Wall Street passe dans le rouge après avoir ouvert en hausse

(AFP)

Les principaux indices de Wall Street sont soudainement tombés dans le rouge jeudi en cours de séance alors que la Bourse de New York avait progressé à l'ouverture, dans un contexte de fébrilité accrue.

L'indice vedette de la cotation new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, qui avait ouvert en hausse, reculait de 0,07% à 26.184,75 vers 15h20 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,65% à 7.968,10 points et le S&P 500 lâchait 0,32% à 2.915,19 points.

La courbe des obligations du Trésor américain à 2 ans et 10 ans s'est elle une nouvelle fois très brièvement légèrement inversée.

Ce phénomène est en général considéré comme un signe avant coureur de récession par les économistes.

"L'inversion reflète surtout des données macroéconomiques", a noté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services, alors qu'un indicateur sur l'industrie manufacturière américaine, publié par le cabinet IHS Markit, s'est établi jeudi à son plus bas en 10 ans au mois d'août, faisant craindre une récession du secteur.

Par ailleurs, la banque centrale allemande a expliqué qu'elle ne considérait pas qu'un plan de relance budgétaire était nécessaire en dépit des menaces qui pèsent sur la première économie européenne, selon des sources citées par l'agence Bloomberg.

La Bundesbank avait pourtant indiqué lundi dans son rapport mensuel que l'Allemagne risquait d'entrer en récession au troisième trimestre.

Les marchés se montrent également nerveux à la veille d'un discours du président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, dont on attend qu'il trace la direction de la politique monétaire d'ici la fin de l'année.

Le patron de la Fed pourrait donner des indications sur une nouvelle baisse des taux directeurs aux Etats-Unis après une diminution déjà décidée le 31 juillet.

"Powell va sans doute essayer de se montrer accommodant, mais je ne vois pas jusqu'où il pourra aller. Il va sans doute laisser entendre qu'une nouvelle baisse de 25 points de base aura lieu en septembre", a anticipé Karl Haeling de LBBW.

Nasdaq

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Wall Street passe dans le rouge après avoir ouvert en hausse

Le 16 septembre 2019 à03:25

Modifié le 16 septembre 2019 à 03:25

Les principaux indices de Wall Street sont soudainement tombés dans le rouge jeudi en cours de séance alors que la Bourse de New York avait progressé à l'ouverture, dans un contexte de fébrilité accrue.

L'indice vedette de la cotation new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, qui avait ouvert en hausse, reculait de 0,07% à 26.184,75 vers 15h20 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,65% à 7.968,10 points et le S&P 500 lâchait 0,32% à 2.915,19 points.

La courbe des obligations du Trésor américain à 2 ans et 10 ans s'est elle une nouvelle fois très brièvement légèrement inversée.

Ce phénomène est en général considéré comme un signe avant coureur de récession par les économistes.

"L'inversion reflète surtout des données macroéconomiques", a noté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services, alors qu'un indicateur sur l'industrie manufacturière américaine, publié par le cabinet IHS Markit, s'est établi jeudi à son plus bas en 10 ans au mois d'août, faisant craindre une récession du secteur.

Par ailleurs, la banque centrale allemande a expliqué qu'elle ne considérait pas qu'un plan de relance budgétaire était nécessaire en dépit des menaces qui pèsent sur la première économie européenne, selon des sources citées par l'agence Bloomberg.

La Bundesbank avait pourtant indiqué lundi dans son rapport mensuel que l'Allemagne risquait d'entrer en récession au troisième trimestre.

Les marchés se montrent également nerveux à la veille d'un discours du président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, dont on attend qu'il trace la direction de la politique monétaire d'ici la fin de l'année.

Le patron de la Fed pourrait donner des indications sur une nouvelle baisse des taux directeurs aux Etats-Unis après une diminution déjà décidée le 31 juillet.

"Powell va sans doute essayer de se montrer accommodant, mais je ne vois pas jusqu'où il pourra aller. Il va sans doute laisser entendre qu'une nouvelle baisse de 25 points de base aura lieu en septembre", a anticipé Karl Haeling de LBBW.

Nasdaq

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.