Eco-cité de Zenata : la vente des premiers appartements démarre

Dans un premier temps, 270 appartements seront construits par les groupes Mfadel et Al Akaria. Les prix varient entre 10.500 et 12.500 le mètre carré. Isolation thermique, confort acoustique, le cahier des charges est strict.

Le 18 juillet 2019 à 13:04

Modifié le 18 août 2019 à 10:39

Comme annoncé en mai dernier, la commercialisation des premières unités résidentielles de la future Eco-cité de Zenata est entamée.

Le quartier résidentiel fait 70 ha dont 30 ha constructibles pour une surface plancher cessible de 840.000 m2. Il est accessible par la route côtière récemment réhabilitée ou l’échangeur autoroutier Zenata-Ikéa. Des connexions ferroviaires sont prévues à terme (RER, tramway), fait savoir la Société d’aménagement Zenata, filiale de la CDG, aménageur et concepteur de la ville nouvelle.

Les parcelles vendues ou à vendre aux promoteurs immobiliers vont de 2.300 à 5.000 mètres carrés. Un parc de 8 ha est prévu.

Ce sont les groupes Mfadel et Al Akaria Développement qui lancent les premiers projets.

Le premier lance une tour de 129 appartements avec des surfaces comprises entre 41 et 191 mètres carrés, à des prix entre 10.500 et 12.500 DH. Les travaux de terrassement ont déjà commencé. Un bureau de vente et un appartement témoin sont disponibles sur place.

Le second va construire 280 appartements sur 8.000 m2 en deux tranches, dont une 1ère tranche de 140 appartements à partir de septembre prochain. Les superficies démarreront à partir de 73 m2 pour les appartements 2 chambres + salon et de 89 m2 pour les unités de 3 chambres + salon. Les prix varient entre 10.500 et 12.000 DH le m2.

La résidence sera sécurisée, comportera une piscine et un kids club par tranche.

Qualité et environnement

Les deux promoteurs n’ont pas précisé de date de livraison des unités. Sur les prix, ils disent avoir réalisé un benchmark à Casablanca et Mohammedia, avancent que les prix proposés correspondent au moyen standing alors que la qualité des constructions et le niveau des prestations sont ceux du haut standing.

Isolation thermique, confort acoustique, matériaux de finition de qualité… le cahier des charges fixé par la Société d’aménagement Zenata prône la qualité et le respect de l’environnement.

De plus, l’aménageur du projet a prévu environ 16 équipements publics dont les conventions sont signées et qui font l’objet d’études (8 écoles, 2 mosquées, 1 équipement sportif, marché, centre socio-culturel…). Ceci en plus des écoles privées qui devraient ouvrir sur place.

Selon l’aménageur SAZ, les immeubles auront des hauteurs variables pour un meilleur ensoleillement et vis-à-vis. Les logements seront équipés de la fibre optique et de compteurs numériques permettant un meilleur suivi et optimisation de la consommation des foyers.

L’environnement du quartier sera organisé selon les traditions des médinas marocaines, avec des ouvertures comprenant les équipements de proximité nécessaires et un circuit piéton et cyclable favorisant un mode de vie durable.

Un gros projet

Pour rappel, l’Eco-cité de Zenata, c’est 1.830 ha dont 470 ha d’espaces verts. Elle devrait accueillir à terme 300.000 habitants et créer 100.000 emplois. En plus du pôle résidentiel, deux pôles santé et éducation sont prévus, en plus de la partie industrielle. La cité prône l’inclusivité.

10 milliards de DH sur les 23 milliards prévus sont déjà investis. La CDG se fait accompagner par l’AFD et la BEI pour le financement.

En plus des groupe Mfadel et Al Akaria, d’autres promoteurs développeront des projets résidentiels, dont la CGI, autre filiale de la CDG, qui devrait annoncer un premier projet dans les mois à venir.

>>Lire aussi:

Future Eco-Cité de Zenata : Voici le bilan d'étape

Eco-cité Zenata inaugure son parcours sportif sur 5 km

Eco-cité de Zenata : la vente des premiers appartements démarre

Le 18 juillet 2019 à13:04

Modifié le 18 août 2019 à 10:39

Dans un premier temps, 270 appartements seront construits par les groupes Mfadel et Al Akaria. Les prix varient entre 10.500 et 12.500 le mètre carré. Isolation thermique, confort acoustique, le cahier des charges est strict.

Comme annoncé en mai dernier, la commercialisation des premières unités résidentielles de la future Eco-cité de Zenata est entamée.

Le quartier résidentiel fait 70 ha dont 30 ha constructibles pour une surface plancher cessible de 840.000 m2. Il est accessible par la route côtière récemment réhabilitée ou l’échangeur autoroutier Zenata-Ikéa. Des connexions ferroviaires sont prévues à terme (RER, tramway), fait savoir la Société d’aménagement Zenata, filiale de la CDG, aménageur et concepteur de la ville nouvelle.

Les parcelles vendues ou à vendre aux promoteurs immobiliers vont de 2.300 à 5.000 mètres carrés. Un parc de 8 ha est prévu.

Ce sont les groupes Mfadel et Al Akaria Développement qui lancent les premiers projets.

Le premier lance une tour de 129 appartements avec des surfaces comprises entre 41 et 191 mètres carrés, à des prix entre 10.500 et 12.500 DH. Les travaux de terrassement ont déjà commencé. Un bureau de vente et un appartement témoin sont disponibles sur place.

Le second va construire 280 appartements sur 8.000 m2 en deux tranches, dont une 1ère tranche de 140 appartements à partir de septembre prochain. Les superficies démarreront à partir de 73 m2 pour les appartements 2 chambres + salon et de 89 m2 pour les unités de 3 chambres + salon. Les prix varient entre 10.500 et 12.000 DH le m2.

La résidence sera sécurisée, comportera une piscine et un kids club par tranche.

Qualité et environnement

Les deux promoteurs n’ont pas précisé de date de livraison des unités. Sur les prix, ils disent avoir réalisé un benchmark à Casablanca et Mohammedia, avancent que les prix proposés correspondent au moyen standing alors que la qualité des constructions et le niveau des prestations sont ceux du haut standing.

Isolation thermique, confort acoustique, matériaux de finition de qualité… le cahier des charges fixé par la Société d’aménagement Zenata prône la qualité et le respect de l’environnement.

De plus, l’aménageur du projet a prévu environ 16 équipements publics dont les conventions sont signées et qui font l’objet d’études (8 écoles, 2 mosquées, 1 équipement sportif, marché, centre socio-culturel…). Ceci en plus des écoles privées qui devraient ouvrir sur place.

Selon l’aménageur SAZ, les immeubles auront des hauteurs variables pour un meilleur ensoleillement et vis-à-vis. Les logements seront équipés de la fibre optique et de compteurs numériques permettant un meilleur suivi et optimisation de la consommation des foyers.

L’environnement du quartier sera organisé selon les traditions des médinas marocaines, avec des ouvertures comprenant les équipements de proximité nécessaires et un circuit piéton et cyclable favorisant un mode de vie durable.

Un gros projet

Pour rappel, l’Eco-cité de Zenata, c’est 1.830 ha dont 470 ha d’espaces verts. Elle devrait accueillir à terme 300.000 habitants et créer 100.000 emplois. En plus du pôle résidentiel, deux pôles santé et éducation sont prévus, en plus de la partie industrielle. La cité prône l’inclusivité.

10 milliards de DH sur les 23 milliards prévus sont déjà investis. La CDG se fait accompagner par l’AFD et la BEI pour le financement.

En plus des groupe Mfadel et Al Akaria, d’autres promoteurs développeront des projets résidentiels, dont la CGI, autre filiale de la CDG, qui devrait annoncer un premier projet dans les mois à venir.

>>Lire aussi:

Future Eco-Cité de Zenata : Voici le bilan d'étape

Eco-cité Zenata inaugure son parcours sportif sur 5 km

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.