, en plus de réserver et de prendre des rendez-vous chez les médecins avant de s'y rendre.

Maintenant que les mesures du confinement se sont allégées et les établissements et cabinets médicaux ont rouvert leur porte, il est nécessaire, selon Dr Lhassani que le ministère de la Santé sensibilise davantage les diabétiques et les personnes souffrant de maladies chroniques sur la nécessité de se rendre dans ces structures qui sont désormais devenues prêtes pour accueillir les patients à part ceux affectés par la Covid-19.


A lire aussi


Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.