Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès

Aziz Abdelaziz Aïouch s’est éteint, le 1er décembre à Casablanca, à l’âge de 92 ans.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/04-12-2020/azizaiouch0.jpg-oui
Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès

Le 04 décembre 2020 à 13:31

Modifié le 04 décembre 2020 à 15:29

Mathématicien et grand homme de l’enseignement au Maroc, Aziz Abdelaziz Aïouch était également l’une des principales figures du mouvement nationaliste.

Né à Fès, il figurait parmi les premiers jeunes marocains à avoir entrepris en France, notamment à Montpellier, des études supérieures spécialisées en sciences mathématiques et décrocha son agrégation.

Il a été le deuxième marocain après le leader indépendantiste Mehdi Benbarka à réussir ce concours.

De retour au Maroc, jeune professeur au lycée Moulay Driss à Fès, il accéda au lendemain de l’Indépendance, en 1959, au poste de proviseur, mettant fin ainsi à la tradition de dirigeants français à la tête de cette institution séculaire. Puis, il occupa différents postes dans l’enseignement public: proviseur du lycée Moulay Abdellah à Casablanca, Directeur de la cité universitaire de Rabat Souissi, et Directeur de l’enseignement supérieur.

Après une longue carrière dans le secteur public, il fonde le lycée Abdelmoumen à Casablanca, dont il fut le proviseur.

Plusieurs générations témoignent encore aujourd’hui de son empreinte sur l’enseignement au Maroc. Il demeure une figure de proue dans le domaine, conscient de la part décisive de l’enseignement dans la construction du Maroc d’après l’Indépendance.

Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès

Le 04 décembre 2020 à15:03

Modifié le 04 décembre 2020 à 15:29

Aziz Abdelaziz Aïouch s’est éteint, le 1er décembre à Casablanca, à l’âge de 92 ans.

com_redaction-56

Mathématicien et grand homme de l’enseignement au Maroc, Aziz Abdelaziz Aïouch était également l’une des principales figures du mouvement nationaliste.

Né à Fès, il figurait parmi les premiers jeunes marocains à avoir entrepris en France, notamment à Montpellier, des études supérieures spécialisées en sciences mathématiques et décrocha son agrégation.

Il a été le deuxième marocain après le leader indépendantiste Mehdi Benbarka à réussir ce concours.

De retour au Maroc, jeune professeur au lycée Moulay Driss à Fès, il accéda au lendemain de l’Indépendance, en 1959, au poste de proviseur, mettant fin ainsi à la tradition de dirigeants français à la tête de cette institution séculaire. Puis, il occupa différents postes dans l’enseignement public: proviseur du lycée Moulay Abdellah à Casablanca, Directeur de la cité universitaire de Rabat Souissi, et Directeur de l’enseignement supérieur.

Après une longue carrière dans le secteur public, il fonde le lycée Abdelmoumen à Casablanca, dont il fut le proviseur.

Plusieurs générations témoignent encore aujourd’hui de son empreinte sur l’enseignement au Maroc. Il demeure une figure de proue dans le domaine, conscient de la part décisive de l’enseignement dans la construction du Maroc d’après l’Indépendance.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : UN RENDEMENT DE 4,5 DH/ACTION RELATIF À L’ANNÉE 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.