Covid-19 : Faut-il s'inquiéter de complications chez les enfants ?

Des enfants ont été hospitalisés dans plusieurs pays européens pour des symptômes inflammatoires, mais le lien n’a pas été formellement établi avec le Covid-19. Au Maroc, les pédiatres ne rapportent aucun cas pour le moment.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/30-04-2020/institutpasteur50.jpg-oui
Covid-19 : Faut-il s'inquiéter de complications chez les enfants ?

Le 30 avril 2020 à 20:17

Modifié le 02 mai 2020 à 12:02

Les nombreuses inconnues qui entourent le Coronavirus pourraient-elles s’étendre aux plus jeunes ? Jusqu’à présent, les enfants sont très peu vecteurs de la maladie et peu atteints. Mais depuis peu, l’inquiétude gagne plusieurs pays européens, notamment le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Espagne.

Lundi 27 avril, le National Health Service (NHS), le système de santé publique du Royaume-Uni, s’est inquiété de l’hospitalisation de douze enfants atteints d’une pathologie infantile rare qui ressemble à la maladie de Kawasaki, une pathologie cardiovasculaire bien connue des pédiatres. Ils présentaient également des maux d’estomac et des problèmes cardiaques, indique le magazine L’Express, selon des informations révélées par le journal britannique The Guardian. Des symptômes qui pourraient – le conditionnel est important – être liés au Covid-19 car la majorité des enfants ont été testés positifs à ce virus.

Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, s’est d’ailleurs montré prudent sur d’éventuels liens avec le Covid-19. « Nous ne sommes pas sûrs à 100% parce que certaines des personnes qui l’ont contracté n’ont pas été testées positives (au coronavirus). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche », a-t-il déclaré.

25 cas hospitalisés en réanimation en région parisienne

En France, c’est l’hôpital Necker, à Paris, qui a signalé des syndromes inflammatoires graves chez des enfants positifs au Covid-19. Il évoque aussi ceux de la maladie de Kawasaki. Il s’agit d’une inflammation des parois des artères coronaires qui alimentent le cœur. « Elle peut se manifester par une atteinte cutanée, une conjonctivite, des ganglions, et surtout de la fièvre pendant plus de 5 jours », explique le Professeur Stéphane Dauger, chef de service de réanimation pédiatrique de l’hôpital Robert Debré (AP-HP), à la chaîne de télévision française BFM TV. Certains cas présentent aussi une atteinte du muscle cardiaque (une myocardite).

Damien Bonnet, coordonnateur du Centre de référence des malformations cardiaques congénitales complexes Necker (M3C Necker), a précisé que 25 enfants ont été hospitalisés en réanimation en région parisienne ces dernières semaines, et une dizaine à Necker. Ces cas font état de « symptômes de fièvre, des symptômes digestifs et une inflammation vasculaire assez générale qui peut provoquer une défaillance cardiaque », a de son côté informé le ministre français de la Santé Oliver Véran.

L’apparition de ces symptômes est prise « très au sérieux » par le ministre de la Santé. Ce dernier souligne toutefois qu’il n’existe pas assez d’éléments à ce stade pour faire un lien avec le coronavirus responsable du Covid-19. « A ma connaissance aucun enfant heureusement n’est mort de ces complications qui sont des maladies assez rares qui peuvent s’accompagner d’une inflammation du cœur », a-t-il ajouté. Certains de ces enfants « en France comme en Angleterre, mais pas tous, se sont révélés porteurs du coronavirus », a-t-il encore déclaré, précisant que des cas ont aussi été rapportés en Italie, en Espagne et en Suisse.

Des signes qui ont des similitudes avec la maladie de Kawasaki

Au Maroc, les pédiatres du secteur privé contactés par Médias24 ne font état d’aucune forme grave de Covid-19 chez les enfants. « Les enfants sont pratiquement épargnés par l’infection à ce coronavirus. A ma connaissance, aucun syndrome grave n’a été détecté chez cette population », nous affirme une pédiatre.

Joint par Médias24, Hassan Afilal, pédiatre et président de la Société marocaine de pédiatrie, en contact régulier avec ses confrères de l’hôpital Necker à Paris, indique que dans les pays qui ont connu une vague très importante de Covid-19, certains enfants arrivent actuellement à l’hôpital avec des complications représentées par une fièvre depuis plusieurs jours, et un syndrome inflammatoire important dont l’origine est inconnue. « On pense que cette origine pourrait – je dis bien ''pourrait'' – être liée au Covid-19 car une partie des enfants qui présentaient ces symptômes ont été testés positifs au Covid-19. C’est ce qui a permis d’établir un possible lien », explique Hassan Afilal.

« Dans ce contexte inhabituel de cette maladie totalement inconnue qu’est le Covid-19, le fait de voir venir des enfants, dans la même période, qui sont dans un état grave et présentent des signes et un syndrome inflammatoire important avec atteinte cardiaque, soulève la question d’une nouvelle pathologie qui ressemble fortement à la maladie de Kawasaki », ajoute le pédiatre.

Autre similitude entre ces deux maladies : « Sur le plan biologique, les marqueurs de l’inflammation chez ces enfants sont très élevés, comme c’est le cas de la maladie de Kawasaki. » Les médecins ont également remarqué la présence d’un problème viral environ deux à quatre semaines avant l’hospitalisation de ces enfants, et cette complication serait une réaction inflammatoire post-infection. Le possible lien entre la maladie de Kawasaki et les complications inflammatoires que nous voyons actuellement, serait le fait d’une atteinte cardiaque dans un contexte fébrile qu’on observe fréquemment dans la maladie de Kawasaki, dont l’origine n’est pas bien définie », précise en effet Hassan Afilal.

Ceci dit, un traitement à base d’immunoglobulines, médicament souvent utilisé dans les maladies auto-immunes, de surcroît disponible au Maroc, permet une évolution favorable « dans la majorité des cas », précise Hassan Afilal. « Mais au vu de la complexité des symptômes du Covid-19, nous conseillons vivement aux parents de consulter au moindre signe de maladie », conclut-il.

Covid-19 : Faut-il s'inquiéter de complications chez les enfants ?

Le 30 avril 2020 à20:45

Modifié le 02 mai 2020 à 12:02

Des enfants ont été hospitalisés dans plusieurs pays européens pour des symptômes inflammatoires, mais le lien n’a pas été formellement établi avec le Covid-19. Au Maroc, les pédiatres ne rapportent aucun cas pour le moment.

com_redaction-96

Les nombreuses inconnues qui entourent le Coronavirus pourraient-elles s’étendre aux plus jeunes ? Jusqu’à présent, les enfants sont très peu vecteurs de la maladie et peu atteints. Mais depuis peu, l’inquiétude gagne plusieurs pays européens, notamment le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Espagne.

Lundi 27 avril, le National Health Service (NHS), le système de santé publique du Royaume-Uni, s’est inquiété de l’hospitalisation de douze enfants atteints d’une pathologie infantile rare qui ressemble à la maladie de Kawasaki, une pathologie cardiovasculaire bien connue des pédiatres. Ils présentaient également des maux d’estomac et des problèmes cardiaques, indique le magazine L’Express, selon des informations révélées par le journal britannique The Guardian. Des symptômes qui pourraient – le conditionnel est important – être liés au Covid-19 car la majorité des enfants ont été testés positifs à ce virus.

Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, s’est d’ailleurs montré prudent sur d’éventuels liens avec le Covid-19. « Nous ne sommes pas sûrs à 100% parce que certaines des personnes qui l’ont contracté n’ont pas été testées positives (au coronavirus). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche », a-t-il déclaré.

25 cas hospitalisés en réanimation en région parisienne

En France, c’est l’hôpital Necker, à Paris, qui a signalé des syndromes inflammatoires graves chez des enfants positifs au Covid-19. Il évoque aussi ceux de la maladie de Kawasaki. Il s’agit d’une inflammation des parois des artères coronaires qui alimentent le cœur. « Elle peut se manifester par une atteinte cutanée, une conjonctivite, des ganglions, et surtout de la fièvre pendant plus de 5 jours », explique le Professeur Stéphane Dauger, chef de service de réanimation pédiatrique de l’hôpital Robert Debré (AP-HP), à la chaîne de télévision française BFM TV. Certains cas présentent aussi une atteinte du muscle cardiaque (une myocardite).

Damien Bonnet, coordonnateur du Centre de référence des malformations cardiaques congénitales complexes Necker (M3C Necker), a précisé que 25 enfants ont été hospitalisés en réanimation en région parisienne ces dernières semaines, et une dizaine à Necker. Ces cas font état de « symptômes de fièvre, des symptômes digestifs et une inflammation vasculaire assez générale qui peut provoquer une défaillance cardiaque », a de son côté informé le ministre français de la Santé Oliver Véran.

L’apparition de ces symptômes est prise « très au sérieux » par le ministre de la Santé. Ce dernier souligne toutefois qu’il n’existe pas assez d’éléments à ce stade pour faire un lien avec le coronavirus responsable du Covid-19. « A ma connaissance aucun enfant heureusement n’est mort de ces complications qui sont des maladies assez rares qui peuvent s’accompagner d’une inflammation du cœur », a-t-il ajouté. Certains de ces enfants « en France comme en Angleterre, mais pas tous, se sont révélés porteurs du coronavirus », a-t-il encore déclaré, précisant que des cas ont aussi été rapportés en Italie, en Espagne et en Suisse.

Des signes qui ont des similitudes avec la maladie de Kawasaki

Au Maroc, les pédiatres du secteur privé contactés par Médias24 ne font état d’aucune forme grave de Covid-19 chez les enfants. « Les enfants sont pratiquement épargnés par l’infection à ce coronavirus. A ma connaissance, aucun syndrome grave n’a été détecté chez cette population », nous affirme une pédiatre.

Joint par Médias24, Hassan Afilal, pédiatre et président de la Société marocaine de pédiatrie, en contact régulier avec ses confrères de l’hôpital Necker à Paris, indique que dans les pays qui ont connu une vague très importante de Covid-19, certains enfants arrivent actuellement à l’hôpital avec des complications représentées par une fièvre depuis plusieurs jours, et un syndrome inflammatoire important dont l’origine est inconnue. « On pense que cette origine pourrait – je dis bien ''pourrait'' – être liée au Covid-19 car une partie des enfants qui présentaient ces symptômes ont été testés positifs au Covid-19. C’est ce qui a permis d’établir un possible lien », explique Hassan Afilal.

« Dans ce contexte inhabituel de cette maladie totalement inconnue qu’est le Covid-19, le fait de voir venir des enfants, dans la même période, qui sont dans un état grave et présentent des signes et un syndrome inflammatoire important avec atteinte cardiaque, soulève la question d’une nouvelle pathologie qui ressemble fortement à la maladie de Kawasaki », ajoute le pédiatre.

Autre similitude entre ces deux maladies : « Sur le plan biologique, les marqueurs de l’inflammation chez ces enfants sont très élevés, comme c’est le cas de la maladie de Kawasaki. » Les médecins ont également remarqué la présence d’un problème viral environ deux à quatre semaines avant l’hospitalisation de ces enfants, et cette complication serait une réaction inflammatoire post-infection. Le possible lien entre la maladie de Kawasaki et les complications inflammatoires que nous voyons actuellement, serait le fait d’une atteinte cardiaque dans un contexte fébrile qu’on observe fréquemment dans la maladie de Kawasaki, dont l’origine n’est pas bien définie », précise en effet Hassan Afilal.

Ceci dit, un traitement à base d’immunoglobulines, médicament souvent utilisé dans les maladies auto-immunes, de surcroît disponible au Maroc, permet une évolution favorable « dans la majorité des cas », précise Hassan Afilal. « Mais au vu de la complexité des symptômes du Covid-19, nous conseillons vivement aux parents de consulter au moindre signe de maladie », conclut-il.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultat Mutandis au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.