Enseignement: les syndicats boycottent la réunion du 23 mai

Les cinq syndicats les plus représentatifs de l’enseignement ont boycotté la réunion prévue jeudi 23 mai avec le ministre de l’Education nationale, Saaid Amzazi. Le ministère réagit.

Enseignement: les syndicats boycottent la réunion du 23 mai

Le 24 mai 2019 à 10:40

Modifié le 24 mai 2019 à 11:35

Lors de la dernière réunion tenue le 10 mai, le ministère s’est engagé à publier une note ministérielle confirmant la suspension des mesures administratives à l’encontre les enseignants des Académies, à la demande des cinq syndicats et des représentants des ex-contractuels.

Cette note n’a, jusqu’à présent, pas encore été publiée. La CDT, l’UGTM, la FDT l’UMT et la FNE ont donc décidé de boycotter la réunion qui était prévue jeudi avec Amzazi.

Dans un communiqué conjoint publié le même jour, les cinq syndicats annoncent l’organisation de manifestations, samedi 25 mai et le 1er juin.

La réaction du ministère

Le ministère de l'Education nationale a fait part de son étonnement suite à "cette décision surprise" des syndicats et des enseignants-cadres des Académie régionales de l’éducation et ce "en dépit des différentes mesures prises pour la tenue de cette réunion qui devait examiner le dossier des cadres des AREF dans sa globalité, comme convenu lors de la réunion du 10 mai 2019", lit-on dans un communiqué rendu public jeudi soir.

"Le ministère a réitéré sa disposition à poursuivre le dialogue autour de tout ce qui de nature à promouvoir le système éducatif et renforcer la stabilité des acteurs de l'éducation".

Le ministère a également souligné son engagement à coordonner avec les autorités gouvernementales concernées afin de trouver les solutions appropriées conformément à l’arrangement convenu lors des réunions du 13 avril et du 10 mai derniers, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement des cours.

"Le département de tutelle demeure attaché aux résultats de la réunion du 13 avril 2019, notamment en ce qui concerne la suspension des mesures administratives et juridiques prises à l'encontre de certains enseignants-cadres d’Académies régionales, comme a été confirmé par le ministre dans ses déclarations à la presse et explicitement énoncé dans le communiqué rendu public immédiatement après cette réunion", conclut le document. 

Enseignement: les syndicats boycottent la réunion du 23 mai

Le 24 mai 2019 à11:35

Modifié le 24 mai 2019 à 11:35

Les cinq syndicats les plus représentatifs de l’enseignement ont boycotté la réunion prévue jeudi 23 mai avec le ministre de l’Education nationale, Saaid Amzazi. Le ministère réagit.

Lors de la dernière réunion tenue le 10 mai, le ministère s’est engagé à publier une note ministérielle confirmant la suspension des mesures administratives à l’encontre les enseignants des Académies, à la demande des cinq syndicats et des représentants des ex-contractuels.

Cette note n’a, jusqu’à présent, pas encore été publiée. La CDT, l’UGTM, la FDT l’UMT et la FNE ont donc décidé de boycotter la réunion qui était prévue jeudi avec Amzazi.

Dans un communiqué conjoint publié le même jour, les cinq syndicats annoncent l’organisation de manifestations, samedi 25 mai et le 1er juin.

La réaction du ministère

Le ministère de l'Education nationale a fait part de son étonnement suite à "cette décision surprise" des syndicats et des enseignants-cadres des Académie régionales de l’éducation et ce "en dépit des différentes mesures prises pour la tenue de cette réunion qui devait examiner le dossier des cadres des AREF dans sa globalité, comme convenu lors de la réunion du 10 mai 2019", lit-on dans un communiqué rendu public jeudi soir.

"Le ministère a réitéré sa disposition à poursuivre le dialogue autour de tout ce qui de nature à promouvoir le système éducatif et renforcer la stabilité des acteurs de l'éducation".

Le ministère a également souligné son engagement à coordonner avec les autorités gouvernementales concernées afin de trouver les solutions appropriées conformément à l’arrangement convenu lors des réunions du 13 avril et du 10 mai derniers, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement des cours.

"Le département de tutelle demeure attaché aux résultats de la réunion du 13 avril 2019, notamment en ce qui concerne la suspension des mesures administratives et juridiques prises à l'encontre de certains enseignants-cadres d’Académies régionales, comme a été confirmé par le ministre dans ses déclarations à la presse et explicitement énoncé dans le communiqué rendu public immédiatement après cette réunion", conclut le document. 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.