Menu
facebook twitter youtube
 
.
.
Page d'accueil Le Fil

La Bourse de Paris toujours en baisse après Wall Street 

Mardi 13 février 2018 à 15h24
PDF Imprimer
La Bourse de Paris toujours en baisse après Wall Street
(AFP)

La Bourse de Paris évoluait toujours dans le rouge (-0,21%) mardi après l'ouverture en baisse de Wall Street, préférant ne pas prendre de risques avant de connaître les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis mercredi.

A 15H34 (14H34 GMT), l'indice CAC 40 perdait 10,66 points, à 5.129,40 points, dans un volume d'échanges de 2,2 milliards d'euros. Lundi, il avait fini en hausse de 1,20%.

La cote parisienne, qui avait ouvert sur une note stable, est restée en petite baisse au cours de la séance, sans parvenir à aller de l'avant.

"Le premier vrai test pour le marché concernera l'inflation aux Etats-Unis qui sera publiée mercredi", ont relevé les analystes de Saxo Banque, alors que les craintes liées à une hausse de l'inflation ont récemment précipité les Bourses mondiales dans le rouge.

En effet, "une accélération de l'inflation pourrait amener la Fed (banque centrale américaine, ndlr) à relever ses taux plus rapidement que prévu, ce qui pourrait peser sur la croissance et les bénéfices des entreprises", a expliqué Franklin Pichard, directeur général délégué de Kiplink Finance.

Du côté des indicateurs, l'inflation au Royaume-Uni s'est maintenue à 3% en janvier sur un an, soutenue par l'alimentaire et l'habillement, selon le Bureau des statistiques nationales (ONS).

Par ailleurs, l'offre de pétrole "progressera probablement plus vite que la demande" cette année, a estimé l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a également légèrement relevé sa prévision de demande mondiale.

Concernant les valeurs, Michelin perdait 1,64% à 123,25 euros malgré la publication d'un bénéfice net "historique" pour 2017, en hausse de 1,4%, à 1,7 milliard d'euros.

Kering cédait 3,42% à 367,00 euros en dépit d'une année record en 2017, avec des ventes dépassant les 15 milliards d'euros et un bénéfice net qui a plus que doublé, à 1,7 milliard d'euros.

Engie cédait 0,67% à 12,57 euros. Un conseil d'administration extraordinaire, qui se tient ce mardi, pourrait proposer Jean-Pierre Clamadieu, PDG du groupe belge de chimie Solvay, pour prendre la présidence du groupe.

Ubisoft était en forte hausse (+4,00% à 65,98 euros), soutenu par des résultats au troisième trimestre meilleurs que prévu et la confirmation de ses prévisions pour son exercice en cours 2017/18.

Enfin, la cotation de SoLocal était suspendu à la demande du groupe jusqu'à l'ouverture de la Bourse jeudi 15 février. L'héritier des annuaires téléphoniques PagesJaunes a annoncé mardi après-midi qu'il allait supprimer 1.000 postes sur près de 4.500 sur la période 2018-2019, dont 800 dès cette année.

CAC 40 (Euronext)

.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
Agendaarticles_asuivre
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close