Democracy Index 2019: le Maroc améliore sa position

En 2019, le Maroc a gagné 4 places au niveau mondial dans l'indice de la démocratie. Au niveau de la région Mena, il garde la 3e position, qu'il occupait dans l'édition précédente de ce classement. 

Democracy Index 2019 : le Maroc améliore sa position

Le 22 janvier 2020 à 15:06

Modifié le 22 janvier 2020 à 17:08

"Democracy Index 2019: A year of democratic setbacks and popular protest" est publié par "The Economist intelligence unit (EIU)", un service qui aide les dirigeants d'entreprises à comprendre l'environnement économique et commercial des marchés dans le monde.

Dans cette 12e édition, le Maroc est passé à la 96e place sur 167 pays évalués, avec un score de 5.10 points sur 10. En 2018, le Royaume occupait la 100e position.

Le score mondial moyen de la démocratie est passé de 5,48 en 2018 à 5,44/10 en 2019, le pire score enregistré depuis le lancement de l'indice de la démocratie par l'EIU en 2006, souligne le rapport.

La baisse du score moyen mondial est principalement due à la régression des scores régionaux moyens en Amérique latine et en Afrique subsaharienne ainsi que dans la région Mena. La seule région ayant enregistré une amélioration en 2019 est l'Amérique du nord, grâce à une amélioration du score au Canada.

Rappelons que le calcul de ces scores est basé sur 60 critères regroupés en cinq catégories: le fonctionnement du gouvernement, la participation politique, la culture politique, la liberté, et le processus électoral. La notation est faite selon une échelle allant de 0 à 10. Plus le score obtenu est proche de 10, plus il y a de la démocratie dans le pays en question.

D'après les auteurs du rapport, quatre des cinq principales catégories se sont détériorées en 2019. Il s'agit du processus électoral, le fonctionnement du gouvernement, la culture politique et les libertés. 

Un régime hybride pour le Maroc

Le Democracy Index classe les pays étudiés selon quatre régimes, à savoir: un régime démocratique, un régime imparfait, un régime hybride et un autre autoritaire.

Le Maroc fait partie des 37 pays ayant un régime hybride en 2019. Le Royaume a obtenu les notes suivantes: 5.25 au niveau du processus électoral, 4,64 au niveau du fonctionnement du gouvernement, 5,56 au niveau de la participation politique, 5,63 au niveau de la culture politique et 4,41 au niveau des libertés. 

Seuls 22 pays ont un régime démocratique dans le monde, d'après l'EIU. Il s'agit, entre autres, de ceux qui se trouvent à la tête du classement comme la Norvège, (9,87 points), l’Islande (9,58), la Suède (9,39), la Nouvelle-Zélande (9,26), le Danemark (9,22), le Canada (9,22), l’Australie (9,09) et la Suisse (9,03).

Selon le rapport, les Etats-Unis ne font plus partie des pays ayant un régime démocratique. En 2019, ils occupent la 25e position et se retrouvent aux côtés de la Corée du sud (23e), le Japon (24e) et l'Italie (35e), parmi les pays ayant un régime imparfait.

La France qui faisait partie de cette même catégorie en 2018 occupe désormais la 20e position, rejoignant ainsi les pays ayant un régime démocratique. 

Enfin, et comme à son habitude, c'est la Corée du nord qui ferme le classement avec un indice de démocratie de 1,08/10. Le pays a donc un régime autoritaire.

Le Maroc 3e dans la région Mena

Dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord (Mena), le Royaume est 3e, comme en 2018. Selon l'EIU, c’est Israël qui occupe la première position, suivi de la Tunisie.

L’Algérie, 113e au niveau mondial, se trouve à la 5e position, avec un régime hybride.

L’Egypte, 137e dans le monde, arrive à la 11e position au niveau de la région Mena. Avec un indice de démocratie de 3,06/10, il fait partie des pays ayant un régime autoritaire .

Democracy Index 2019: le Maroc améliore sa position

Le 22 janvier 2020 à15:06

Modifié le 22 janvier 2020 à 17:08

En 2019, le Maroc a gagné 4 places au niveau mondial dans l'indice de la démocratie. Au niveau de la région Mena, il garde la 3e position, qu'il occupait dans l'édition précédente de ce classement. 

"Democracy Index 2019: A year of democratic setbacks and popular protest" est publié par "The Economist intelligence unit (EIU)", un service qui aide les dirigeants d'entreprises à comprendre l'environnement économique et commercial des marchés dans le monde.

Dans cette 12e édition, le Maroc est passé à la 96e place sur 167 pays évalués, avec un score de 5.10 points sur 10. En 2018, le Royaume occupait la 100e position.

Le score mondial moyen de la démocratie est passé de 5,48 en 2018 à 5,44/10 en 2019, le pire score enregistré depuis le lancement de l'indice de la démocratie par l'EIU en 2006, souligne le rapport.

La baisse du score moyen mondial est principalement due à la régression des scores régionaux moyens en Amérique latine et en Afrique subsaharienne ainsi que dans la région Mena. La seule région ayant enregistré une amélioration en 2019 est l'Amérique du nord, grâce à une amélioration du score au Canada.

Rappelons que le calcul de ces scores est basé sur 60 critères regroupés en cinq catégories: le fonctionnement du gouvernement, la participation politique, la culture politique, la liberté, et le processus électoral. La notation est faite selon une échelle allant de 0 à 10. Plus le score obtenu est proche de 10, plus il y a de la démocratie dans le pays en question.

D'après les auteurs du rapport, quatre des cinq principales catégories se sont détériorées en 2019. Il s'agit du processus électoral, le fonctionnement du gouvernement, la culture politique et les libertés. 

Un régime hybride pour le Maroc

Le Democracy Index classe les pays étudiés selon quatre régimes, à savoir: un régime démocratique, un régime imparfait, un régime hybride et un autre autoritaire.

Le Maroc fait partie des 37 pays ayant un régime hybride en 2019. Le Royaume a obtenu les notes suivantes: 5.25 au niveau du processus électoral, 4,64 au niveau du fonctionnement du gouvernement, 5,56 au niveau de la participation politique, 5,63 au niveau de la culture politique et 4,41 au niveau des libertés. 

Seuls 22 pays ont un régime démocratique dans le monde, d'après l'EIU. Il s'agit, entre autres, de ceux qui se trouvent à la tête du classement comme la Norvège, (9,87 points), l’Islande (9,58), la Suède (9,39), la Nouvelle-Zélande (9,26), le Danemark (9,22), le Canada (9,22), l’Australie (9,09) et la Suisse (9,03).

Selon le rapport, les Etats-Unis ne font plus partie des pays ayant un régime démocratique. En 2019, ils occupent la 25e position et se retrouvent aux côtés de la Corée du sud (23e), le Japon (24e) et l'Italie (35e), parmi les pays ayant un régime imparfait.

La France qui faisait partie de cette même catégorie en 2018 occupe désormais la 20e position, rejoignant ainsi les pays ayant un régime démocratique. 

Enfin, et comme à son habitude, c'est la Corée du nord qui ferme le classement avec un indice de démocratie de 1,08/10. Le pays a donc un régime autoritaire.

Le Maroc 3e dans la région Mena

Dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord (Mena), le Royaume est 3e, comme en 2018. Selon l'EIU, c’est Israël qui occupe la première position, suivi de la Tunisie.

L’Algérie, 113e au niveau mondial, se trouve à la 5e position, avec un régime hybride.

L’Egypte, 137e dans le monde, arrive à la 11e position au niveau de la région Mena. Avec un indice de démocratie de 3,06/10, il fait partie des pays ayant un régime autoritaire .

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.