En 2019, les prix à la consommation ont stagné, selon le HCP

L’indice des prix n’a cru que de 0,2% par rapport à 2018. Seuls les prix de l’enseignement continuent de croitre à un rythme élevé. Avec une croissance molle, cette faible inflation traduit la persistance du ralentissement économique.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/22-01-2020/supermarche232.jpg-oui
En 2019, les prix à la consommation ont stagné, selon le HCP

Le 22 janvier 2020 à 10:55

Modifié le 22 janvier 2020 à 11:08

Les produits alimentaires (hors boissons alcoolisées et tabac) ont connu une baisse des prix de 1,3%, selon le HCP. Les produits non alimentaires ont enregistré une légère hausse de 0,9%.

Par catégorie de produits non alimentaires, les résultats vont d’une stagnation (pour le transport) à une progression de 3,1% pour l’enseignement.

Par ville, les prix ont baissé à Oujda (-0,3%) alors qu’ils ont augmenté de 1,2% à Fès.

Cette situation de très faible inflation perdure et interpelle. Accompagnée d’une croissance molle, attendue à 2,6% en 2019, elle reflète la persistance du ralentissement économique que vit le Maroc.

En décembre dernier, Bank Al-Maghrib n’a pas jugé utile de réduire le taux directeur pour relancer la machine, estimant qu’il ne s’agit pas d’un problème général d’accès aux ressources financières. Cela dit, un dispositif spécial de financement dédié aux entrepreneurs, à l’informel et aux TPME exportatrices sera bientôt lancé.

Le ralentissement reflète plutôt les difficultés de plusieurs entreprises de divers secteurs d’activité, la perte de confiance des opérateurs, la faible productivité de l’investissement publique, les multiples entraves (notamment administratives) à l’investissement privé, l’absence de stratégies volontaristes et concrètes pour certains secteurs traditionnels mais surtout l’essoufflement du modèle économique actuel et le manque de visibilité qui nécessite la fixation d’un nouveau cap et la mobilisation de tous les acteurs pour l’atteindre.

>>Lire aussi:

L’inflation est trop faible, faut-il oser une baisse du taux directeur ?

Le ralentissement économique persiste et devient inquiétant

En 2019, les prix à la consommation ont stagné, selon le HCP

Le 22 janvier 2020 à10:55

Modifié le 22 janvier 2020 à 11:08

L’indice des prix n’a cru que de 0,2% par rapport à 2018. Seuls les prix de l’enseignement continuent de croitre à un rythme élevé. Avec une croissance molle, cette faible inflation traduit la persistance du ralentissement économique.

com_redaction-29

Les produits alimentaires (hors boissons alcoolisées et tabac) ont connu une baisse des prix de 1,3%, selon le HCP. Les produits non alimentaires ont enregistré une légère hausse de 0,9%.

Par catégorie de produits non alimentaires, les résultats vont d’une stagnation (pour le transport) à une progression de 3,1% pour l’enseignement.

Par ville, les prix ont baissé à Oujda (-0,3%) alors qu’ils ont augmenté de 1,2% à Fès.

Cette situation de très faible inflation perdure et interpelle. Accompagnée d’une croissance molle, attendue à 2,6% en 2019, elle reflète la persistance du ralentissement économique que vit le Maroc.

En décembre dernier, Bank Al-Maghrib n’a pas jugé utile de réduire le taux directeur pour relancer la machine, estimant qu’il ne s’agit pas d’un problème général d’accès aux ressources financières. Cela dit, un dispositif spécial de financement dédié aux entrepreneurs, à l’informel et aux TPME exportatrices sera bientôt lancé.

Le ralentissement reflète plutôt les difficultés de plusieurs entreprises de divers secteurs d’activité, la perte de confiance des opérateurs, la faible productivité de l’investissement publique, les multiples entraves (notamment administratives) à l’investissement privé, l’absence de stratégies volontaristes et concrètes pour certains secteurs traditionnels mais surtout l’essoufflement du modèle économique actuel et le manque de visibilité qui nécessite la fixation d’un nouveau cap et la mobilisation de tous les acteurs pour l’atteindre.

>>Lire aussi:

L’inflation est trop faible, faut-il oser une baisse du taux directeur ?

Le ralentissement économique persiste et devient inquiétant

A lire aussi


Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.