Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil Le Fil

Wall Street, aidée par les valeurs technologiques, rebondit à l'ouverture 

Vendredi 12 octobre 2018 à 15h19
Wall Street, aidée par les valeurs technologiques, rebondit à l'ouverture
(AFP)

Wall Street rebondissait vendredi à l'ouverture après deux séances de très net recul, profitant d'un rebond des valeurs technologiques et des performances de trois grandes banques à l'ouverture de la saison des résultats des entreprises.

Vers 14H35 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,82%, à 25.255,56 points après avoir perdu plus de 5% entre lundi et jeudi.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 1,89% à 7.467,39 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 1,14% à 2.759,56 points.

Après une journée particulièrement difficile mercredi, la place new-yorkaise avait connu jeudi une séance agitée alors que de virulentes critiques du président américain, Donald Trump, sur les hausses de taux de la Banque centrale (Fed) avaient ravivé les inquiétudes sur les conséquences de cette politique sur la croissance: le Dow Jones avait perdu 2,13% et le Nasdaq 1,25%.

Les valeurs technologiques, après un plongeon qui a duré plus d'une semaine, se reprenaient nettement vendredi et soutenaient les indices.

Le sous-indice regroupant ces entreprises au sein du S&P 500 gagnait 2,87%. Netflix prenait 4,75%, Apple 2,77%, Twitter 3,15%, et Snap 6,89%.

Cette reprise de la tech, traditionnel soutien de la hausse à Wall Street, survenait alors que les grandes banques JPMorgan Chase, Wells Fargo et Citigroup ont annoncé des résultats bien orientés vendredi à l'occasion du lancement de la saison des résultats trimestriels.

"Les banques ont rassuré sur l'état de l'économie" américaine, a réagi Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

JPMorgan Chase (-0,15%) a présenté un bénéfice net en forte hausse de 24,5%. Citigroup (+0,97%) a vu une progression de 11,8% de son bénéfice net, et Wells Fargo (0,34%) a affiché une hausse du sien d'un tiers.

- GE repousse ses résultats -

Ces résultats rassuraient les investisseurs, échaudés depuis plusieurs séances par la crainte de voir la Fed monter fortement ses taux, et de subir les conséquences potentielles de ces hausses au travers d'un renchérissement du coût des emprunts.

De plus, "l'absence d'afflux massif (des investisseurs) vers les actifs peu risqués (comme le marché obligataire) suggère que le mouvement de chute des indices boursiers est contenu", a commenté Karl Haeling de LBBW.

Le taux d'intérêt des bons du Trésor américains à 10 ans était toujours élevé. Il s'est éloigné jeudi de ses plus hauts depuis 2011 atteints mardi mais se tendait de nouveau très légèrement à l'ouverture vendredi, à 3,158% contre 3,149% la veille. Celui à 30 ans s'établissait à 3,329% contre 3,323% jeudi à la clôture.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a par ailleurs assuré vendredi que l'économie américaine restait solide, expliquant que la récente chute de la Bourse n'était simplement qu'un "ajustement naturel".

Parmi les autres valeurs du jour, Facebook profitait du mouvement de hausse des valeurs technologiques et avançait de 0,35% malgré la réduction par la banque Morgan Stanley de sa perspective d'évolution du cours, en raison d'un recul de ses anticipations de revenus publicitaires de 4% à 5% pour le réseau social en 2019 et 2020.

General Electric perdait 1,42% après avoir retardé la publication de ses résultats trimestriels d'une semaine, soit au 30 octobre, en mettant en avant le fait que le groupe a besoin de plus de temps pour examiner la situation du conglomérat, d'après la presse américaine.

NYSE

.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close