Enorme explosion dans une usine en Chine, 15 morts selon le dernier bilan

(AFP)

Une énorme explosion dans une usine de gazéification a fait quinze morts vendredi dans le centre de la Chine, ont annoncé les médias d'Etat samedi.

La déflagration a également blessé grièvement une quinzaine de personnes, tandis que d'autres souffrent de blessures plus mineures, selon le Quotidien du peuple.

Le sinistre s'est produit vers 17H45 (09H45 GMT) dans un atelier de l'usine Henan Coal Gas (Group) située dans la localité de Yima, dans la ville de Sanmenxia, à environ 900 kilomètres au sud-ouest de Pékin, selon l'agence de presse Chine nouvelle.

Il a touché une unité de séparation de l'air de l'usine mais pas les zones des réservoirs de gaz, a précisé l'agence, citant une source auprès des autorités locales. L'usine est à l'arrêt.

L'explosion a fait voler en éclats les vitres et portes des immeubles dans un rayon de trois kilomètres, "et certaines portes situées à l'intérieur ont également été soufflées par l'explosion", a rapporté la télévision d'Etat CCTV sur son compte sur le réseau social Weibo.

CCTV a diffusé des vidéos montrant un énorme champignon de fumée gris, des vitres de bâtiments brisées, des débris jonchant le sol, des habitants paniqués et des médecins en blouse blanche auprès de blessés tenant des mouchoirs sur leur tête en sang.

Une usine de gazéification permet généralement de convertir des matières carbonées ou organiques en gaz, utilisables ensuite pour la production d'électricité, de piles à combustible ou encore d'énergie.

- Une longue série -

Des explosions accidentelles surviennent régulièrement dans le secteur industriel en Chine, où souvent les normes de sécurité ne sont pas strictement appliquées.

En mars, l'explosion d'une usine chimique à Yancheng, ville située à 260 kilomètres au nord de Shanghai, a causé la mort de 78 personnes et dévasté des habitations sur plusieurs kilomètres à la ronde. L'entreprise avait dans le passé été épinglée à plusieurs reprises pour des manquements à la réglementation en matière d'environnement.

Les autorités avaient arrêté plus d'une vingtaine de personnes après cette explosion du mois de mars et le gouvernement avait ordonné une inspection au plan national des usines chimiques.

En novembre 2018, une fuite de gaz dans une usine chimique a provoqué une explosion qui a fait 24 morts, à Zhangjiakou, une ville-hôte des prochains Jeux olympiques d'hiver 2022, située à environ 200 kilomètres au nord-ouest de Pékin.

Mais l'un des plus graves accidents industriels est celui survenu en 2015 à Tianjin (nord): une gigantesque explosion dans un entrepôt de produits chimiques avait fait au moins 165 morts dans cette grande ville portuaire, à quelque 120 kilomètres de Pékin.

Le site industriel incriminé stockait quelque 700 tonnes de cyanure de sodium hautement toxique, parmi des milliers de tonnes d'autres composants chimiques dangereux.

L'ancien maire de la ville, qui avait dirigé le comité chargé de gérer la catastrophe, a été condamné en 2017 à 12 ans de prison pour corruption.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Enorme explosion dans une usine en Chine, 15 morts selon le dernier bilan

Le 20 août 2019 à03:49

Modifié le 20 août 2019 à 03:49

Une énorme explosion dans une usine de gazéification a fait quinze morts vendredi dans le centre de la Chine, ont annoncé les médias d'Etat samedi.

La déflagration a également blessé grièvement une quinzaine de personnes, tandis que d'autres souffrent de blessures plus mineures, selon le Quotidien du peuple.

Le sinistre s'est produit vers 17H45 (09H45 GMT) dans un atelier de l'usine Henan Coal Gas (Group) située dans la localité de Yima, dans la ville de Sanmenxia, à environ 900 kilomètres au sud-ouest de Pékin, selon l'agence de presse Chine nouvelle.

Il a touché une unité de séparation de l'air de l'usine mais pas les zones des réservoirs de gaz, a précisé l'agence, citant une source auprès des autorités locales. L'usine est à l'arrêt.

L'explosion a fait voler en éclats les vitres et portes des immeubles dans un rayon de trois kilomètres, "et certaines portes situées à l'intérieur ont également été soufflées par l'explosion", a rapporté la télévision d'Etat CCTV sur son compte sur le réseau social Weibo.

CCTV a diffusé des vidéos montrant un énorme champignon de fumée gris, des vitres de bâtiments brisées, des débris jonchant le sol, des habitants paniqués et des médecins en blouse blanche auprès de blessés tenant des mouchoirs sur leur tête en sang.

Une usine de gazéification permet généralement de convertir des matières carbonées ou organiques en gaz, utilisables ensuite pour la production d'électricité, de piles à combustible ou encore d'énergie.

- Une longue série -

Des explosions accidentelles surviennent régulièrement dans le secteur industriel en Chine, où souvent les normes de sécurité ne sont pas strictement appliquées.

En mars, l'explosion d'une usine chimique à Yancheng, ville située à 260 kilomètres au nord de Shanghai, a causé la mort de 78 personnes et dévasté des habitations sur plusieurs kilomètres à la ronde. L'entreprise avait dans le passé été épinglée à plusieurs reprises pour des manquements à la réglementation en matière d'environnement.

Les autorités avaient arrêté plus d'une vingtaine de personnes après cette explosion du mois de mars et le gouvernement avait ordonné une inspection au plan national des usines chimiques.

En novembre 2018, une fuite de gaz dans une usine chimique a provoqué une explosion qui a fait 24 morts, à Zhangjiakou, une ville-hôte des prochains Jeux olympiques d'hiver 2022, située à environ 200 kilomètres au nord-ouest de Pékin.

Mais l'un des plus graves accidents industriels est celui survenu en 2015 à Tianjin (nord): une gigantesque explosion dans un entrepôt de produits chimiques avait fait au moins 165 morts dans cette grande ville portuaire, à quelque 120 kilomètres de Pékin.

Le site industriel incriminé stockait quelque 700 tonnes de cyanure de sodium hautement toxique, parmi des milliers de tonnes d'autres composants chimiques dangereux.

L'ancien maire de la ville, qui avait dirigé le comité chargé de gérer la catastrophe, a été condamné en 2017 à 12 ans de prison pour corruption.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.