Enorme émotion après l'agression d'un supporter du Raja

La victime est un mineur dont la main a été amputée par arme blanche, par un supporter qui se réclame des Winners

Enorme émotion après l'agression d'un supporter du Raja

Le 15 juin 2019 à 14:47

Modifié le 15 juin 2019 à 19:04

Cet acte de violence a suscité une grande émotion dans les milieux footballistiques et sur les réseaux sociaux.

La police judiciaire du district de sûreté de Sidi Bernoussi à Casablanca a arrêté, vendredi 14 juin, deux individus supposés membres des ultras Winners, supporters du Wydad de Casablanca, âgés de 28 et 30 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures à l'arme blanche ayant entraîné une invalidité permanente.

Les deux mis en cause avaient, en compagnie d'autres personnes, violemment agressé à l'arme blanche un mineur de 17 ans et son ami, causant l'amputation de la main du premier et de graves blessures au second, indique la DGSN dans un communiqué. Un différend autour de graffitis du Raja de Casablanca dessinés par les victimes est à l'origine de cette agression.

Les victimes ont été transférées à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, alors que deux des suspects ont été arrêtés et leurs armes blanches saisies, ajoute la même source, notant que les recherches et investigations se poursuivent en vue d'arrêter toutes les personnes ayant participé à ces actes criminels.

"Le mineur a été opéré vers 5h du matin. Le cas de sa main est désespéré", nous affirme une source du CHU de Casablanca. La victime a également reçu des coups au niveau de la tête, du dos et des jambes. Au CHU, le jeune était entouré de ses amis "rajaouis". Un appel a été lancé dans le but de constituer une cagnotte pour sa mère.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les circonstances de cette affaire, conclut le communiqué.

La rivalité entre les deux clubs et les supporters dégénère chaque jour. Pourtant, ill y a un code d'honneur des ultras dans le monde entier: pas d'armes. Il s'agit certainement de membres radicaux des winners. Il va sans dire que cet agissement criminel n'engage ni le club WAC ni les Winners. Cela étant dit, le moment de l'apaisement est arrivé.

Enorme émotion après l'agression d'un supporter du Raja

Le 15 juin 2019 à15:17

Modifié le 15 juin 2019 à 19:04

La victime est un mineur dont la main a été amputée par arme blanche, par un supporter qui se réclame des Winners

Cet acte de violence a suscité une grande émotion dans les milieux footballistiques et sur les réseaux sociaux.

La police judiciaire du district de sûreté de Sidi Bernoussi à Casablanca a arrêté, vendredi 14 juin, deux individus supposés membres des ultras Winners, supporters du Wydad de Casablanca, âgés de 28 et 30 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures à l'arme blanche ayant entraîné une invalidité permanente.

Les deux mis en cause avaient, en compagnie d'autres personnes, violemment agressé à l'arme blanche un mineur de 17 ans et son ami, causant l'amputation de la main du premier et de graves blessures au second, indique la DGSN dans un communiqué. Un différend autour de graffitis du Raja de Casablanca dessinés par les victimes est à l'origine de cette agression.

Les victimes ont été transférées à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, alors que deux des suspects ont été arrêtés et leurs armes blanches saisies, ajoute la même source, notant que les recherches et investigations se poursuivent en vue d'arrêter toutes les personnes ayant participé à ces actes criminels.

"Le mineur a été opéré vers 5h du matin. Le cas de sa main est désespéré", nous affirme une source du CHU de Casablanca. La victime a également reçu des coups au niveau de la tête, du dos et des jambes. Au CHU, le jeune était entouré de ses amis "rajaouis". Un appel a été lancé dans le but de constituer une cagnotte pour sa mère.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les circonstances de cette affaire, conclut le communiqué.

La rivalité entre les deux clubs et les supporters dégénère chaque jour. Pourtant, ill y a un code d'honneur des ultras dans le monde entier: pas d'armes. Il s'agit certainement de membres radicaux des winners. Il va sans dire que cet agissement criminel n'engage ni le club WAC ni les Winners. Cela étant dit, le moment de l'apaisement est arrivé.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.