Enseignants des Académies: six jours de grève en mars, le ministère réagit

Les enseignants cadres des académies régionales de l’éducation et de la formation observeront deux grèves nationales de 72 heures durant le mois de mars.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/24-02-2020/contractuels2019102.jpg-oui
Enseignants des Académies: six jours de grève en mars, le ministère réagit

Le 24 février 2020 à 12:37

Modifié le 24 février 2020 à 15:08

Suite à une réunion de son conseil national, tenue les 21 et 22 février, la Coordination nationale des enseignants des Aref a décidé de mener un nouveau mouvement de protestation. 

Dans un communiqué publié dimanche 23 février, la CNPCC annonce deux grèves nationales de trois jours, les 3, 4 et 5 mars, et les 23,24 et 25 du même mois. 

Ces grèves seront accompagnées de marches régionales le 23 mars, dans différentes villes.

Pour rappel, les "ex-contractuels" refusent toujours le recrutement régional dans le cadre du statut des Aref et réclament l’intégration directe dans la fonction publique auprès du ministère de l’Education nationale.

Ils dénoncent aussi le manque d’engagement du ministère de l’Education nationale quant aux termes de l’accord du 13 avril 2019, les retenues sur les salaires et le retard des bourses de la promotion 2019.

Le ministère suspend le dialogue

Les enseignants des Académies régionales multiplient les mouvements de protestation contre le recrutement régional depuis le début de cette année scolaire. 

Pour apaiser la situation, le ministère de l'Education nationale a proposé d'améliorer leur statut, lors d'une réunion tenue le 12 février entre le ministère et les syndicats les plus représentatifs de l'enseignement.

Une autre réunion était prévue ce lundi 24 février, pour discuter des détails de cette proposition, avant d'être annulée par le ministère, suite à l'annonce des 6 jours de grève. 

La décision fait suite au non-respect par les "ex-contractuels" des engagements pris le 12 février, annonce le ministère de l'Education nationale dans un communiqué, mis en ligne ce lundi.

Le ministère précise qu’il a, lui, répondu aux revendications formulées par les représentants des enseignants des Académies, dans le but d'assurer leur stabilité professionnelle.

Le département de Saaid Amzazi déclare que le dialogue sera donc suspendu en l’absence des conditions requises pour mener des négociations sérieuses et responsables, et qu'il prendra les mesures nécessaires en cas de manquement aux obligations professionnelles.

Communiqué de la CNPCC

Communiqué du ministère de l'Education nationale

Enseignants des Académies: six jours de grève en mars, le ministère réagit

Le 24 février 2020 à13:19

Modifié le 24 février 2020 à 15:08

Les enseignants cadres des académies régionales de l’éducation et de la formation observeront deux grèves nationales de 72 heures durant le mois de mars.

com_redaction-31

Suite à une réunion de son conseil national, tenue les 21 et 22 février, la Coordination nationale des enseignants des Aref a décidé de mener un nouveau mouvement de protestation. 

Dans un communiqué publié dimanche 23 février, la CNPCC annonce deux grèves nationales de trois jours, les 3, 4 et 5 mars, et les 23,24 et 25 du même mois. 

Ces grèves seront accompagnées de marches régionales le 23 mars, dans différentes villes.

Pour rappel, les "ex-contractuels" refusent toujours le recrutement régional dans le cadre du statut des Aref et réclament l’intégration directe dans la fonction publique auprès du ministère de l’Education nationale.

Ils dénoncent aussi le manque d’engagement du ministère de l’Education nationale quant aux termes de l’accord du 13 avril 2019, les retenues sur les salaires et le retard des bourses de la promotion 2019.

Le ministère suspend le dialogue

Les enseignants des Académies régionales multiplient les mouvements de protestation contre le recrutement régional depuis le début de cette année scolaire. 

Pour apaiser la situation, le ministère de l'Education nationale a proposé d'améliorer leur statut, lors d'une réunion tenue le 12 février entre le ministère et les syndicats les plus représentatifs de l'enseignement.

Une autre réunion était prévue ce lundi 24 février, pour discuter des détails de cette proposition, avant d'être annulée par le ministère, suite à l'annonce des 6 jours de grève. 

La décision fait suite au non-respect par les "ex-contractuels" des engagements pris le 12 février, annonce le ministère de l'Education nationale dans un communiqué, mis en ligne ce lundi.

Le ministère précise qu’il a, lui, répondu aux revendications formulées par les représentants des enseignants des Académies, dans le but d'assurer leur stabilité professionnelle.

Le département de Saaid Amzazi déclare que le dialogue sera donc suspendu en l’absence des conditions requises pour mener des négociations sérieuses et responsables, et qu'il prendra les mesures nécessaires en cas de manquement aux obligations professionnelles.

Communiqué de la CNPCC

Communiqué du ministère de l'Education nationale

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Société Aluminium du Maroc : Indicateurs financiers du troisième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.