Washington donne un nouveau répit de 90 jours au géant chinois Huawei

(AFP)

Washington a accordé lundi un nouveau répit de trois mois au géant chinois des télécoms Huawei et à certains de ses clients américains.

La poursuite des exemptions pour 90 jours supplémentaires "a pour but de donner aux consommateurs à travers toute l'Amérique le temps nécessaire de trouver des fournisseurs autres que Huawei, en raison de la menace permanente (qu'il représente) pour la sécurité nationale et la politique étrangère", souligne un communiqué du ministère du Commerce.

L'administration Trump avait placé Huawei sur une liste noire en mai, accusant le groupe de travailler avec les autorités chinoises, mais elle avait dans a foulée déjà accordé des exemptions pour une première période de 90 jours.

Ces exemptions étaient accordées à certaines entreprises américaines pour continuer à vendre des produits de faible technologie au groupe chinois ou pour permettre à certains de ses clients de changer de fournisseurs.

"Il y a 90 jours en plus pour des entreprises de télécoms américaines, dont certaines entreprises rurales, qui dépendent de Huawei", a expliqué le ministre du Commerce Wilbur Ross sur Fox Business, ajoutant: "nous leur donnons plus de temps pour se sevrer".

Le ministère a toutefois ajouté qu'il avait ajouté 46 filiales de Huawei à la liste noire lundi, soulignant que depuis le mois de mai il avait au total inscrit une centaine de filiales et de personnes liées au groupe de télécoms chinois.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Washington donne un nouveau répit de 90 jours au géant chinois Huawei

Le 22 septembre 2019 à22:19

Modifié le 22 septembre 2019 à 22:19

Washington a accordé lundi un nouveau répit de trois mois au géant chinois des télécoms Huawei et à certains de ses clients américains.

La poursuite des exemptions pour 90 jours supplémentaires "a pour but de donner aux consommateurs à travers toute l'Amérique le temps nécessaire de trouver des fournisseurs autres que Huawei, en raison de la menace permanente (qu'il représente) pour la sécurité nationale et la politique étrangère", souligne un communiqué du ministère du Commerce.

L'administration Trump avait placé Huawei sur une liste noire en mai, accusant le groupe de travailler avec les autorités chinoises, mais elle avait dans a foulée déjà accordé des exemptions pour une première période de 90 jours.

Ces exemptions étaient accordées à certaines entreprises américaines pour continuer à vendre des produits de faible technologie au groupe chinois ou pour permettre à certains de ses clients de changer de fournisseurs.

"Il y a 90 jours en plus pour des entreprises de télécoms américaines, dont certaines entreprises rurales, qui dépendent de Huawei", a expliqué le ministre du Commerce Wilbur Ross sur Fox Business, ajoutant: "nous leur donnons plus de temps pour se sevrer".

Le ministère a toutefois ajouté qu'il avait ajouté 46 filiales de Huawei à la liste noire lundi, soulignant que depuis le mois de mai il avait au total inscrit une centaine de filiales et de personnes liées au groupe de télécoms chinois.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.