Etat-civil : Désormais, un identifiant unique pour chaque nouveau-né

Dans la commune de Casablanca, des nouveau-nés se sont vus attribuer un numéro d’identification unique qui les accompagnera tout au long de leur vie.

Etat-civil : Désormais, un identifiant unique pour chaque nouveau-né

Le 01 juillet 2019 à 19:42

Modifié le 01 juillet 2019 à 20:06

C’est un fait inédit. Certains Casablancais qui ont eu récemment des bébés ont remarqué lors de l’enregistrement de leurs nouveau-nés à l’Etat-civil, que ces derniers se sont vu attribuer un numéro. Ce numéro inscrit sur le livret de famille s’intitule "Numéro d’identification unique".

Au moment même de l’enregistrement du nouveau-né, l’heureux papa peut sortir de l’arrondissement avec son extrait d'acte de naissance en poche, numérique qui plus est. (Voir Fac-similé).

"C’est une procédure qui a commencé avec la numérisation et la digitalisation de l’Etat-civil", nous explique un cadre dans un arrondissement du grand Casablanca.

"C’est une référence qui sera attribuée à tous les individus et qui regroupera toutes les informations qui les concernent", ajoute-t-il. 

L’éclairage qui nous a été donné concorde avec les explications données par les officiers de l’Etat-civil aux heureux papas contactés par nos soins.

Il s’agit d’un numéro dont l’attribution est "systématique" pour les nouveau-nés. Il sera généralisé à tous les Marocains dans les années à venir.

"Ce numéro est attribué pour qu’il comporte des données individuelles sur chaque individu de sa naissance à son décès, et ainsi il sera comme une empreinte… qui permet à son titulaire de s’identifier auprès de tous les départements ministériels", nous explique brièvement notre interlocuteur dans un arrondissement de la capitale économique.

Toujours selon notre interlocuteur, ce numéro est différent de celui de la CIN. "Le numéro d’identification unique est attribué à la naissance contrairement au numéro de CIN qui, lui, n’est attribué qu’à la majorité à savoir 18 ans", nous explique-t-il.

Notre interlocuteur n’était pas en mesure de nous dire si ce nouveau numéro d’identification unique est le même que celui que compte déployer le ministère de l’Intérieur dans le cadre de son projet de mise en place de Registre national de la population et de Registre social unifié.

Ces registres font partie, comme nous l’avions expliqué dans plusieurs articles, d’une réforme sociale globale.

Un lien avec le registre national et le registre social unique?

Ces deux registres font partie d’un programme prioritaire pour le gouvernement dont la mise en œuvre et l’exécution relèvent du ministère de l’intérieur.

Cela dit, il y a de fortes similitudes entre les deux identifiants.

"Le RNP vise à rassembler et à préserver les données personnelles, ainsi qu’à s’assurer de la fiabilité des données à travers le recours à un identifiant numérique civil et social octroyé à l’ensemble des habitants du Royaume, y compris les mineurs, les nouveau-nés et les Marocains résidents à l’étranger", avait expliqué Abdelouafi Laftit, ministre de l’intérieur en novembre dernier.

Au cœur de cette réforme comme l’indique le ministre, l’identifiant numérique civil.

Dans un précédent article nous avions expliqué que cet identifiant aura la conception suivante :

-  Un numéro aléatoire de 10 digits pouvant supporter 800 millions de conceptions.

-  Absence de profilage ou d’intelligence intégrée dans le nombre ce qui le rend insensible à la fraude ou au vol.

-  Un numéro permanent qui ne peut être attribué de nouveau à une autre personne en cas de décès du titulaire initial.

-  Un chiffre de contrôle est intégré au numéro pour s’assurer que la saisie du numéro est authentique et sans erreur.

-  Un identifiant numérique pour garantir une utilisation et une acceptabilité plus larges.

>>Lire aussi 

El Khalfi : le registre social unique débutera avant fin 2019

Registre national de la population : détails inédits sur le projet

Registre national de la population : l’expérience pilote sera lancée en 2019

Voici les dispositifs qui vont encadrer le ciblage des bénéficiaires des programmes sociaux

Comment fonctionnera le Registre social unifié

Etat-civil : Désormais, un identifiant unique pour chaque nouveau-né

Le 01 juillet 2019 à20:06

Modifié le 01 juillet 2019 à 20:06

Dans la commune de Casablanca, des nouveau-nés se sont vus attribuer un numéro d’identification unique qui les accompagnera tout au long de leur vie.

C’est un fait inédit. Certains Casablancais qui ont eu récemment des bébés ont remarqué lors de l’enregistrement de leurs nouveau-nés à l’Etat-civil, que ces derniers se sont vu attribuer un numéro. Ce numéro inscrit sur le livret de famille s’intitule "Numéro d’identification unique".

Au moment même de l’enregistrement du nouveau-né, l’heureux papa peut sortir de l’arrondissement avec son extrait d'acte de naissance en poche, numérique qui plus est. (Voir Fac-similé).

"C’est une procédure qui a commencé avec la numérisation et la digitalisation de l’Etat-civil", nous explique un cadre dans un arrondissement du grand Casablanca.

"C’est une référence qui sera attribuée à tous les individus et qui regroupera toutes les informations qui les concernent", ajoute-t-il. 

L’éclairage qui nous a été donné concorde avec les explications données par les officiers de l’Etat-civil aux heureux papas contactés par nos soins.

Il s’agit d’un numéro dont l’attribution est "systématique" pour les nouveau-nés. Il sera généralisé à tous les Marocains dans les années à venir.

"Ce numéro est attribué pour qu’il comporte des données individuelles sur chaque individu de sa naissance à son décès, et ainsi il sera comme une empreinte… qui permet à son titulaire de s’identifier auprès de tous les départements ministériels", nous explique brièvement notre interlocuteur dans un arrondissement de la capitale économique.

Toujours selon notre interlocuteur, ce numéro est différent de celui de la CIN. "Le numéro d’identification unique est attribué à la naissance contrairement au numéro de CIN qui, lui, n’est attribué qu’à la majorité à savoir 18 ans", nous explique-t-il.

Notre interlocuteur n’était pas en mesure de nous dire si ce nouveau numéro d’identification unique est le même que celui que compte déployer le ministère de l’Intérieur dans le cadre de son projet de mise en place de Registre national de la population et de Registre social unifié.

Ces registres font partie, comme nous l’avions expliqué dans plusieurs articles, d’une réforme sociale globale.

Un lien avec le registre national et le registre social unique?

Ces deux registres font partie d’un programme prioritaire pour le gouvernement dont la mise en œuvre et l’exécution relèvent du ministère de l’intérieur.

Cela dit, il y a de fortes similitudes entre les deux identifiants.

"Le RNP vise à rassembler et à préserver les données personnelles, ainsi qu’à s’assurer de la fiabilité des données à travers le recours à un identifiant numérique civil et social octroyé à l’ensemble des habitants du Royaume, y compris les mineurs, les nouveau-nés et les Marocains résidents à l’étranger", avait expliqué Abdelouafi Laftit, ministre de l’intérieur en novembre dernier.

Au cœur de cette réforme comme l’indique le ministre, l’identifiant numérique civil.

Dans un précédent article nous avions expliqué que cet identifiant aura la conception suivante :

-  Un numéro aléatoire de 10 digits pouvant supporter 800 millions de conceptions.

-  Absence de profilage ou d’intelligence intégrée dans le nombre ce qui le rend insensible à la fraude ou au vol.

-  Un numéro permanent qui ne peut être attribué de nouveau à une autre personne en cas de décès du titulaire initial.

-  Un chiffre de contrôle est intégré au numéro pour s’assurer que la saisie du numéro est authentique et sans erreur.

-  Un identifiant numérique pour garantir une utilisation et une acceptabilité plus larges.

>>Lire aussi 

El Khalfi : le registre social unique débutera avant fin 2019

Registre national de la population : détails inédits sur le projet

Registre national de la population : l’expérience pilote sera lancée en 2019

Voici les dispositifs qui vont encadrer le ciblage des bénéficiaires des programmes sociaux

Comment fonctionnera le Registre social unifié

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.