Entrée en vigueur de l’embargo américain sur le pétrole vénézuélien

L'embargo américain sur le pétrole vénézuélien est entré en vigueur dimanche dans le but de pousser le président Nicolas Maduro vers la sortie.

Entrée en vigueur de l’embargo américain sur le pétrole vénézuélien

Le 28 avril 2019 à 11:30

Modifié le 28 avril 2019 à 11:30

A compter de 00H01 (04H01 GMT), l'embargo interdit à toute entreprise américaine d'acheter du pétrole à la compagnie pétrolière publique PDVSA ou l'une de ses filiales, et à toute entité étrangère d'utiliser le système bancaire américain pour se fournir en or noir vénézuélien.

Cet embargo est l'une des mesures annoncées par le président Donald Trump pour renverser le gouvernement vénézuélien au profit de l'opposant Juan Guaido, président par intérim reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont la plupart de ceux d'Amérique latine.

Le Venezuela exportait fin 2018 un demi-million de barils par jour vers les Etats-Unis, et trois quarts de ses revenus pétroliers provenaient de clients américains. La filiale américaine de PDVSA, Citgo, possède des raffineries, des oléoducs et des participations dans des terminaux pétroliers sur le sol américain, et des milliers de stations-essence portent l'enseigne Citgo sous statut de franchise.

Washington a gelé les fonds aux Etats-Unis de Citgo, confiant leur contrôle à Juan Guaido. Celui-ci a nommé une nouvelle direction à la tête de la filiale américaine, laquelle peut ainsi continuer à fonctionner.

(MAP)

Tags : pétrole

Entrée en vigueur de l’embargo américain sur le pétrole vénézuélien

Le 28 avril 2019 à11:30

Modifié le 28 avril 2019 à 11:30

L'embargo américain sur le pétrole vénézuélien est entré en vigueur dimanche dans le but de pousser le président Nicolas Maduro vers la sortie.

A compter de 00H01 (04H01 GMT), l'embargo interdit à toute entreprise américaine d'acheter du pétrole à la compagnie pétrolière publique PDVSA ou l'une de ses filiales, et à toute entité étrangère d'utiliser le système bancaire américain pour se fournir en or noir vénézuélien.

Cet embargo est l'une des mesures annoncées par le président Donald Trump pour renverser le gouvernement vénézuélien au profit de l'opposant Juan Guaido, président par intérim reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont la plupart de ceux d'Amérique latine.

Le Venezuela exportait fin 2018 un demi-million de barils par jour vers les Etats-Unis, et trois quarts de ses revenus pétroliers provenaient de clients américains. La filiale américaine de PDVSA, Citgo, possède des raffineries, des oléoducs et des participations dans des terminaux pétroliers sur le sol américain, et des milliers de stations-essence portent l'enseigne Citgo sous statut de franchise.

Washington a gelé les fonds aux Etats-Unis de Citgo, confiant leur contrôle à Juan Guaido. Celui-ci a nommé une nouvelle direction à la tête de la filiale américaine, laquelle peut ainsi continuer à fonctionner.

(MAP)

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.