ElleMoutmir: L’OCP célèbre la femme rurale à Benguérir

A l’occasion de la journée internationale de la femme rurale, l’OCP a organisé le 15 octobre la 2e édition de "Al Moutmir" à l’Université Mohammed VI Polytechnique à Benguérir. Cette édition a permis de créer un espace de réflexion sur les difficultés auxquelles font face ces femmes et les moyens de renforcer leur position dans le cadre du développement du secteur agricole.

ElleMoutmir : L’OCP célèbre la femme rurale à Benguérir

Le 16 octobre 2019 à 00:56

Modifié le 16 octobre 2019 à 23:21

Cette 2e édition a accueilli environ 550 participants, majoritairement des femmes: artistes, agricultrices, entrepreneuses, économistes, agronomes, femmes actives dans le milieu associatif et des représentantes d’organisations mondiales comme la FAO et l'ONU. 

"43% des travailleurs dans le secteur agricole sont des femmes", a affirmé Fatiha Cherradi, vice-présidente de l’OCP chargée du développement agricole.

Mais encore, 60% des femmes dans le monde rural travaillent dans l’agriculture. Toutefois, 70% de ces femmes n’ont pas de rémunération et uniquement 1% d'entre elles possèdent un terrain agricole. 

En effet, Leila Rhiwi, représentante du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, a souligné que les trois principaux obstacles auxquels font face ces femmes sont l'accès à la terre, au financement, au savoir et à la technologie.

Pour participer à l'amélioration de la situation de la femme rurale dans le secteur agricole, l’OCP a accompagné environ 2.000 femmes et jeunes filles rurales provenant de 40 provinces différentes depuis le lancement de "Al Moutmir" en 2018. 

"L’OCP est fortement engagé dans l'accompagnement du secteur de l’agriculture pour une prospérité et une durabilité. Nous avons plusieurs leviers techniques pour ce faire, comme l’analyse de sols et les formations pour les agriculteurs. Au-delà de cela, nous avons également un programme de renforcement de capacités pour les jeunes entrepreneures, les coopératives et les femmes rurales." nous a affirmé Fatiha Cherradi.

Elle a ajouté que l’OCP permet aux coopératives d’avoir des ingénieurs à leur disposition qui les aide en termes de commercialisation, de conditionnement et de valorisation. Selon la même source, l’objectif est de faire de ces coopératives des futurs Copags. 

En face, Mustapha Ben El Ahmar, directeur du centre d’études et de recherches du groupe Crédit agricole du Maroc, a déclaré que la banque a dédié une ligne de crédit de 2 millions de DH exclusivement aux femmes rurales. Cela, pour leur donner un accès au financement et encourager leur développement.

ElleMoutmir: L’OCP célèbre la femme rurale à Benguérir

Le 16 octobre 2019 à11:14

Modifié le 16 octobre 2019 à 23:21

A l’occasion de la journée internationale de la femme rurale, l’OCP a organisé le 15 octobre la 2e édition de "Al Moutmir" à l’Université Mohammed VI Polytechnique à Benguérir. Cette édition a permis de créer un espace de réflexion sur les difficultés auxquelles font face ces femmes et les moyens de renforcer leur position dans le cadre du développement du secteur agricole.

Cette 2e édition a accueilli environ 550 participants, majoritairement des femmes: artistes, agricultrices, entrepreneuses, économistes, agronomes, femmes actives dans le milieu associatif et des représentantes d’organisations mondiales comme la FAO et l'ONU. 

"43% des travailleurs dans le secteur agricole sont des femmes", a affirmé Fatiha Cherradi, vice-présidente de l’OCP chargée du développement agricole.

Mais encore, 60% des femmes dans le monde rural travaillent dans l’agriculture. Toutefois, 70% de ces femmes n’ont pas de rémunération et uniquement 1% d'entre elles possèdent un terrain agricole. 

En effet, Leila Rhiwi, représentante du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, a souligné que les trois principaux obstacles auxquels font face ces femmes sont l'accès à la terre, au financement, au savoir et à la technologie.

Pour participer à l'amélioration de la situation de la femme rurale dans le secteur agricole, l’OCP a accompagné environ 2.000 femmes et jeunes filles rurales provenant de 40 provinces différentes depuis le lancement de "Al Moutmir" en 2018. 

"L’OCP est fortement engagé dans l'accompagnement du secteur de l’agriculture pour une prospérité et une durabilité. Nous avons plusieurs leviers techniques pour ce faire, comme l’analyse de sols et les formations pour les agriculteurs. Au-delà de cela, nous avons également un programme de renforcement de capacités pour les jeunes entrepreneures, les coopératives et les femmes rurales." nous a affirmé Fatiha Cherradi.

Elle a ajouté que l’OCP permet aux coopératives d’avoir des ingénieurs à leur disposition qui les aide en termes de commercialisation, de conditionnement et de valorisation. Selon la même source, l’objectif est de faire de ces coopératives des futurs Copags. 

En face, Mustapha Ben El Ahmar, directeur du centre d’études et de recherches du groupe Crédit agricole du Maroc, a déclaré que la banque a dédié une ligne de crédit de 2 millions de DH exclusivement aux femmes rurales. Cela, pour leur donner un accès au financement et encourager leur développement.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.