Etat d'urgence: en cas de décès, rituel et obsèques en comité restreint

Coronavirus oblige, rituel et nombre de personnes pouvant se réunir suite à un décès d'un proche sont désormais limités. Enterrement, funérailles, déplacement... quelles sont les restrictions en vigueur au Maroc?

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/30-03-2020/Cimetire1.jpg-oui
Etat d'urgence : en cas de décès, rituel et obsèques en comité restreint (Photo AIC press)

Le 30 mars 2020 à 17:18

Modifié le 30 mars 2020 à 18:14

Le décret encadrant l'état d'urgence sanitaire instauré au Maroc pour faire face à la propagation du coronavirus, interdit tout rassemblement, attroupement ou réunion d’un groupe de personnes, quelles qu’en soient les causes. Qu'en est-il des funérailles?

Des instructions ont bien été adressées aux collectivités territoriales pour limiter les rassemblements en cas de décès et gérer les funérailles. 

Face aux restrictions imposées par l'état d'urgence sanitaire, pompes funèbres, représentants religieux et familles sont obligés de prendre des mesures particulières.

"Les funérailles et l'enterrement ne peuvent désormais se faire qu’en comité restreint", nous affirment deux agents d'autorité exerçant dans deux villes différentes.

"Dix, c'est le nombre de personnes autorisées à se réunir en cas de décès d'un proche. Elles peuvent également accompagner le cercueil au cimetière à condition de s'éparpiller et respecter une distance de sécurité", détaille l'une de nos sources.
 
Les autorisations de déplacement et de rassemblement en cas de décès, relevant du ressort des autorités locales, sont traitées au cas par cas, souligne-t-on de mêmes sources.

Qu'en est-il des décès covid-19?

En cas de décès de cas possible ou confirmé de covid-19, le ministère de la Santé a émis des consignes strictes détaillant la procédure de gestion et le protocole approprié, allant de la préparation de l'équipe de gestion à l'enterrement du corps.

  1. Préparation de l’équipe:

- Désigner l’équipe de gestion locale constituée de représentants de la délégation du ministère de la santé et l’équipe du bureau communale d’hygiène;

- Former l’équipe en matière de gestion de la dépouille et la communication avec la famille et son entourage;

- Assurer la disponibilité des ressources nécessaires pour la gestion des décès à l’hôpital: équipements de protection individuelle, draps et housses mortuaires, cercueil, solution désinfectante virucide...

 2. Lavage et enveloppement du corps:

- Le rituel du lavage du corps, que ce soit à la morgue de l’hôpital ou la morgue municipale, doit être supervisé par l’équipe de gestion locale (réduire au minimum l’usage de l’eau, les projections de l’eau et les rituels appliqués);

- La personne chargée du lavage de la dépouille doit prendre toutes les mesures de précautions nécessaires (EPI et étanche à l’eau);

- Après lavage et obturation des orifices naturels, le corps doit être placé dans un drap mortuaire puis dans sac mortuaire étanche, hermétiquement clos. Appliquer sur la surface externe du sac mortuaire un désinfectant adapté (exemple: eau de javel à 12° diluée à 1/6e (1 volume d’eau de javel+5 volumes d’eau courante)).

- Placer le sac mortuaire dans le cercueil.

- Le local de lavage du corps doit être désinfecté.

- Les déchets produits doivent être collectés et doivent suivre le circuit des déchets à risque infectieux.

3. Transport du corps:

- L’équipe de gestion locale doit assurer le respect des mesures d’hygiène et d’isolement de la dépouille lors du transfert (de la chambre à la morgue de l’hôpital ou du domicile à la morgue municipale);

- Désinfecter le chariot de transfert ou le véhicule à la fin du transfert de la dépouille.

4. Enterrement:

- L’équipe de gestion locale doit veiller à ce que l’enterrement soit rapide et sécurisé;

- Le corps doit être enterré à la profondeur habituelle dans un endroit surveillé et sécurisé du cimetière.

(Photo AIC press)

Etat d'urgence: en cas de décès, rituel et obsèques en comité restreint

Le 30 mars 2020 à17:34

Modifié le 30 mars 2020 à 18:14

Coronavirus oblige, rituel et nombre de personnes pouvant se réunir suite à un décès d'un proche sont désormais limités. Enterrement, funérailles, déplacement... quelles sont les restrictions en vigueur au Maroc?

Le décret encadrant l'état d'urgence sanitaire instauré au Maroc pour faire face à la propagation du coronavirus, interdit tout rassemblement, attroupement ou réunion d’un groupe de personnes, quelles qu’en soient les causes. Qu'en est-il des funérailles?

Des instructions ont bien été adressées aux collectivités territoriales pour limiter les rassemblements en cas de décès et gérer les funérailles. 

Face aux restrictions imposées par l'état d'urgence sanitaire, pompes funèbres, représentants religieux et familles sont obligés de prendre des mesures particulières.

"Les funérailles et l'enterrement ne peuvent désormais se faire qu’en comité restreint", nous affirment deux agents d'autorité exerçant dans deux villes différentes.

"Dix, c'est le nombre de personnes autorisées à se réunir en cas de décès d'un proche. Elles peuvent également accompagner le cercueil au cimetière à condition de s'éparpiller et respecter une distance de sécurité", détaille l'une de nos sources.
 
Les autorisations de déplacement et de rassemblement en cas de décès, relevant du ressort des autorités locales, sont traitées au cas par cas, souligne-t-on de mêmes sources.

Qu'en est-il des décès covid-19?

En cas de décès de cas possible ou confirmé de covid-19, le ministère de la Santé a émis des consignes strictes détaillant la procédure de gestion et le protocole approprié, allant de la préparation de l'équipe de gestion à l'enterrement du corps.

  1. Préparation de l’équipe:

- Désigner l’équipe de gestion locale constituée de représentants de la délégation du ministère de la santé et l’équipe du bureau communale d’hygiène;

- Former l’équipe en matière de gestion de la dépouille et la communication avec la famille et son entourage;

- Assurer la disponibilité des ressources nécessaires pour la gestion des décès à l’hôpital: équipements de protection individuelle, draps et housses mortuaires, cercueil, solution désinfectante virucide...

 2. Lavage et enveloppement du corps:

- Le rituel du lavage du corps, que ce soit à la morgue de l’hôpital ou la morgue municipale, doit être supervisé par l’équipe de gestion locale (réduire au minimum l’usage de l’eau, les projections de l’eau et les rituels appliqués);

- La personne chargée du lavage de la dépouille doit prendre toutes les mesures de précautions nécessaires (EPI et étanche à l’eau);

- Après lavage et obturation des orifices naturels, le corps doit être placé dans un drap mortuaire puis dans sac mortuaire étanche, hermétiquement clos. Appliquer sur la surface externe du sac mortuaire un désinfectant adapté (exemple: eau de javel à 12° diluée à 1/6e (1 volume d’eau de javel+5 volumes d’eau courante)).

- Placer le sac mortuaire dans le cercueil.

- Le local de lavage du corps doit être désinfecté.

- Les déchets produits doivent être collectés et doivent suivre le circuit des déchets à risque infectieux.

3. Transport du corps:

- L’équipe de gestion locale doit assurer le respect des mesures d’hygiène et d’isolement de la dépouille lors du transfert (de la chambre à la morgue de l’hôpital ou du domicile à la morgue municipale);

- Désinfecter le chariot de transfert ou le véhicule à la fin du transfert de la dépouille.

4. Enterrement:

- L’équipe de gestion locale doit veiller à ce que l’enterrement soit rapide et sécurisé;

- Le corps doit être enterré à la profondeur habituelle dans un endroit surveillé et sécurisé du cimetière.

A lire aussi


Communication financière

INVOLYS: Activité du Premier Semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.