(AFP)

La Bourse de New York était le théâtre vendredi de fortes fluctuations, le violent retour de la volatilité sur les marchés depuis le début de la semaine rendant les investisseurs fébriles.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, montait vers 19H30 GMT de 0,25% après avoir perdu jusqu'à 2,1% moins d'une heure auparavant.

La tendance était identique pour le Nasdaq (+0,50%), riche en valeurs technologiques, et le S&P 500 (+0,52%), qui réunit les 500 plus grandes entreprises cotées à New York.

Aucune information spécifique n'expliquait a priori ces mouvements extrêmes.

"Bien sûr on a les inquiétudes sur l'accélération de l'inflation, la hausse des taux d'intérêt, le durcissement des politiques monétaires, l'arrivée de la réforme fiscale au mauvais moment du cycle économique...", a souligné Karl Haeling de la banque LBBW.

"Mais maintenant on est passé à une autre phase, la baisse est surtout alimentée par le retour de la volatilité, le marché est emporté par son propre élan", a-t-il estimé.

Le VIX, un instrument mesurant la volatilité également surnommé "indice de la peur", était resté atone pendant des mois, s'élevant rarement au-dessus de 15. Il a bondi à plus de 50 mardi.

Dans ce contexte, de nombreux fonds et gérants de portefeuilles doivent pour des raisons techniques réajuster leur exposition au marché boursier.

"La chute de la Bourse était attendue depuis longtemps, le marché est monté trop haut, trop vite", a relevé Phil Davis de PSW Investments.

Dans l'immédiat, "il ne faut sans doute pas s'attendre à un énorme rebond dans la mesure où les indices sont redescendus à un niveau plus raisonnable", a-t-il ajouté.

Si le Dow Jones devait terminer la semaine au même niveau que jeudi soir, il enregistrerait sa pire chute hebdomadaire depuis 2008, quand la Bourse de New York était affectée par la crise financière.

Il s'agirait pour le S&P 500 de sa plus mauvaise semaine depuis 2011.

NasdaqNyse

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

La Bourse de New York était le théâtre vendredi de fortes fluctuations, le violent retour de la volatilité sur les marchés depuis le début de la semaine rendant les investisseurs fébriles.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, montait vers 19H30 GMT de 0,25% après avoir perdu jusqu'à 2,1% moins d'une heure auparavant.

La tendance était identique pour le Nasdaq (+0,50%), riche en valeurs technologiques, et le S&P 500 (+0,52%), qui réunit les 500 plus grandes entreprises cotées à New York.

Aucune information spécifique n'expliquait a priori ces mouvements extrêmes.

"Bien sûr on a les inquiétudes sur l'accélération de l'inflation, la hausse des taux d'intérêt, le durcissement des politiques monétaires, l'arrivée de la réforme fiscale au mauvais moment du cycle économique...", a souligné Karl Haeling de la banque LBBW.

"Mais maintenant on est passé à une autre phase, la baisse est surtout alimentée par le retour de la volatilité, le marché est emporté par son propre élan", a-t-il estimé.

Le VIX, un instrument mesurant la volatilité également surnommé "indice de la peur", était resté atone pendant des mois, s'élevant rarement au-dessus de 15. Il a bondi à plus de 50 mardi.

Dans ce contexte, de nombreux fonds et gérants de portefeuilles doivent pour des raisons techniques réajuster leur exposition au marché boursier.

"La chute de la Bourse était attendue depuis longtemps, le marché est monté trop haut, trop vite", a relevé Phil Davis de PSW Investments.

Dans l'immédiat, "il ne faut sans doute pas s'attendre à un énorme rebond dans la mesure où les indices sont redescendus à un niveau plus raisonnable", a-t-il ajouté.

Si le Dow Jones devait terminer la semaine au même niveau que jeudi soir, il enregistrerait sa pire chute hebdomadaire depuis 2008, quand la Bourse de New York était affectée par la crise financière.

Il s'agirait pour le S&P 500 de sa plus mauvaise semaine depuis 2011.

NasdaqNyse

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.