Fact Checking : “Pas de modification du code de la route pour le moment“ (officiel)

Pendant deux ou trois semaines, de nombreux journaux marocains ont publié des articles annonçant des modifications du code de la route. Après vérification, il n’y a rien eu de tel.

Fact Checking : “Pas de modification du code de la route pour le moment“ (officiel)

Le 23 août 2019 à 16:59

Modifié le 23 août 2019 à 20:23

D’un article à l’autre, les éléments étaient les mêmes ou presque : l’absence de klaxon serait verbalisée ; il serait interdit de placer des écrans devant le conducteur à n’importe quel endroit, y compris les rétroviseurs ; d’autres infractions sont annoncées concernant un clignotant non utilisé, des essuie-glaces en panne, ou encore le fait de rouler trop lentement sans feux de détresse…

Aucun de ces articles ne cite une source.

Le premier d’entre eux a été publié début mars et annonçait une décision prise en Conseil de gouvernement. Vérification faite, il n’en est rien. Le Conseil de gouvernement n’avait pris qu’une mesure technique sans impact sur la conduite.

Le phénomène s’est accéléré, et au cours des deux ou trois dernières semaines, le lecteur a été inondé d’articles sur le sujet, certains annonçant des mesures déjà entrées en vigueur, un peu en catimini.

Certains articles ont été sponsorisés sur les réseaux sociaux.

Mohamed Najib Boulif, secrétaire d’Etat au transport, a été contacté par Médias24. Il a démenti ces informations, précisant qu’il “n’y a rien de tel à court terme“. Dont acte.

Fact Checking : “Pas de modification du code de la route pour le moment“ (officiel)

Le 23 août 2019 à16:59

Modifié le 23 août 2019 à 20:23

Pendant deux ou trois semaines, de nombreux journaux marocains ont publié des articles annonçant des modifications du code de la route. Après vérification, il n’y a rien eu de tel.

D’un article à l’autre, les éléments étaient les mêmes ou presque : l’absence de klaxon serait verbalisée ; il serait interdit de placer des écrans devant le conducteur à n’importe quel endroit, y compris les rétroviseurs ; d’autres infractions sont annoncées concernant un clignotant non utilisé, des essuie-glaces en panne, ou encore le fait de rouler trop lentement sans feux de détresse…

Aucun de ces articles ne cite une source.

Le premier d’entre eux a été publié début mars et annonçait une décision prise en Conseil de gouvernement. Vérification faite, il n’en est rien. Le Conseil de gouvernement n’avait pris qu’une mesure technique sans impact sur la conduite.

Le phénomène s’est accéléré, et au cours des deux ou trois dernières semaines, le lecteur a été inondé d’articles sur le sujet, certains annonçant des mesures déjà entrées en vigueur, un peu en catimini.

Certains articles ont été sponsorisés sur les réseaux sociaux.

Mohamed Najib Boulif, secrétaire d’Etat au transport, a été contacté par Médias24. Il a démenti ces informations, précisant qu’il “n’y a rien de tel à court terme“. Dont acte.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.