Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil Le Fil

Un "gros bruit", et un arbre abattu par l'ouragan tue une mère et son bébé 

Samedi 15 septembre 2018 à 00h16
Un
(AFP)

"J'ai entendu un gros bruit", raconte un voisin de la maison où une mère et son bébé ont perdu la vie à Wilmington, en Caroline du Nord, après la chute d'un arbre vendredi matin lors du passage de l'ouragan Florence.

Un cordon de plastique jaune de la police entoure le numéro 24 de la Mercer Avenue, dans un quartier résidentiel de la ville portuaire du sud-est des Etats-Unis.

La petite maison de plain-pied aux murs de brique rouge semble quasiment intacte depuis la rue, mais l'arrière offre une perspective bien différente.

Un arbre énorme s'est abattu au petit matin lorsque l'ouragan Florence est arrivé avec fracas sur la côte est américaine avec des vents soufflant jusqu'à 150 km/h.

Un pan de mur complètement effondré, laissant entrevoir quelques effets personnels, témoigne de la violence du choc.

Les pompiers n'ont pas ménagé leurs efforts, sous une pluie battante, pour extraire les victimes prises au piège sous les branches.

"Ils sont là, ils font face à beaucoup de stress. Ils ne savent même pas ce qui est arrivé à leur propre maison ou à leur propre famille. C'est une situation difficile pour tout le le monde", relève Buddy Marinette, chef des pompiers de la ville.

Selon lui, le quartier ne se trouvait pas dans une zone d'évacuation obligatoire.

Ses hommes, les traits tirés, viennent de se rassembler en cercle, un genou à terre, tête baissée, pour un poignant moment de recueillement.

"Nous les laissons souffler un peu pour le moment, ils en ont besoin", ajoute leur responsable, qui n'a pas souhaité confirmer lui-même ce que son visage fermé laissait supposer.

C'est la police de Wilmington qui a fait savoir sur Twitter dans l'après-midi qu'"une mère et son bébé ont été tués par la chute d'un arbre sur leur maison", tandis que le père, blessé, a été transporté à l'hôpital.

- "Un gros bruit" -

"L'électricité venait de sauter, vers 6H30. J'ai entendu un gros bruit peu après. J'ai mis le nez à la porte pour voir ce qu'il se passait, mais il faisait encore très noir", raconte Adam Sparks, un voisin.

Ce n'est qu'environ une heure plus tard, lorsque les camions de pompiers ont afflué dans la rue, qu'il a compris que quelque chose de grave s'était produit en face de chez lui.

"La plupart du voisinage avait évacué. Seuls moi, eux et quelques voisins avions décidé de rester", poursuit-il.

"Qui pouvait se préparer à ça? C'est le scénario catastrophe. Les arbres derrière leur maison sont très grands et très vieux. Il y a toujours des risques avec des arbres de ce genre", raconte-t-il.

Un autre voisin, Franco Hendrickson, se trouvait là quand des proches des victimes sont arrivés sur les lieux du drame en fin de matinée.

"Je pense qu'on leur avait déjà dit ce qu'il s'était passé", confie-t-il. "Et voir leur immense douleur était déchirant. Nous étions très, très tristes ce matin avec ma compagne".

Aucun des voisins rencontrés ne connaissait personnellement la famille. Elle venait à peine de s'installer, avec son bébé de "quelques mois", dans cette petite maison.

.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close