Wall Street ouvre en hausse dans l'attente de la Fed

(AFP)

Wall Street évoluait dans le vert peu après l'ouverture lundi, les investisseurs affichant un optimisme prudent à l'entame d'une semaine marquée par une réunion de la Banque centrale américaine (Fed).

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, avançait vers 14H35 GMT de 0,23%, à 26.149,38 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,81%, à 7.860,15 points.

Facebook, qui doit dévoiler mardi les détails d'un projet signant son entrée dans l'univers des cryptomonnaies, s'appréciait notamment de 2,92% tandis qu'Apple montait de 1,07%, Amazon de 1,09% et Alphabet, la maison mère de Google, de 1,02%.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,31%, à 2.895,97 points.

La Bourse de New York avait terminé en baisse vendredi, les inquiétudes sur l'économie chinoise et les tensions géopolitiques au Moyen-Orient prenant le pas sur des statistiques sur l'économie américaine plutôt favorables: le Dow Jones avait reculé de 0,07% et le Nasdaq de 0,52%.

L'attention des investisseurs sera surtout retenue cette semaine par la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, mardi et mercredi.

Si la pression pour baisser les taux d'intérêt est montée d'un cran ces dernières semaines de la part des marchés comme de Donald Trump, la Banque centrale ne devrait pas appuyer sur la détente mercredi. Mais les courtiers de Wall Street seront à l'affût du moindre signal sur les décisions à venir de l'institution, notamment sur une éventuelle baisse des taux en juillet ou d'ici la fin de l'année.

Les Banques centrales du Japon et d'Angleterre doivent aussi se réunir cette semaine.

- Sotheby's racheté par Drahi -

Les acteurs du marché restent aussi en retrait car l'incertitude demeure sur plusieurs autres points, remarque Patrick O'Hare de Briefing.

"Que va-t-il sortir de la réunion du G20 et de l'éventuelle rencontre entre les présidents (Donald) Trump et Xi (Jinping)? Comment les responsables du Congrès et de la Maison Blanche vont-ils mener les discussions sur le budget et éviter de nouvelles tensions autour du plafond de la dette? Les indicateurs vont-ils montrer un ralentissement de l'activité économique?"

Le dernier en date, l'indice mensuel Empire State publié lundi, a montré que l'activité manufacturière avait enregistré un ralentissement brutal dans la région de New York en juin, tombant même à un niveau négatif.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait un peu, à 2,094% contre 2,080% vendredi à la clôture.

Parmi les valeurs du jour, le géant de la pharmacie Pfizer cédait 0,13% après avoir annoncé le rachat de la société de biotechnologie spécialisée en oncologie Array BioPharma, une opération qui s'ajoute à la longue liste des acquisitions de "biotechs" ces dernières années.

La maison de vente aux enchères Sotheby's bondissait de 57,42% après l'annonce de son acquisition par l'homme d'affaires Patrick Drahi dans une opération la valorisant à 3,7 milliards de dollars.

Boeing prenait 1,63% alors que s'ouvre le salon aéronautique du Bourget près de Paris, en pleine crise autour de son avion-vedette, le 737 MAX. "Nous avons du travail pour gagner et regagner la confiance du public", a déclaré dimanche son PDG, Dennis Muilenburg.

Nasdaq

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Wall Street ouvre en hausse dans l'attente de la Fed

Le 16 juillet 2019 à15:15

Modifié le 16 juillet 2019 à 15:15

Wall Street évoluait dans le vert peu après l'ouverture lundi, les investisseurs affichant un optimisme prudent à l'entame d'une semaine marquée par une réunion de la Banque centrale américaine (Fed).

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, avançait vers 14H35 GMT de 0,23%, à 26.149,38 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,81%, à 7.860,15 points.

Facebook, qui doit dévoiler mardi les détails d'un projet signant son entrée dans l'univers des cryptomonnaies, s'appréciait notamment de 2,92% tandis qu'Apple montait de 1,07%, Amazon de 1,09% et Alphabet, la maison mère de Google, de 1,02%.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,31%, à 2.895,97 points.

La Bourse de New York avait terminé en baisse vendredi, les inquiétudes sur l'économie chinoise et les tensions géopolitiques au Moyen-Orient prenant le pas sur des statistiques sur l'économie américaine plutôt favorables: le Dow Jones avait reculé de 0,07% et le Nasdaq de 0,52%.

L'attention des investisseurs sera surtout retenue cette semaine par la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, mardi et mercredi.

Si la pression pour baisser les taux d'intérêt est montée d'un cran ces dernières semaines de la part des marchés comme de Donald Trump, la Banque centrale ne devrait pas appuyer sur la détente mercredi. Mais les courtiers de Wall Street seront à l'affût du moindre signal sur les décisions à venir de l'institution, notamment sur une éventuelle baisse des taux en juillet ou d'ici la fin de l'année.

Les Banques centrales du Japon et d'Angleterre doivent aussi se réunir cette semaine.

- Sotheby's racheté par Drahi -

Les acteurs du marché restent aussi en retrait car l'incertitude demeure sur plusieurs autres points, remarque Patrick O'Hare de Briefing.

"Que va-t-il sortir de la réunion du G20 et de l'éventuelle rencontre entre les présidents (Donald) Trump et Xi (Jinping)? Comment les responsables du Congrès et de la Maison Blanche vont-ils mener les discussions sur le budget et éviter de nouvelles tensions autour du plafond de la dette? Les indicateurs vont-ils montrer un ralentissement de l'activité économique?"

Le dernier en date, l'indice mensuel Empire State publié lundi, a montré que l'activité manufacturière avait enregistré un ralentissement brutal dans la région de New York en juin, tombant même à un niveau négatif.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait un peu, à 2,094% contre 2,080% vendredi à la clôture.

Parmi les valeurs du jour, le géant de la pharmacie Pfizer cédait 0,13% après avoir annoncé le rachat de la société de biotechnologie spécialisée en oncologie Array BioPharma, une opération qui s'ajoute à la longue liste des acquisitions de "biotechs" ces dernières années.

La maison de vente aux enchères Sotheby's bondissait de 57,42% après l'annonce de son acquisition par l'homme d'affaires Patrick Drahi dans une opération la valorisant à 3,7 milliards de dollars.

Boeing prenait 1,63% alors que s'ouvre le salon aéronautique du Bourget près de Paris, en pleine crise autour de son avion-vedette, le 737 MAX. "Nous avons du travail pour gagner et regagner la confiance du public", a déclaré dimanche son PDG, Dennis Muilenburg.

Nasdaq

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.