Russie: un Américain accusé d'espionnage affirme avoir été blessé en prison

(AFP)

L'Américano-Britannique Paul Whelan, arrêté fin décembre à Moscou et accusé d'espionnage, a affirmé vendredi avoir été blessé par les gardiens de la prison où il est incarcéré dans l'attente de son procès.

"J'ai été blessé en prison, mais la prison ne veut pas vous le dire", a affirmé à la presse M. Whelan, lors d'une audience au tribunal Lefortovo de Moscou qui doit décider sur une éventuelle prolongation de sa détention provisoire.

Arrivé au tribunal en menottes et escorté par deux gardiens en cagoule, il a lancé: "Vous pouvez voir le traitement".

Pâle, il a dit ressentir "une forte douleur à cause de la blessure infligée par les gardiens de prison", accusant l'administration pénitentiaire de "refuser un traitement médical".

Paul Whelan n'a toutefois pas précisé quel type de blessure il avait subi.

L'ex-Marine avait été arrêté le 28 décembre 2018 dans un contexte déjà lourd d'affaires de ce type entre la Russie et les Occidentaux. Les services de sécurité russes (FSB) affirment l'avoir interpellé "pendant qu'il commettait un acte d'espionnage", ce qu'il dément. Il encourt une peine pouvant aller jusqu'à vingt ans de réclusion.

En février, son avocat avait affirmé que son client, qui possède aussi les nationalités irlandaise et canadienne, avait été piégé par une connaissance qui lui aurait transmis une clé USB contenant ce que Paul Whelan pensait être des photographies prises lors d'un séjour précédent en Russie en sa compagnie.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Russie: un Américain accusé d'espionnage affirme avoir été blessé en prison

Le 22 septembre 2019 à21:29

Modifié le 22 septembre 2019 à 21:29

L'Américano-Britannique Paul Whelan, arrêté fin décembre à Moscou et accusé d'espionnage, a affirmé vendredi avoir été blessé par les gardiens de la prison où il est incarcéré dans l'attente de son procès.

"J'ai été blessé en prison, mais la prison ne veut pas vous le dire", a affirmé à la presse M. Whelan, lors d'une audience au tribunal Lefortovo de Moscou qui doit décider sur une éventuelle prolongation de sa détention provisoire.

Arrivé au tribunal en menottes et escorté par deux gardiens en cagoule, il a lancé: "Vous pouvez voir le traitement".

Pâle, il a dit ressentir "une forte douleur à cause de la blessure infligée par les gardiens de prison", accusant l'administration pénitentiaire de "refuser un traitement médical".

Paul Whelan n'a toutefois pas précisé quel type de blessure il avait subi.

L'ex-Marine avait été arrêté le 28 décembre 2018 dans un contexte déjà lourd d'affaires de ce type entre la Russie et les Occidentaux. Les services de sécurité russes (FSB) affirment l'avoir interpellé "pendant qu'il commettait un acte d'espionnage", ce qu'il dément. Il encourt une peine pouvant aller jusqu'à vingt ans de réclusion.

En février, son avocat avait affirmé que son client, qui possède aussi les nationalités irlandaise et canadienne, avait été piégé par une connaissance qui lui aurait transmis une clé USB contenant ce que Paul Whelan pensait être des photographies prises lors d'un séjour précédent en Russie en sa compagnie.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.