Deux ans de suspension pour le député PJD qui a tenté de tricher au bac

Noureddine Aqchibel, député PJD dans la province de Taounate, accusé de tentative de fraude lors des examens de baccalauréat, session juin 2019, sera privé de passer les examens au cours des deux prochaines années, apprend Médias 24 auprès d'une source proche du dossier. 

Deux ans de suspension pour le député PJD qui a tenté de tricher au bac Source: Pjd.ma

Le 13 juin 2019 à 12:18

Modifié le 13 juin 2019 à 13:30

Candidat libre, le parlementaire avait sur lui trois téléphones mobiles. Il a été accusé de tentative de fraude. 

Une source proche du dossier nous a confié que "la commission régionale des sanctions a décidé de lui interdire de passer les examens deux années de suite". 

"Il s'agit de la sanction prévue par la loi et qui est appliquée à tous les candidats dans la même situation", ajoute notre source. 

Noureddine Aqchibel avait publié un démenti sur Facebook pour dénoncer ces accusations. Il avait expliqué que l’introduction de ses téléphones portables dans la salle d'examen relève d’un simple oubli, et que l’information sur leur utilisation afin de tricher relève du mensonge et de la calomnie.

Source: Pjd.ma

Deux ans de suspension pour le député PJD qui a tenté de tricher au bac

Le 13 juin 2019 à13:30

Modifié le 13 juin 2019 à 13:30

Noureddine Aqchibel, député PJD dans la province de Taounate, accusé de tentative de fraude lors des examens de baccalauréat, session juin 2019, sera privé de passer les examens au cours des deux prochaines années, apprend Médias 24 auprès d'une source proche du dossier. 

Candidat libre, le parlementaire avait sur lui trois téléphones mobiles. Il a été accusé de tentative de fraude. 

Une source proche du dossier nous a confié que "la commission régionale des sanctions a décidé de lui interdire de passer les examens deux années de suite". 

"Il s'agit de la sanction prévue par la loi et qui est appliquée à tous les candidats dans la même situation", ajoute notre source. 

Noureddine Aqchibel avait publié un démenti sur Facebook pour dénoncer ces accusations. Il avait expliqué que l’introduction de ses téléphones portables dans la salle d'examen relève d’un simple oubli, et que l’information sur leur utilisation afin de tricher relève du mensonge et de la calomnie.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.