Une jeune Israélienne tuée dans une attaque près d'une colonie en Cisjordanie

(AFP)

Une jeune Israélienne a été tuée, et son père et son frère blessés vendredi dans une attaque à la bombe artisanale en Cisjordanie occupée, où l'essor des colonies juives est au coeur de vives tensions.

Selon l'armée israélienne, l'"attaque à la bombe artisanale" a eu lieu à proximité de la colonie juive de Dolev, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Elle s'est produite près d'un réservoir d'eau qui sert aussi de piscine à des Israéliens et Palestiniens de la région, selon des responsables israéliens.

Dans la foulée, des militaires et des policiers israéliens quadrillaient le secteur et inspectaient des véhicules à la recherche de suspects, selon des journalistes de l'AFP sur place.

"En mon nom personnel et en celui des citoyens d'Israël, j'offre mes plus sincères condoléances à la famille de la jeune Rina Shnerb qui a été tuée dans une attaque terroriste et je souhaite un prompt rétablissement à son père, le rabbin Eitan, et à son frère Dvir", a réagi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Les funérailles de Rina Shnerb, qui était âgée de 17 ans selon les secouristes, sont prévues dans l'après-midi à Lod, en territoire israélien, où la famille Shnerb réside a annoncé le maire de la municipalité.

Le père et le frère, tous deux blessés, ont été hospitalisés à Jérusalem.

Cette attaque, qui n'a pas été revendiquée, intervient une semaine après une attaque à la voiture bélier ayant blessé deux jeunes israéliens à l'entrée d'une colonie juive en Cisjordanie, et un peu plus de deux semaines après la mort d'un jeune soldat israélien retrouvé poignardé près d'une colonie.

Les groupes armés palestiniens du Jihad islamique et du Hamas n'avaient pas revendiqué le meurtre du soldat de 19 ans, mais l'avaient salué comme une réponse "légitime" et "normale" au développement des colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

- "Renforcer" les colonies -

Si la colonisation par Israël de la Cisjordanie de Jérusalem-Est s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, elle s'est accélérée ces dernières années sous l'impulsion de M. Netanyahu et de son allié à Washington, Donald Trump.

Aujourd'hui, plus de 600.000 Israéliens mènent une coexistence souvent conflictuelle auprès de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

"Nous allons continuer à renforcer les implantations. Nous allons renforcer nos racines et frapper nos ennemis", a affirmé, après l'attaque, M. Netanyahu, actuellement en campagne pour les élections du 17 septembre et qui avait plus tôt cette année suggéré l'annexion de colonies juives en Cisjordanie.

Au cours des derniers jours, des incidents se sont aussi multipliés le long de la frontière entre la bande de Gaza, où vivent quelque deux millions de Palestiniens, et Israël, avec des tirs de roquettes, des tentatives d'infiltration du côté israélien et des frappes de représailles de l'armée israélienne.

Vendredi, un Palestinien a lancé des grenades sur des soldats en tentant de pénétrer en Israël depuis la bande de Gaza et a été blessé dans la riposte israélienne, selon des responsables.

Pour des analystes, M. Netanyahu veut éviter une escalade à Gaza avant les élections israéliennes, mais les mouvements islamistes palestiniens, dont le Hamas au pouvoir à Gaza, cherchent à faire pression pour obtenir de nouvelles concessions de l'Etat hébreu.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Une jeune Israélienne tuée dans une attaque près d'une colonie en Cisjordanie

Le 16 septembre 2019 à02:57

Modifié le 16 septembre 2019 à 02:57

Une jeune Israélienne a été tuée, et son père et son frère blessés vendredi dans une attaque à la bombe artisanale en Cisjordanie occupée, où l'essor des colonies juives est au coeur de vives tensions.

Selon l'armée israélienne, l'"attaque à la bombe artisanale" a eu lieu à proximité de la colonie juive de Dolev, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Elle s'est produite près d'un réservoir d'eau qui sert aussi de piscine à des Israéliens et Palestiniens de la région, selon des responsables israéliens.

Dans la foulée, des militaires et des policiers israéliens quadrillaient le secteur et inspectaient des véhicules à la recherche de suspects, selon des journalistes de l'AFP sur place.

"En mon nom personnel et en celui des citoyens d'Israël, j'offre mes plus sincères condoléances à la famille de la jeune Rina Shnerb qui a été tuée dans une attaque terroriste et je souhaite un prompt rétablissement à son père, le rabbin Eitan, et à son frère Dvir", a réagi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Les funérailles de Rina Shnerb, qui était âgée de 17 ans selon les secouristes, sont prévues dans l'après-midi à Lod, en territoire israélien, où la famille Shnerb réside a annoncé le maire de la municipalité.

Le père et le frère, tous deux blessés, ont été hospitalisés à Jérusalem.

Cette attaque, qui n'a pas été revendiquée, intervient une semaine après une attaque à la voiture bélier ayant blessé deux jeunes israéliens à l'entrée d'une colonie juive en Cisjordanie, et un peu plus de deux semaines après la mort d'un jeune soldat israélien retrouvé poignardé près d'une colonie.

Les groupes armés palestiniens du Jihad islamique et du Hamas n'avaient pas revendiqué le meurtre du soldat de 19 ans, mais l'avaient salué comme une réponse "légitime" et "normale" au développement des colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

- "Renforcer" les colonies -

Si la colonisation par Israël de la Cisjordanie de Jérusalem-Est s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, elle s'est accélérée ces dernières années sous l'impulsion de M. Netanyahu et de son allié à Washington, Donald Trump.

Aujourd'hui, plus de 600.000 Israéliens mènent une coexistence souvent conflictuelle auprès de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

"Nous allons continuer à renforcer les implantations. Nous allons renforcer nos racines et frapper nos ennemis", a affirmé, après l'attaque, M. Netanyahu, actuellement en campagne pour les élections du 17 septembre et qui avait plus tôt cette année suggéré l'annexion de colonies juives en Cisjordanie.

Au cours des derniers jours, des incidents se sont aussi multipliés le long de la frontière entre la bande de Gaza, où vivent quelque deux millions de Palestiniens, et Israël, avec des tirs de roquettes, des tentatives d'infiltration du côté israélien et des frappes de représailles de l'armée israélienne.

Vendredi, un Palestinien a lancé des grenades sur des soldats en tentant de pénétrer en Israël depuis la bande de Gaza et a été blessé dans la riposte israélienne, selon des responsables.

Pour des analystes, M. Netanyahu veut éviter une escalade à Gaza avant les élections israéliennes, mais les mouvements islamistes palestiniens, dont le Hamas au pouvoir à Gaza, cherchent à faire pression pour obtenir de nouvelles concessions de l'Etat hébreu.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.