Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil Le Fil

L'ONU confirme l'existence d'un tunnel en Israël près de la frontière libanaise 

Jeudi 6 décembre 2018 à 20h59
L'ONU confirme l'existence d'un tunnel en Israël près de la frontière libanaise
(AFP)

L'ONU a confirmé jeudi l'existence d'un tunnel en Israël près de la frontière du Liban, parlant d'une découverte "grave", deux jours après une opération de l'armée israélienne lancée pour détruire selon elle des tunnels d'attaque du Hezbollah repérés sous son sol.

La Force intérimaire de l'ONU (Finul) a fait cette annonce dans un communiqué après une visite dans un secteur près de la ville frontalière de Metula dans le nord d'Israël.

La force de l'ONU ne mentionne pas le mouvement chiite libanais Hezbollah, ennemi juré d'Israël qui n'a toujours pas réagi aux accusations israéliennes.

Le général Stefano Del Col, le commandant de la Finul, accompagné d'une équipe technique, s'est rendu dans un secteur "où Israël avait dit avoir découvert un tunnel proche de la ligne bleue", fixant la frontière libano-israélienne, selon le communiqué.

"Après inspection du site, la Finul peut confirmer l'existence d'un tunnel dans cette zone", a ajouté le texte. La Finul est "engagée avec les parties pour assurer d'urgence un suivi (de la situation). Il est très important d'avoir une idée complète de cet évènement grave".

L'organisation internationale a indiqué qu'elle allait envoyer les "résultats préliminaires" aux autorités libanaises concernées.

Mardi, Israël a annoncé avoir découvert des tunnels du Hezbollah, son ennemi juré soutenu par l'Iran, infiltrant son territoire depuis le Liban, et a lancé une opération pour les détruire.

- Messages vocaux -

L'armée israélienne, qui a appelé la Finul à intervenir, a affirmé qu'un des tunnels détectés partait d'une maison dans le village libanais de Kfar Kila, courant sur 40 m en territoire israélien, ajoutant travailler à sa "neutralisation".

Les forces israéliennes opèrent actuellement dans trois secteurs le long de la frontière d'ouest en est, selon un porte-parole militaire.

Jeudi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a emmené des diplomates basés en Israël à la frontière avec le Liban pour leur montrer les tunnels souterrains, les appelant à sanctionner le Hezbollah.

A Beyrouth, le ministre des Affaires étrangères Gebrane Bassil a demandé à l'ambassadeur libanais à l'ONU de "déposer une plainte contre Israël", selon un communiqué. Il a accusé l'Etat hébreu de mener une "campagne diplomatique et politique contre le Liban, en prélude à des agressions" contre ce pays.

Du côté libanais de la frontière, des habitants du village de Kfar Kila ont reçu sur leurs téléphones portables des messages vocaux enregistrés en arabe de la part d'Israël, leur demandant de se distancer du Hezbollah et de cesser de coopérer avec lui, selon l'agence nationale d'informations libanaise.

"Votre village risque d'être en danger en raison de la présence de tunnels liés au (Hezbollah) près de vos maisons", est-il écrit dans le message selon l'agence.

Pour M. Netanyahu, le Hezbollah, comme le mouvement palestinien Hamas agissent, pour le compte de l'Iran, autre bête noire d'Israël. "Quiconque nous attaque verra couler son propre sang", a-t-il dit. "Le Hezbollah le sait et le Hamas le sait aussi".

L'opération israélienne contre ces tunnels est le dernier épisode en date de la confrontation avec le Hezbollah de part et d'autre de la frontière libano-israélienne.

Leur dernier conflit d'envergure remonte à 2006 quand 33 jours de guerre avaient fait 1.200 morts côté libanais, et 160 côté israélien, sans neutraliser le Hezbollah, visé par une vaste offensive après l'enlèvement de deux soldats israéliens.

.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close