Des températures au-dessus de la normale jusqu'à fin novembre

Les températures seront au-dessus de la normale dans de nombreuses régions du monde jusqu'à fin novembre prochain, malgré l'absence prévue d’un véritable épisode El Niño, a indiqué l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Des températures au-dessus de la normale dans le monde  jusqu'à fin novembre

Le 03 septembre 2019 à 14:53

Modifié le 03 septembre 2019 à 16:23

"Dans de nombreuses régions du globe, selon les prévisions, la température de surface de la mer et de l’air à la surface des terres émergées devrait, en moyenne, être supérieure à la normale pendant la période allant de septembre à novembre, malgré l’absence prévue d’un véritable épisode El Niño", précise un communiqué de l'OMM.

Phénomène naturel caractérisé par des fluctuations de la température océanique dans le centre et l'est du Pacifique équatorial, associées à des variations de l'atmosphère, El Niño/Oscillation australe (ENSO) engendre des phénomènes dangereux (fortes pluies, inondations et sécheresse) dans différentes régions du monde, explique la même source.

Selon le bulletin trimestriel Info-Niño/Niña, publié lundi par l’OMM, les températures de surface du Pacifique tropical, dont les valeurs correspondaient dans l’ensemble à un quasi-phénomène El Niño ou à un phénomène de faible intensité depuis octobre 2018, sont revenues à des valeurs neutres à partir de juillet. Les indicateurs atmosphériques ont fait de même ces derniers mois.

"En général, El Niño tend à faire monter la température à l’échelle du globe, alors que La Niña a l’effet contraire. Or, même les mois pendant lesquels les conditions Enso sont "neutres", sont plus chauds que par le passé, car la température de surface de l’océan, la température de l’air et le contenu thermique de l’océan ont augmenté en raison des changements climatiques", poursuit le communiqué.

"Juillet 2019 a été le mois le plus chaud jamais observé depuis le début des relevés, avec son lot de vagues de chaleur et d’autres extrêmes météorologiques, et ce malgré l’absence d’épisode El Niño de forte intensité", a indiqué Maxx Dilley, directeur du Bureau de la prévision du climat et de l'adaptation aux changements climatiques de l’OMM.

Les températures de surface de l’océan devraient être légèrement supérieures à la moyenne jusqu’au début de 2020, tout en conservant des valeurs Enso neutres, fait observer l'OMM, notant que "la probabilité que les conditions soient neutres entre septembre et novembre 2019 est estimée à environ 60%".

Les précipitations devraient être proches de la normale dans le centre et l’est du Pacifique équatorial, et au‑dessus de la normale dans l’ouest du Pacifique et le sud-ouest de l’océan Indien jusqu’à l’Afrique équatoriale.

Au cours des trois prochains mois, elles devraient être inférieures à la normale dans un grand nombre de régions, dont le sud et l’ouest de l’Afrique, l’Océanie, l’Australie, les Caraïbes et le nord-est de l’Amérique du Sud, ajoute la même source.

(Avec agences)

Des températures au-dessus de la normale jusqu'à fin novembre

Le 03 septembre 2019 à15:11

Modifié le 03 septembre 2019 à 16:23

Les températures seront au-dessus de la normale dans de nombreuses régions du monde jusqu'à fin novembre prochain, malgré l'absence prévue d’un véritable épisode El Niño, a indiqué l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

"Dans de nombreuses régions du globe, selon les prévisions, la température de surface de la mer et de l’air à la surface des terres émergées devrait, en moyenne, être supérieure à la normale pendant la période allant de septembre à novembre, malgré l’absence prévue d’un véritable épisode El Niño", précise un communiqué de l'OMM.

Phénomène naturel caractérisé par des fluctuations de la température océanique dans le centre et l'est du Pacifique équatorial, associées à des variations de l'atmosphère, El Niño/Oscillation australe (ENSO) engendre des phénomènes dangereux (fortes pluies, inondations et sécheresse) dans différentes régions du monde, explique la même source.

Selon le bulletin trimestriel Info-Niño/Niña, publié lundi par l’OMM, les températures de surface du Pacifique tropical, dont les valeurs correspondaient dans l’ensemble à un quasi-phénomène El Niño ou à un phénomène de faible intensité depuis octobre 2018, sont revenues à des valeurs neutres à partir de juillet. Les indicateurs atmosphériques ont fait de même ces derniers mois.

"En général, El Niño tend à faire monter la température à l’échelle du globe, alors que La Niña a l’effet contraire. Or, même les mois pendant lesquels les conditions Enso sont "neutres", sont plus chauds que par le passé, car la température de surface de l’océan, la température de l’air et le contenu thermique de l’océan ont augmenté en raison des changements climatiques", poursuit le communiqué.

"Juillet 2019 a été le mois le plus chaud jamais observé depuis le début des relevés, avec son lot de vagues de chaleur et d’autres extrêmes météorologiques, et ce malgré l’absence d’épisode El Niño de forte intensité", a indiqué Maxx Dilley, directeur du Bureau de la prévision du climat et de l'adaptation aux changements climatiques de l’OMM.

Les températures de surface de l’océan devraient être légèrement supérieures à la moyenne jusqu’au début de 2020, tout en conservant des valeurs Enso neutres, fait observer l'OMM, notant que "la probabilité que les conditions soient neutres entre septembre et novembre 2019 est estimée à environ 60%".

Les précipitations devraient être proches de la normale dans le centre et l’est du Pacifique équatorial, et au‑dessus de la normale dans l’ouest du Pacifique et le sud-ouest de l’océan Indien jusqu’à l’Afrique équatoriale.

Au cours des trois prochains mois, elles devraient être inférieures à la normale dans un grand nombre de régions, dont le sud et l’ouest de l’Afrique, l’Océanie, l’Australie, les Caraïbes et le nord-est de l’Amérique du Sud, ajoute la même source.

(Avec agences)

A lire aussi


0-0

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.