Enseignants contractuels: la procédure d'abandon de poste est enclenchée

Les 12 académies régionales ont enclenché la procédure d'abandon de poste à l'encontre des enseignants "contractuels" grévistes depuis deux semaines. Invoquant la continuation du service public, les AREFs ont lancé le recensement des absents, procédure qui peut déboucher sur une révocation.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/18-03-2019/enseignantsparlement.jpg-oui
Enseignants contractuels: La procédure d'abandon de poste est enclenchée

Le 18 mars 2019 à 18:26

Modifié le 20 mars 2019 à 14:21

Les grèves ont été suivies à un taux de 50% environ. Sur 55.000 enseignants, cela représente 27.500 absents. Ce lundi 18 mars, les directeurs des AREFs (académies régionales de l'Education et de la Formation) ont tous adressé des courriers (fac-similé ci-dessous) aux directeurs provinciaux. Ces derniers sont invités à faire recenser les enseignants absents, à enclencher à leur encontre la procédure d'abandon de poste et de transmettre les listes des concernés aux AREFs, au plus tard le jeudi 21 mars 2019.

Cette procédure d'abandon de poste est prévue par ... le statut de la fonction publique, que les enseignants grévistes voulaient justement intégrer.

Elle prévoit plusieurs étapes, la première étant la mise en demeure intimant aux absents l'ordre de reprendre le service dans les sept jours. Une suspension de la rémunération peut être prononcée, ainsi que la révocation sans en référer au conseil de discipline.

Les postes ainsi libérés seront pourvus par le biais de nouveaux recrutements afin d'assurer la continuité du service public.

Enseignants contractuels: la procédure d'abandon de poste est enclenchée

Le 18 mars 2019 à18:48

Modifié le 20 mars 2019 à 14:21

Les 12 académies régionales ont enclenché la procédure d'abandon de poste à l'encontre des enseignants "contractuels" grévistes depuis deux semaines. Invoquant la continuation du service public, les AREFs ont lancé le recensement des absents, procédure qui peut déboucher sur une révocation.

Les grèves ont été suivies à un taux de 50% environ. Sur 55.000 enseignants, cela représente 27.500 absents. Ce lundi 18 mars, les directeurs des AREFs (académies régionales de l'Education et de la Formation) ont tous adressé des courriers (fac-similé ci-dessous) aux directeurs provinciaux. Ces derniers sont invités à faire recenser les enseignants absents, à enclencher à leur encontre la procédure d'abandon de poste et de transmettre les listes des concernés aux AREFs, au plus tard le jeudi 21 mars 2019.

Cette procédure d'abandon de poste est prévue par ... le statut de la fonction publique, que les enseignants grévistes voulaient justement intégrer.

Elle prévoit plusieurs étapes, la première étant la mise en demeure intimant aux absents l'ordre de reprendre le service dans les sept jours. Une suspension de la rémunération peut être prononcée, ainsi que la révocation sans en référer au conseil de discipline.

Les postes ainsi libérés seront pourvus par le biais de nouveaux recrutements afin d'assurer la continuité du service public.

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communication financière Situation au 30 Juin 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.