Des appels à projets seront lancés pour la construction de cinq barrages en 2020

Le Conseil de gouvernement, réuni le 9 juillet, a suivi un exposé de Abdelkader Amara, ministre de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l'eau sur les mesures prises pour sécuriser l'approvisionnement en eau.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/10-07-2020/Barrage-maroc.jpg-oui
Des appels à projets seront lancés pour la construction de cinq barrages en 2020

Le 10 juillet 2020 à 10:39

Modifié le 10 juillet 2020 à 10:59

Au début de sa présentation, le ministre a évoqué l'évolution de la situation de l'eau dans notre pays au cours de cette année, marquée par une pénurie des précipitations et des apports d'eau qui s'est répercutée négativement sur les réserves d'eau dans les barrages du Royaume.

Le ministre a évoqué également le Programme national d'eau potable et d'irrigation 2020-2027, dont les principaux axes sont l'amélioration de l'offre hydrique, principalement par le biais de barrages, la gestion de la demande et valorisation de l'eau, le renforcement de l'approvisionnement en eau potable en milieu rural, la réutilisation des eaux usées traitées, et la communication et la sensibilisation.

Le coût du programme national de l'eau 2020-2050, qui a été présenté et examiné lors des travaux de la commission ministérielle de l'eau, est estimé à environ 383 milliards de DH au cours des trente prochaines années, a indiqué M. Amara. Les orientations stratégiques de ce programme portent notamment sur la poursuite et l'amélioration de l'offre hydrique, la gestion optimale de la demande en eau ainsi que la protection des ressources hydriques, des systèmes écologiques et la gestion des phénomènes naturels extrêmes. En outre, le ministre a présenté les mesures urgentes destinées principalement au raccordement aux réseaux d'approvisionnement en eau potable des villes d'Agadir, Tanger, Targuist et Casablanca.

Concernant l'état d'avancement des travaux au niveau des grands barrages, le ministre a annoncé que les chantiers de cinq grands barrages ont été achevés avec un coût global de 5.914 millions de DH, à savoir le barrage Dar Kharoufa (Larache), le barrage Charif Al-Idrissi (Tétouan), le barrage de Tamlout (Midelt), le barrage de Timaqit (Errachidia) et le barrage Ouljat Soltane (Khémisset), assurant que les travaux de construction de 14 autres grands barrages se poursuivent avec un investissement de 16 milliards de DH.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du programme national d'approvisionnement en eau potable et en eau d'irrigation 2020-2027, des appels à projets seront lancés concernant la construction de cinq barrages au cours de l'année en cours, à savoir le barrage Koudyat El Berna (Sidi Kassem), les projets d'élévation des barrages Mohammed V (Taourirt) et Mokhtar Soussi (Taroudant), le barrage Routba (Taounate) et le barrage Bni Azzimane (province de Driouech), avec un coût estimé à 6.700 millions de DH et une capacité de stockage de 2.257 millions de mètres cubes. Pr ailleurs, 14 barrages seront construits au cours de la période 2021-2027 pour un coût estimé à 15 milliards de DH.

Une fois les travaux de ces barrages achevés, la capacité de stockage en eau au Maroc devrait atteindre 27 milliards de mètres cubes, a indiqué M. Amara 

Des appels à projets seront lancés pour la construction de cinq barrages en 2020

Le 10 juillet 2020 à10:57

Modifié le 10 juillet 2020 à 10:59

Le Conseil de gouvernement, réuni le 9 juillet, a suivi un exposé de Abdelkader Amara, ministre de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l'eau sur les mesures prises pour sécuriser l'approvisionnement en eau.

Au début de sa présentation, le ministre a évoqué l'évolution de la situation de l'eau dans notre pays au cours de cette année, marquée par une pénurie des précipitations et des apports d'eau qui s'est répercutée négativement sur les réserves d'eau dans les barrages du Royaume.

Le ministre a évoqué également le Programme national d'eau potable et d'irrigation 2020-2027, dont les principaux axes sont l'amélioration de l'offre hydrique, principalement par le biais de barrages, la gestion de la demande et valorisation de l'eau, le renforcement de l'approvisionnement en eau potable en milieu rural, la réutilisation des eaux usées traitées, et la communication et la sensibilisation.

Le coût du programme national de l'eau 2020-2050, qui a été présenté et examiné lors des travaux de la commission ministérielle de l'eau, est estimé à environ 383 milliards de DH au cours des trente prochaines années, a indiqué M. Amara. Les orientations stratégiques de ce programme portent notamment sur la poursuite et l'amélioration de l'offre hydrique, la gestion optimale de la demande en eau ainsi que la protection des ressources hydriques, des systèmes écologiques et la gestion des phénomènes naturels extrêmes. En outre, le ministre a présenté les mesures urgentes destinées principalement au raccordement aux réseaux d'approvisionnement en eau potable des villes d'Agadir, Tanger, Targuist et Casablanca.

Concernant l'état d'avancement des travaux au niveau des grands barrages, le ministre a annoncé que les chantiers de cinq grands barrages ont été achevés avec un coût global de 5.914 millions de DH, à savoir le barrage Dar Kharoufa (Larache), le barrage Charif Al-Idrissi (Tétouan), le barrage de Tamlout (Midelt), le barrage de Timaqit (Errachidia) et le barrage Ouljat Soltane (Khémisset), assurant que les travaux de construction de 14 autres grands barrages se poursuivent avec un investissement de 16 milliards de DH.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du programme national d'approvisionnement en eau potable et en eau d'irrigation 2020-2027, des appels à projets seront lancés concernant la construction de cinq barrages au cours de l'année en cours, à savoir le barrage Koudyat El Berna (Sidi Kassem), les projets d'élévation des barrages Mohammed V (Taourirt) et Mokhtar Soussi (Taroudant), le barrage Routba (Taounate) et le barrage Bni Azzimane (province de Driouech), avec un coût estimé à 6.700 millions de DH et une capacité de stockage de 2.257 millions de mètres cubes. Pr ailleurs, 14 barrages seront construits au cours de la période 2021-2027 pour un coût estimé à 15 milliards de DH.

Une fois les travaux de ces barrages achevés, la capacité de stockage en eau au Maroc devrait atteindre 27 milliards de mètres cubes, a indiqué M. Amara 

A lire aussi


Communication financière

Sonasid: résultats au 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.