Défense. Deux F-16 des FRA modernisés sont de retour au Maroc

Le 3 janvier dernier, les avions de combat F16 C 08-8013 et F16 D 08-8019 des Forces royales air marocaines sont rentrés au Maroc, à partir de la base aérienne d’Edward aux Etats-Unis. Elles ont subi une modernisation du système électronique, un processus qui sera appliqué à 23 F16 des FRA.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/13-02-2019/F_16_marocain_FRA_Marrakech0.jpg-oui
Deux F16 des Forces royales air modernisés sont de retour au Maroc

Le 13 février 2019 à 12:12

Modifié le 13 février 2019 à 13:44

Selon le journal spécialisé Defensa.com, les deux avions sont arrivés à la 6e base aérienne à Ben Guerir, accompagnés par un avion de ravitaillement en vol KC-135R en provenance des Etats-Unis.

Harris Corporation a remporté un contrat de 91 millions de dollars pour équiper les F16 de l’armée de l'air marocaine d’un système de guerre électronique AN/ALQ-211 AIDEWS. Il est situé dans l’extrémité des ailes. Ce système a la capacité de détecter et de localiser la provenance d’ondes radar et de contrer le brouillage, protégeant ainsi les F16 contre les attaques de missiles sol-air et air-air.

La modernisation de la flotte marocaine est en cours par Lockheed Martin Aeronautics Corporation, qui a signé un contrat de 16 millions de dollars en novembre 2016.

En décembre 2009, le Maroc a signé un contrat de 841,6 millions de dollars avec Lockheed Martin Aeronautics portant sur l’achat de 18 monoplaces F16C et de six F16D biplaces dans le cadre d’un programme de modernisation de la flotte des forces armées.

Déployés à la base de Ben Guerir, près de Marrakech, les F16 modernisés ont été utilisés au Yémen, dans le cadre de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite contre les Houthis. L’un de ces avions a été perdu dans un accident en raison d'une défaillance technique.

Lire aussi: 8 questions autour du F-16 marocain au Yémen

Défense. Deux F-16 des FRA modernisés sont de retour au Maroc

Le 13 février 2019 à13:44

Modifié le 13 février 2019 à 13:44

Le 3 janvier dernier, les avions de combat F16 C 08-8013 et F16 D 08-8019 des Forces royales air marocaines sont rentrés au Maroc, à partir de la base aérienne d’Edward aux Etats-Unis. Elles ont subi une modernisation du système électronique, un processus qui sera appliqué à 23 F16 des FRA.

Selon le journal spécialisé Defensa.com, les deux avions sont arrivés à la 6e base aérienne à Ben Guerir, accompagnés par un avion de ravitaillement en vol KC-135R en provenance des Etats-Unis.

Harris Corporation a remporté un contrat de 91 millions de dollars pour équiper les F16 de l’armée de l'air marocaine d’un système de guerre électronique AN/ALQ-211 AIDEWS. Il est situé dans l’extrémité des ailes. Ce système a la capacité de détecter et de localiser la provenance d’ondes radar et de contrer le brouillage, protégeant ainsi les F16 contre les attaques de missiles sol-air et air-air.

La modernisation de la flotte marocaine est en cours par Lockheed Martin Aeronautics Corporation, qui a signé un contrat de 16 millions de dollars en novembre 2016.

En décembre 2009, le Maroc a signé un contrat de 841,6 millions de dollars avec Lockheed Martin Aeronautics portant sur l’achat de 18 monoplaces F16C et de six F16D biplaces dans le cadre d’un programme de modernisation de la flotte des forces armées.

Déployés à la base de Ben Guerir, près de Marrakech, les F16 modernisés ont été utilisés au Yémen, dans le cadre de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite contre les Houthis. L’un de ces avions a été perdu dans un accident en raison d'une défaillance technique.

Lire aussi: 8 questions autour du F-16 marocain au Yémen

A lire aussi


Communication financière

CFG Bank - Enregistrement note d’information CD

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.